Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 L'Ecume des jours - bar restaurant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: L'Ecume des jours - bar restaurant   Mar 17 Aoû - 20:36

Tara avait diné avec Andrew St Claude qui était à présent Secrétaire d’Etat à l’action extérieure, rien que ça.
Ils dinaient une fois par semaine ici pour discuter des affaires en cours et garder de bonnes relations. c'était surtout un moyen pour Tara de garder une vie en dehors du village. Bien qu'elle soit heureuse d'avoir de nouveau droit à l'absolution, elle n'avait toujours pas trouvé la paix de l'âme et quelque fois elle étouffait à l'Église.
Souvent elle pensait qu'elle aurait pu avoir le poste d'Andrew si elle n'avait choisi de rejoindre les Prêcheurs. Très rarement elle le regrettait. Très rarement comme ce soir.
Tara frissonna, il faisait frais sur la terrasse où elle était allée finir son verre après le départ d'Andrew. Le vent de la mer s'était levé et elle entendait le ressac des vagues agitées. Andrew avait du écourter sa présence ayant plusieurs chose à régler dans la soirée et elle avait décidée de rester un peu pour profiter de ce moment privilégié. Le secrétaire lui avait annoncé la proposition de Fitzgerald qu'elle les accompagne en avion pour aller à Atlanta. Tout ceci bien sur sous le sceau du secret, Howard Kington n'étant parait-il même pas encore au courant. Elle fronça les sourcils en réfléchissant aux conséquences de cette rencontre et surtout pourquoi Fitzgerald tenait-il à ce qu'un représentant officiel de Boston l'accompagne? Il devait préparer quelque chose et avait besoin qu'elle confère de la légitimité à sa démarche, qu'elle engage l'aval de l'Union du Nord...
Si elle faisait le bilan de ces 5 dernières années, elle devait s'avouer qu'il n'était guère brillant. Ces derniers mois surtout. Elle n'était pas plus heureuse, loin de là. Sans doute était-ce le prix de la rédemption, comme le fait de ne pas pouvoir avoir d'enfant. Elle aurait voulu pouvoir répondre cela tout à l'heure à son mari, mais elle n'avait pas pu. A part des moment charnels intenses ils ne partageaient plus rien. Si le révérend avait été fier de la ramener dans le giron de l'Église, à présent elle sentait qu'il lui en voulait, de sa nomination, de son infécondité. Oh, elle avait vu le regard qu'il avait posé sur Lisbeth un peu plus tôt, elle n'était pas stupide. Il posait le même sur elle quelques années auparavant. Mais elle n'était même plus sure d'avoir encore envie de se battre. Elle n'en avait plus le courage.
Elle termina son verre et leva la main vers le serveur qui sortit

Un autre martini s'il vous plait.

Oui Madame.

Il marqua une hésitation.

Vous ne voulez pas rentrer Madame ?
Le vent souffle souffle ce soir, vous allez attraper du mal.


Non je vous remercie....

Elle eut un sourire amer et murmura pour elle même

ne vous en faites pas Dieu veille sur moi

le serveur salua de la tête et rentra préparer le cocktail.

_________________



;
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Mer 18 Aoû - 11:32

[Précédent >>> La capitainerie]


15.

Le jeune homme avait passé la journée à la capitainerie, se chargeant de l'ingrate tâche de la paperasse. Le travail de bureau n'était guère un plaisir, mais il était nécessaire et Sparks se devait de remplir sa fonction comme il se devait. Il se répétait inlassablement que sa carrière serait brillante s'il se montrait irréprochable. Seulement, c'était dans sa nature de ne pas demeurer en place. L'aventurier qui sommeillait en lui avait tendance à rappeler sa présence.
Parfois, l'ancien capitaine du Neptune se demandait s'il avait fait le bon choix. Certes, il avait été écarté de son navire malgré lui, sous Alpha. Mais lorsque le Gouverneur avait changé, on lui avait laissé la possibilité de revenir. Et il avait clairement décidé de se lancer dans l'administration du port. Mais jusque-là, ce travail ne ressemblait en rien à ce qu'il avait pu imaginer.

Il avait quitté la capitainerie en soirée, et était allé dîner lui aussi à l'Ecume des jours. Installé à une table d'intérieur, il y avait retrouvé Melwin Barrow, son collègue au port qui se chargeait de l'administration des pétroliers. Les deux hommes dépendaient tous deux d'Erik Von Kaltein, aussi Sparks savait bien une chose sur Barrow... il rêvait autant que lui d'obtenir le poste de capitaine responsable du port. Malgré cette rivalité, tous d'eux s'entendaient assez bien, et se permettaient avec un amusement mal dissimulé de faire des recommandations à l'autre.

Après une longue discussion, Barrow prit congé de Sparks. Les deux hommes se souhaitèrent une bonne soirée, puis Sparks resta seul pour terminer tranquillement son verre de vin. Lorsque ce fut fait, il se leva pour aller régler l'addition - il avait généreusement invité son collègue. Après quoi, il se dirigea vers la sortie, ouvrit la porte et apparut sur la terrasse. Bien qu'il fasse frais ce soir, quelques couples dînaient encore ici, mais la plupart des tables étaient vides. Et à l'une d'elles, une femme semblait se faire du soucis. Alors qu'elle s'abandonnait à la solution de l'alcool, une réelle détresse se lisait sur son visage, et Sparks crut d'abord que c'était ça qui avait attiré son regard. En réalité, ce visage lui était familier, et évoquait pour lui une personne qu'il avait rencontré il y a maintenant un long moment...

Il avança de quelques pas, évitant de la regarder avec trop d'insistance, attendant de voir si elle le reconnaîtrait. Il avait une petite idée sur cette personne, mais il se trompait sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Mer 18 Aoû - 14:25

Quittant la table du repas, Tara s'installa à un des coins salon de la terrasse. Elle se lova dans un des confortables fauteuils de cuir et posa son verre sur la table basse en face d'elle. Soupirant, la jeune femme sortit son netbook miniature et l'alluma, le posant sur la table le temps qu'il démarre. Elle devait contacter le nonce de Boston son supérieur ainsi que le Haut Prélat quant à cette histoire de voyage.
Alors qu'elle tournait légèrement la tête, elle aperçut un homme faisant quelques pas vers elle avant de s'arrêter. Elle allait se détourner et l'ignorer quand quelque chose de familier en lui arrêta son geste.

Tara était myope et se refusait, par pure coquetterie, à porter des lunettes, et dans le noir, il lui était difficile de reconnaitre William Sparks qu'elle n'avait pas revue depuis 5 ans. Cependant comme il la regardait encore, elle se tourna carrément vers lui. Son nez se fronça de façon charmante sous la concentration à percer le flou mystérieux (et optique) de celui qui s'était avancé. Elle lui sourit comme pour l'encourager à faire un pas de plus. Et puis il eut un geste, infime, anodin et pourtant familier qui lui remit directement en mémoire l'épisode du Neptune. Alors elle se leva, un léger sourire d'incrédulité aux lèvres car elle pensait qu'il avait disparu de la circulation.


William ?
Hé bien ! Quelle surprise !


Et elle lui tendit les deux mains pour qu'il s'approche

_________________



;


Dernière édition par Tara Malone le Mer 18 Aoû - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Mer 18 Aoû - 16:49

16.

S'approchant d'elle, les traits de la jeune femme devenaient plus clairs et Sparks ne tarda pas à reconnaître ce visage. Tara Malone, la belle inconnue qu'il avait prise un jour à son bord, et qui s'était avérée être une personne haut placée à West-E. L'était-elle encore, il n'en savait rien et ce n'est pas cette question qui lui vint à l'esprit à ce moment. Ses souvenirs le ramenèrent à cette fameuse nuit qu'ils avaient passé ensemble, mais également à leurs quelques rencontres qui avaient suivi. Elle avait été la première femme à pouvoir le traîner dans un gala peuplé de gens de la haute société. C'était un peu elle qui lui avait donné ses premières expériences de mondanités. Curieusement, même si bien des choses s'étaient passées depuis et qu'il n'avait pas songé à elle tous les jours, il sentait en la voyant que cette femme avait compté dans sa vie. Mais peut-être qu'elle ne le reconnaîtrait pas...

Il venait à peine d'avoir cette pensée qu'elle le reconnut et l'appela même par son prénom, l'invitant à s'approcher. Ne croyant pas à ce coup étrange du destin, Sparks s'avança lentement, non sans qu'un large sourire éclaire son visage. Il ignorait totalement ce qu'elle était devenue depuis tout ce temps, ne l'ayant pas revue depuis ses premiers déboires avec les autorités du port. Tara, quant à elle, voyageait beaucoup à l'époque, était-ce toujours le cas ?

- Tara ! Eh bien, quelle surprise de vous voir ici.

Il s'approcha d'elle, faisant glisser l'un des fauteuils vides pour s'installer face à elle. Il eut le loisir de voir son visage d'un peu plus près. Cinq années avaient passé, mais la jeune femme était toujours aussi charmante. Cependant, elle lui paraissait assez préoccupée ce soir. Mais la vie était constituée d'étapes difficiles pour tous... peut-être auraient-ils l'occasion d'aborder certains points en bavardant.

- Et moi qui pensait que vous aviez disparu de la circulation ! Que devenez-vous depuis tout ce temps ?

C'était plutôt lui qui était introuvable. Ces derniers temps, il travaillait beaucoup et sortait rarement. Il aurait donc été difficile qu'ils se croisent plus tôt.


Dernière édition par William Sparks le Ven 20 Aoû - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Mer 18 Aoû - 18:10

Tara se rassit, et repliant une jambe, glissa un pied sous sa fesse en abandonnant un escarpin sur le sol.

Disparue moi ?
Non non, je suis toujours à West-E mais j'ai déménager il est vrai.
Ceci dit, je vous retourne votre phrase William, vous vous êtes littéralement évaporé de la circulation.
Je vous en veux beaucoup !


Elle sourit pour démentir ses paroles et reprit plus sérieusement

J'ai ensuite appris que vous aviez eu quelques ennuis... ? ...

Elle le regarda plus attentivement, le voyant en bonne forme, vêtu avec soin

Je suis heureuse de voir que vous vous en êtes bien sorti.
Que faites vous à présent ? Toujours Capitaine du Neptune ?
Je garde un très bon souvenir de mon trajet à votre bord.


Nouveau sourire, un peu plus ambigu cette fois.

Quant à moi, vous avez peut-être su que je ne suis plus au Haut Comité ?
Je reste ici à West-E en tant que Nonce de Boston, ambassadrice si vous préférez.
Je ne sais plus si vous saviez que c'est ma ville natale, il parait que mon accent me trahit encore.


Elle rit doucement en disant cela, car c'était vrai, elle n'avait jamais su se débarrasser totalement de son accent particulier du Nord.

_________________



;
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Mer 18 Aoû - 18:56

17.


Sparks l'écouta attentivement. Il sourit lorsqu'elle lui reprocha sa "disparition". Elle avait apparemment entendu parler de sa situation difficile au cours d'une certaine période. Ca ne l'étonnait guère, vu le rôle qu'elle occupait alors elle devait être au courant de pas mal de choses. Mais il semblait évident qu'il s'en était sorti, sinon il ne serait sûrement pas ici en si bonne santé. Elle ne semblait en tout cas pas savoir ce qu'il était devenu, ce qui était curieux puisqu'il occupait maintenant un rôle un peu plus important.

- Eh bien, j'ai dû renoncer au chant des sirènes pour demeurer sur la terre ferme. Ce qui ne veut pas dire que j'ai définitivement quitté la mer, puisque je joue un rôle important au sein de notre port : je m'occupe de tous les cargos de notre belle cité-usine.

Il préféra ne pas s'attarder maintenant sur l'ennui qu'il rencontrait souvent à ce poste, et encore moins sur ses ambitions de promotion. Il n'avait pas envie de tuer d'ennui Tara alors qu'ils se rencontraient pour la première fois depuis cinq longues années.

C'était maintenant elle qui le renseignait. Il fut étonné d'apprendre qu'elle jouait un rôle d'ambassadrice pour Boston. Il avait déjà remarqué son accent, ayant lui-même déjà mit les pieds dans cette ville, mais ne se souvenait pas d'avoir apprit qu'elle était née là-bas. Quoiqu'il en soit, le fait qu'elle soit passée du Haut Comité à un rôle d'ambassadrice signifiait qu'il avait dû y avoir bien des changements de son côté.
D'ailleurs, nonce, ça n'avait pas quelque chose de religieux tout ça ? Il avait entendu de drôles de choses sur Boston et ses "démons".

- Notre ville a connu beaucoup de chamboulements, et j'ignorais totalement ce que vous étiez devenue depuis. Pour vous comme pour moi, j'imagine que c'est une bien longue histoire. J'espère que vous vous plaisez dans votre rôle. Boston doit être rassuré de pouvoir compter sur une personne aussi compétente que vous.

En tant qu'ancienne responsable des affaires extérieures, elle devait avoir une certaine expérience. Mais il n'allait pas se mettre à cuisiner Tara sur son travail et sur Boston. D'ailleurs, il était presque sûr que tous deux préféraient ne pas s'ennuyer à parler de tout ça ce soir.


Dernière édition par William Sparks le Ven 20 Aoû - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Mer 18 Aoû - 20:00

Responsable des Cargos ? Félicitations William !
Est-ce à dire que vous ne prenez plus la mer alors ?


Elle sourit et attrapa son verre et remarquant alors que lui n'avait rien à boire, elle lui demanda courtoisement.

Oh mais, vous n'êtes pas servi.
Voulez-vous boire quelque chose ?


Elle agita la main et en attendant que le serveur se pointe, poursuivit.

Oui je crois que Boston est satisfait bien que la situation soit complexe entre l'Union et la Confédération.

Oui une partie de Boston, le Haut Prélat et surtout l'Archidémone avec qui elle entretenait d'excellentes relations, étaient plus que satisfaits. Chaque jour passé dans la cité de West-E était une victoire et renforçait le pouvoir des Rédempteurs face aux Pénitents. Beaucoup plus que son époux. Une ombre passa dans son regard outremer et elle tripota machinalement son alliance. Elle regarda le Capitaine avec une certaine nostalgie dans le regard, elle avait été près de tomber amoureuse de lui, et même si elle se l'avouait, elle en était tombée amoureuse même si elle ne pouvait se le permettre, mais après trois rencontres, il avait disparu de la circulation. Elle pensait qu'il avait repris la mer et les femmes dans chaque port et que c'était mieux ainsi. Mais le revoir ainsi 5 ans après elle ne put s'empêcher de se demander si sa vie aurait été différente si ....
Elle secoua la tête pour chasser ces pensées et sourit alors que le serveur venait prendre la commande de William.



_________________



;
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 19 Aoû - 10:44

18.


- En effet, je ne prends plus la mer pour le moment. J'avoue que l'aventure me manque, mais j'ai eu le plaisir de voir du pays, ce qui n'est pas le cas de bien des malheureux par chez nous.

Il approuva d'un signe de tête avec le sourire lorsqu'elle lui demanda s'il souhaitait boire quelque chose. En attendant que le serveur arrive, Tara poursuivit la conversation. Bien que des rumeurs circulaient toujours à ce sujet, Sparks avait la confirmation par la nonce de Boston elle-même : les relations étaient un peu tendues avec la Confédération. Si celle-ci se faisait un ennemi de plus avec l'Union, autant dire qu'il ne ferait plus bon vivre à West-E.

- J'ai entendu parler de Prêcheurs venus de Boston, qui auraient prit le contrôle de notre église, ajouta-t-il après quelques instants. J'avoue ne pas savoir grand-chose à leur sujet.

Tout comme il ignorait à quel point Tara leur était liée. Il n'avait pas encore remarqué l'alliance qu'elle portait, trop occupé qu'il était à regarder son visage - et éviter de trop lorgner sa poitrine.
Sparks lui aussi se demandait parfois où leur histoire aurait pu les mener... Tara l'avait sûrement marqué bien plus que d'autres femmes. Ils avaient malheureusement perdu tout contact lorsque Sparks était retenu dans cette désolante affaire Stillman. Sa ligne téléphonique avait été coupée, son appartement surveillé jour et nuit. Dans cette situation, il n'avait pas cherché à reprendre contact avec une membre du Haut Comité. Mais il regrettait parfois que cette suite de circonstances avait écourté une relation plutôt plaisante.

Là-dessus, le serveur arriva.

- Je prendrais le cocktail du Jour, demanda Sparks qui connaissait les spécialités de ce bar-restaurant.


Dernière édition par William Sparks le Ven 20 Aoû - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 19 Aoû - 12:15

Le contrôle de l'Eglise ?

Tara secoua la tête négativement et rit doucement en expliquant

On ne contrôle pas une Eglise, William. Les Prêcheurs sont là pour ramener les brebis égarées dans la Foi et guider les Enfants de Dieu. Ils servent la Rédemption.
Mon époux vous l'expliquerait sans doute mieux que moi.


Elle eut un mouvement d'épaule et montra son alliance

Oui je suis mariée, au Révérend Doom.
Vous l'avez peut-être déjà rencontré ?


Un léger silence suivit, était-il surpris ? Déçu ? Elle ressentit un léger coup au creux de l'estomac à la pensée qu'elle perde soudain de l'intérêt à ses yeux. Elle se morigéna intérieurement, mais qu'est-ce qui lui prenait ce soir ? Pourquoi cette envie de lui plaire? Pour un peu elle aurait joué au jeu dangereux de la séduction, alors qu'elle avait renoncé à ces choses en rejoignant les Prêcheurs. Trop de souvenirs sans doute. Elle chassa son malaise en lui posant la question

Et vous Willian ?
Vous êtes marié ou vous vous en tenez toujours aux inconnues qui croisent votre routes ?


Elle se mordit la langue, ce n'était pas exactement ce qu'elle voulait dire.

_________________



;
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 19 Aoû - 16:50

19.


Tara semblait presque choquée par ses paroles, comme si Sparks venait de manquer de respect à quelque chose qui lui tenait à coeur. Et apparemment, c'était bien le cas. Le jeune homme eut beaucoup de mal à cacher sa stupéfaction lorsqu'elle lui fit comprendre qu'elle appartenait à ce mouvement, et plus encore, qu'elle était mariée au plus haut représentant. Il crut même à une blague, mais la vue de l'alliance qu'elle portait lui donna l'impression d'avoir prit un coup de poing à l'estomac.

- Je... n'ai jamais rencontré cet homme, dit-il en faisant tous les efforts pour garder un ton neutre. Puis il ajouta : toutes mes félicitations, Tara.

Déçu ? Il l'était, en quelque sorte. Il n'avait pourtant pas beaucoup d'illusions à se faire. En fait, il se demandait même pourquoi cette nouvelle lui faisait cet effet. Jusqu'à ce soir, il n'avait jamais eu l'impression qu'il tienne encore à elle après tout ce temps. Il préféra se convaincre que ce malaise venait d'ailleurs. Peut-être de l'opinion qu'il se faisait de ces "Rédempteurs", qu'il connaissait très peu mais qu'il considérait comme un rassemblement d'illuminés.

Lorsqu'elle lui demanda si lui-même était marié, Sparks eut un temps d'hésitation. La petite pique qu'elle semblait lui envoyer était du plus mauvais effet. Maintenant qu'elle avait épousé un prétendu Homme de Dieu, pensait-elle qu'elle valait mieux que lui ? D'un ton bien plus convaincant, il finit par répondre, un certain sourire aux lèvres :

- Oui, je suis marié. Je vous rappelle que je ne voyage plus, il faut bien que je m'en tienne à une seule femme maintenant que je ne vais plus de port en port.


Dernière édition par William Sparks le Ven 20 Aoû - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 19 Aoû - 18:34

Voilà, elle aurait mieux fait de ne rien demandé, maintenant elle était contrariée. Elle se mordit la lèvre inférieure et profita que le serveur ramenait le cocktail de William pour boire une gorgée de martini, les yeux baissés pour tenter de cacher son humeur. Quand le serveur s'éloigna de nouveau, elle releva les yeux, se força à sourire et répondit d'un ton quelque peu mitigé, un rien amer peut-être.

Hé bien félicitations à vous aussi, William.
Vous avez donc appliqué l'adage à la lettre.


Elle était déçue au delà du raisonnable pour une relation éphémère qui s'était déroulée des années plus tôt. Ridicule, elle devenait ridicule, sans doute les épreuves qu'elle avait traversée ses derniers mois. Il faut dire qu'il était toujours aussi séduisant, se dit-elle en laissant son regard glisser sur lui. Elle s'adoucit et s'excusa donc.

Pardonnez-moi, William, je ne voulais pas me montrer désagréable.
J'ai juste...quelques soucis ces derniers temps....


De fait elle avait l'air las, un peu mélancolique.
Elle soupira et tenta de relancer la conversation en détournant le regard

Est-ce que votre vie de sédentaire vous plait, hormis l'appel de l'aventure je veux dire ?

_________________



;
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 19 Aoû - 19:38

20.


Alors qu'elle poursuivait sur le même ton que lui, elle sembla regretter ses paroles et prétexta des soucis. Quel genre de soucis pouvait avoir l'épouse d'un Révérend ? Il devait sûrement lui bourrer le crâne pour qu'elle se sente dans le droit chemin. Alors qu'il y pensait, elle ramena la conversation sur lui.

- Ma vie de sédentaire... eh bien, le fait de ne plus voyager m'a quelque peu assagi. Tout comme mon mariage, d'ailleurs, ajouta-t-il pour continuer à jouer le jeu. Il n'avait pas envie de passer pour un vieux gars.

Le fait qu'elle soit à présent "rangée" lui donnait l'impression que lui-même était en quelque sorte un raté, et ça l'agaçait. Comme si le fait que Tara soit mariée lui renvoyait une mauvaise image de lui-même. Il essayait de devenir quelqu'un, mais sans y parvenir...

- J'avoue que l'aventure me manque souvent. Mais je me sens utile, et c'est la meilleure chose dont j'ai besoin. Et puis, on ne peut passer toute une vie à jouer avec le feu.

Il essayait de ne pas trop regarder l'alliance qu'elle portait, mais bizarrement, maintenant qu'il l'avait vue une fois il ne voyait que ça. Lui-même n'en portait pas, Tara le remarquerait sûrement. Qu'importe, il prétexterait l'avoir perdue, ou que son mariage n'était qu'en projet pour le moment. Ce jeu était parfaitement ridicule mais puisqu'il avait commencé, il continuait. Tara et lui avaient toujours joué au chat et la souris, même si là, ça atteignait un registre différent.


Dernière édition par William Sparks le Ven 20 Aoû - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 19 Aoû - 19:56

Elle eut une petite moue souriante

Assagi ? J'ai du mal à vous imaginer assagi ...
Mais vous avez raison pour le feu.


Elle dut s'avouer qu'elle ressentait un fond de jalousie et qu'elle avait envie de voir à quoi ressemblait cette femme qui avait mis un fil à la patte du beau Capitaine. Et elle eut une idée ...lumineuse !

Oh mais je sais, venez donc avec votre épouse diner un soir. Vous ferez ainsi connaissance de mon époux et moi de votre femme.
Chez moi ou ici comme vous préférez, je ne voudrais pas que vous soyez mal à l'aise au Village des Enfants de Dieu.
Ça me ferait énormément plaisir, qu'en pensez vous ?

_________________



;
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 19 Aoû - 20:02

21.


S'il avait pu s'attendre à cette invitation, il aurait sûrement évité de jouer les grandes gueules et de mentir. Mais il devait avouer que cette proposition le prenait de court, à présent. Que faire ? Refuser ? Avouer la vérité ? Non, Sparks était un joueur. Quand il avait commencé quelque chose, il ne changeait pas d'idée.

- Eh bien... il faudra que je voie dans mon emploi du temps, mais ce serait une excellente idée. Et pourquoi pas au village des Enfants de Dieu ? Je vous ai avoué que je connais assez peu les Rédempteurs, c'est l'occasion pour moi de résoudre mon manque de connaissances.

Au fond de lui-même, l'idée de rencontrer le Révérend l'attirait et le faisait flipper en même temps. Il ressentait une étrange jalousie à l'idée de voir Tara mariée, alors rencontrer son époux allait être quelque chose. D'un autre côté, Sparks était un fouineur. Lui qui aimait tout savoir autour de lui allait être servi.

Seul problème, il allait falloir qu'il se trouve une épouse ou une fiancée rapidement. Mais il avait plus d'un tour dans son sac...

- Je serais ravi d'entendre votre époux. On le dit... captivant.


Dernière édition par William Sparks le Ven 20 Aoû - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 19 Aoû - 20:24

Tara sourit aux anges

Formidable ! Que diriez vous de demain soir ?

Elle tira une carte de son sac à main qu'elle lui tendit

Voici mon n° de téléphone, au cas où vous l'auriez perdu.
Appelez-moi demain pour me dire si la date vous convient à vous et votre épouse.
Vous viendrez pour le Prêche de 19h00 et ensuite nous dinerons, qu'en pensez-vous ?


Elle consulta sa montre

Je vais devoir vous laisser, il commence à se faire tard mais je compte sur vous.
Comme c'est étrange, dans la même journée je revois deux anciens amis d'avant la chute d'ALPHA. Elisabeth et puis vous même...
Je suis ravie.


Elle se leva et ne put résister à se pencher pour effleurer sa joue d'un baiser léger, respirant au passage son odeur. Troublée elle murmura

Appelez-moi

Elle se redressa, récupéra son netbook et son sac et le salua de la main avant de rentrer régler la note et regagner le parking où l'attendait la voiture et le chauffeur laissée à sa disposition par ce cher Andrew.


_________________



;


Dernière édition par Tara Malone le Jeu 19 Aoû - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 19 Aoû - 20:40

22.


En la regardant partir, Sparks songea qu'il était un parfait idiot. Il n'y avait vraiment que lui pour se laisser embarquer dans ce genre de plans. Enfin... peut-être que c'était son besoin d'aventures qui se faisait ressentir. Ca, il allait en avoir de l'aventure, mais ça allait plutôt ressembler à une pièce de théâtre jouée par des amateurs.

Rendez-vous le lendemain vers dix-neuf heures... si d'ici-là il trouvait une "épouse" prête à jouer le jeu, il aurait une sacrée veine. Enfin... il allait bien rigoler, c'est sûr. Mais rira bien qui rira le dernier.


[Suite >>> Appart de William Sparks]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: L'écume des jours - toujours bar restaurant   Mar 2 Nov - 15:42

Andrew Saint Claude était arrivé tôt. Il souhaitait précéder Tara Malone, conscient que ce dîner serait important. Il ne devait pas la laisser prendre l'ascendant.

Bien sûr, elle essaierait de négocier et surtout, elle tenterait d'en appeler au Président. Mais monsieur Fitzgerald avait été très clair sur les pré-requis.

Ce soir, plus que jamais, il avait intérêt à un être un très bon diplomate pour tenter de faire passer les décisions du Président. S'emporter en politique n'était jamais bon, à moins d'en avoir les moyens. Et on ne pouvait pas dire que la jeune Confédération pouvait se permettre, engluée qu'elle était au nord, de déclencher ouvertement les hostilités avec Boston. Pas maintenant.

Il se commanda un whisky léger en attendant. Pas question de ne pas être à 100%, mais il avait aussi besoin de se détendre un peu après toutes les séances de travail qu'il avait présidées pour étudier tous les scénarios suite à la décision du président. A vrai dire, aucun n'était bon. A lui de faire en sorte de changer cela.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Mer 3 Nov - 22:24

Tara arriva en retard. Elle avait pris le temps de suivre le discours du Président à la TV. Fitzgerald allait au clash avec son discours, était-ce réellement ce qu'il souhaitait ou jouait-il un coup de bluff. Bien sur si les rumeurs disaient vraies et qu'il était un mutant on pouvait comprendre que le point le chatouillait mais de là à risquer la guerre avec l'Union ... Elle restait dubitative.
Elle entra dans le restaurant et rejoignit Andrew à leur table habituelle. Une bise rapide sur la joue, à peine effleurée

Bonsoir Andrew.

Elle fit un geste pour répondre à la question muette du serveur qui lui apporta aussitôt un martini dry .





_________________



;
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 4 Nov - 18:58

Bonsoir Tara.

Il se tut, le temps que le serveur apporte la boisson commandée. Ce temps qu'il utilisa pour organiser ses idées.

Mais comme beaucoup de chose, en diplomatie, il valait mieux laisser s'avancer l'adversaire.

Aussi, il ne dit rien, attendant la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Dim 7 Nov - 23:40

Tara observa Andrew en dégustant une gorgée de martini. Son regard s'étrécit un instant en le voyant si guindé puis un sourire mi-charmeur mi-taquin s'épanouit sur ses lèvres pleines tandis qu'elle lui concédait le fait d'ouvrir le bal.

Allons Andrew, ne fais pas cette tête.
Je suis sure que nous pouvons trouver une solution à ce petit embarras.
Je ne puis croire que Monsieur Fitzgerald ait envie de déclarer les hostilités ouvertes avec l'Union du Nord.

Oui c'est regrettable ce qui s'est produit mais épargnons-nous les discours guindés pour les médias sur les aspects philosophiques et humaniste de l'affaire et soyons pragmatique si tu veux bien.
Tu sais très bien qu'il 'est pas envisageable de notre part que les Prêcheurs quittent la ville...
Boston le prendrait très mal.


Après cette entrée en matière, son regard se fit plus dur

Ne te méprend pas Andrew, je prends cet incident très au sérieux.
Mon époux est toujours dans le coma au cas où cela intéresserait Monsieur Fitzgerald.




_________________



;
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Lun 8 Nov - 7:54

Andrew fronça les sourcils. Son mari, le Prêcheur, dans le coma ? Non, il l'ignorait. Et si les services de la CES étaient au courant et ne l'en avaient pas informé avant cette rencontre, ils allaient en entendre parler.

Mais bon, classiquement, elle tentait de le prendre à l'émotion. Il savait aussi que certains mutants étaient morts, eux, et que d'autres étaient toujours déclarés disparus, ce qui signifiait qu'ils devaient passer un sale quart d'heure dans les mains des plus extrémistes parmi la mouvance des croyants.

-"Tara, pour votre mari, je suis désolé. S'il y a quelque chose que notre cité peut faire, nous le ferons. Demandez-nous et nous assurerons ses soins à l'hôpital. Pour son renvoi, nous ne sommes pas inhumains. Nous pourrons attendre qu'il aille mieux et soit en état de voyager."

Il but une nouvelle gorgée et revint au sujet de leur conversation.

-"Mais concernant les Prêcheurs, ce n'est pas négociable. Je n'ai jamais vu le Président aussi furieux et je peux vous dire qu'il ne lâchera pas. Allons, vous le connaissez : il donne toujours l'impression d'écouter et de prendre en compte ce qu'on lui dit. Mais il a déjà son idée. Et sur ce sujet, ce n'est plus une idée, mais une décision. Le droit autorise le renvoi d'une Ambassade et c'est ce qu'il fait. Boston pourrait ne pas apprécier, mais je serais surpris que Boston veuille réagir dans la violence à l'usage d'un droit international. Alors, sans doute convoquerez vous notre Ambassadeur à Détroit, peut-être même ferez-vous de même, en renvoyant notre équipe sous quelque prétexte fallacieux qui vous permettra de sauver la face en interne, mais les choses en resteront là. Alors, n'agitez pas le spectre d'une guerre qui n'a pas lieu d'être."


Il se penche en avant.
-"Ecoutez, Tara, je pense qu'il ne faut pas se battre sur ce point. Cela ne sert à rien et au mieux, continuerait de braquer le président contre vous et contre les croyants en Dieu. Donnez-lui ce qu'il demande, et ce qu'exigent les citoyens de la CES, et les relations pourront peut-être se rétablir. Vous savez qu'il y va de sa crédibilité et vous l'avez fragilisé avec cette attitude déplacée. Il ne laissera pas passer, sinon, tous les extrémismes vont croire qu'ils peuvent faire comme vous. Vous noterez d'ailleurs qu'il n'a pas exigé la fermeture de votre Ambassade. Il demande simplement que les auteurs de crimes au regard de la loi de la CES, protégés par leur statut diplomatique, soient cependant renvoyés à Boston. Ce ne doit pas être si difficile de les remplacer, non ? Boston renvoie une équipe. Évidemment, dès que sa santé le permettra, votre mari repart sur la côte est. A vous de voir si vous êtes prête à rester seule ici, ou à le suivre à Boston. La décision du Président ne vous concerne pas, vous, parce que vous n'avez pas participé à ce déni de loi et de respect de l'État qui vous accueille. Même si je me demande comment vous avez pu laisser faire cela, alors que vous ne pouviez pas ignorer les conséquences."

Il se laisse aller en arrière dans son siège.
-"Dans deux ou trois semaines, vous serez avec le Président, plus proche que jamais. Vous profiterez de ce moment pour rétablir de meilleures relations. Mais cela ne marchera que si, dès à présent, les Prêcheurs, Boston ou vous, selon le niveau bloquant, acceptent de suivre le droit international et diplomatique."

Il reprit une gorgée, attendant de voir la réaction de la Nonce de Boston, celle qui avait véritable statut d'Ambassadeur de ce puissant état.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 18 Nov - 15:21

Tu me vouvoie à présent ?

dit Tara surprise .
Elle eut un mouvement d'épaule et après une moue poursuivit, toujours le tutoyant pour sa part, elle pouvait bien se le permettre après ce qu'ils avaient partagé autrefois.

Parce que tu crois vraiment que ce voyage sera à l'ordre du jour si les Prêcheurs sont renvoyés ? Tu connais mal Boston, Andrew.

Je n'agite pas la guerre sous ton nez Andrew, vous êtes déjà en guerre et franchement s'annihiler le soutien de l'Union du Nord serait une grave erreur de votre part.
Dois-je te rappeler que depuis que le Japon s'est rallié à San Franscico, une part conséquente de vos approvisionnements proviennent des Etats du Grand Nord qui est entré dans l'Union du Nord ?

Je ne suis pas contre des aménagements pour que ce tragique évènement ne se reproduise pas, mais il y a certaines personnes des Prêcheurs qu'il m'est difficile de renvoyer.
Que le village des Anges soit érigé en Terre Bostonnienne avec une frontière avec limitation des mouvements des habitants, passeports obligatoires, visa, autorisation, ce que tu veux...
Qu'interdiction soit faite aux Prêcheurs de quitter la zone de la Cathédrale.

De plus je sais qu'il y a déjà eu des procès et des jugements prononcés à l'encontre de certains de nos membres.
Ce qui est étrange vois-tu, et que mon ambassade pourrait mal prendre c'est qu'aucun des mutants n'a été jugés par contre...Pourtant il y a des Rédempteurs qui sont tombés lors de la manifestation dont mon époux...
Y aurait-il comme du favoritisme de la part du Président Fitzgerald ?
Je demande que ceux des Rédempteurs qui ont été jugé aient le choix entre purger leur peine ici à West-E ou être extradé à Boston.

Avec ces deux mesures, West-E renforcerait son contrôle sur les Prêcheurs et se débarrasserait des éléments perturbateurs qui ont été jugés.

Sache qu'un nouveau Révérend a été nommé et qu'il est plus enclin à la négociation que celui qui aurait du l'être. Si vous renvoyez les Prêcheurs, qui sait ceux qui seront nommés en place ?
Je vais te parler franchement Andrew, laisse-moi les coudées franches et je réorganiserais de l'intérieur le Village. De plus je pourrais me montrer plus conciliante lors de la visite prochaine à Atlanta...
Mais je ne pourrais rien faire si vous sapez ma côte auprès de Boston en renvoyant les prêcheurs.


Elle eut un sourire et ajouta

Encore que je pourrais envisager de réduire quelque peu leur nombre si tu me laisses choisir ceux qui restent

_________________



;
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 18 Nov - 17:03

-"Tara, le président a été clair : il ne demande pas l'accord de Boston. Il use d'un choix que lui confère le droit diplomatique. Sa décision est déjà prise et je vous le confirme : il ne reviendra pas en arrière. Seulement, sa décision ne concerne que les Prêcheurs qui ont participé à la marche contre le monastère. Cela signifie votre époux, le Père Caol Ila, et quatre autres ecclésiastes dont j'ignore le nom mais dont voici les photos (il tend des impressions d'images vidéo du reportage télé - Tara y reconnaît Soeur Akitama et les Frères Lagavulin, Glenfiddish et Dalwhinnie). Ces 6 personnes s'en vont. Seul votre mari peut attendre d'être remis avant de faire le voyage. Je doute fort que Boston trouve beaucoup à redire à cela. De fait, vous conservez votre Ambassade et il est hors de question de transformer le Village des Anges et la Cathédrale en ghetto. West-Epsilon accueille toutes les personnes ainsi que toutes les confessions, tant que chacune se montre tolérante avec l'autre. Et le village des Anges restera terre de la Confédération. La Cathédrale et ses jardins sont les seuls biens bénéficiant du statut d'Ambassade."

Ne pas transformer le Village des Anges en Ghetto. Il devrait la ressortir dans un dîner celle-là, parce qu'elle ferait beaucoup rire. Il était déjà un ghetto, où les croyants vivaient repliés sur eux-mêmes, n'acceptant aucune installation d'un non-croyant. Mais ce qu'il voulait dire, et Tara l'aura sûrement compris, c'est que la CES ne ferait rien pour reconnaître cet état de fait.

-"Quant aux sanctions, je ne suis pas d'accord. Des habitants du Village des Anges ont été jugés, oui. Mais ils ressortent de la juridiction de l'Etat de Californie du Sud. Ils sont citoyens de la Confédération et non de Boston. Si Boston veut leur donner citoyenneté, ils peuvent le demander et quitter la Confédération. Mais tant qu'ils vivront ici, ils seront soumis aux lois de l'Etat du Gouverneur Howard Kington. Quant à dire qu'aucun citoyen mutant s'étant laissé allé à des actes répréhensibles n'a été arrêté, c'est faux et vous le savez. Cinq d'entre eux ont été jugés ce matin pour coups et blessures avec intention de donner la mort, mais sans la donner. Il s'agit de l'affaire Moriyah Simmons contre ces cinq citoyens de la CES. D'autres seront jugés. Je vous rassure donc, la neutralité et l'équité seront respectés dans cette affaire. Ce qui veut dire aussi qu'aucun passe-droit ne sera donné aux citoyens vivant dans le village des Anges, et que les Prêcheurs au statut diplomatiques devront aussi se soumettre aux règles que Boston et West-Epsilon ont signé lorsqu'ils ont décidé de créer cette Ambassade, ainsi que la notre à Boston."

Il se penche en avant.
-"Je dirais au Président que vous avez l'intention de réorganiser ce merdier Tara, pour améliorer les relations entre nos deux nations. Je pense qu'il saura apprécier cette intention, en vous connaissant, et que vous aurez l'occasion d'en discuter. Mais en revanche, cela ne sert à rien que je lui en parle si je dois lui rapporter votre refus de vous plier au droit diplomatique international. Six personnes impliquées, six expulsés en direction de Boston. Pas plus. Mais pas moins. Alors, Tara, qu'est-ce que je lui dis au Président ?"

Plusieurs fois, il avait failli la tutoyer, comme au bon vieux temps, mais il sait que le bon vieux temps est terminé. Il vaut mieux dés à présent marquer la séparation définitive. Il n'a jamais aimé la folie des Prêcheurs et que Tara s'y soit plongée lui est incompréhensible.
Pour sa propre carrière, il vaut mieux qu'il s'éloigne d'elle.

Car on s'éloigne toujours de ceux qui sentent le souffre.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Vex

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 18 Nov - 19:00

Tara se leva tranquillement et prit son sac d'une main, son manteau de l'autre.
Elle regarda Andrew

Très bien, je te donnerais ma réponse d'ici deux heures.
Seulement c'est une grave erreur de ne pas me laisser choisir qui doit partir ou non.
Le Père Coal Ila devrait rester ici, car parfois il vaut mieux garder le serpent en son sein et sous surveillance que de le laisser regagner son nid.
Une fois au Haut Siège, il ne plaidera ni ma cause ni la votre qui crois-moi n'est pas si éloigné.

Quant à l'équité de la CFS dans cette affaire, nous en reparlerons quand le mutant qui a plongé mon époux dans le coma sera arrêté et jugé, n'est-ce pas ?

Au revoir Andrew
.

_________________



;
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   Jeu 18 Nov - 20:08

-"Au revoir Tara, et à bientôt. Il est évident que les affaires politiques dont nous avons à traiter ne sauraient entacher notre amitié, n'est-ce pas ?"

Alors qu'elle est presque partie, il rappelle son attention.

-"Au fait Tara, avec le Président, évitez de dire CFS quand il s'agit de la CES. La Confédération des Etats du Sud. Il serait dommage de le braquer dès le début de vos retrouvailles."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Ecume des jours - bar restaurant   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Ecume des jours - bar restaurant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives WE S2-