Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 Point d'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: Point d'eau   Dim 22 Aoû - 11:52

Elles avaient roulé tout le reste de la nuit. Samantha savait à peu prés où elles étaient : à une ou deux heures de Phoenix, dans le désert qui les séparait de West-Epsilon. Kate avait parlé de l'eau, mais ce n'était pas le seul souci. Les jauges étaient basses même si, heureusement, elles avaient pu siphonné tous les réservoirs des véhicules des enculés qui avaient espéré s'en prendre à Kate. Sous le coup de la colère qui remontait, Sam' ne se rendit pas compte qu'elle mettait peu à peu les gaz. Elle mit un bon dix minutes à s'en apercevoir et presqu'autant à attendre Kate.

Le temps était beau et chaud et la poussière commença à s'agglutiner au point qu'elles durent s'écarter pour pouvoir rouler sans se noyer, l'une ou l'autre, dans le nuage de la précédente.

Finalement, en fin de journée, elles parvinrent à un petit village. Samantha s'arrêta sur la dernière crête avant de descendre vers lui. Elle distingua un puits, et quelques rares habitants. Des paysans ! Mais en femme prudente, elle se tourna vers Kate :
-"Apparemment, rien de menaçant, mais soyons sur nos gardes. Un village et un puits au milieu du désert, j'ai des doutes... Attends ici que je te fasse signe".

Puis Sam' essora. La Rocket III bondit en avant dans un bruit sinistre de fin du monde. Kate put voir les habitants s'enfuir dans tous les sens tandis que Sam' s'approchait à plus de 160 du village où elle réussit un freinage en glissade latérale. Elle savait depuis le temps que ce n'était pas que de l'esbroufe, mais, ce faisant, Samantha disparaissait dans un nuage de poussière. Quand il commença à se dissiper, la moto était sur sa béquille et de Samantha, aucune trace. Comme d'habitude, la jeune femme était déjà en train de faire son tour d'inspection.

Finalement, après un long quart d'heure, elle réapparut, accompagné d'un peone, et elle fit le signe de ralliement. Kate se lança et fit, il faut quand même le dire, une entrée moins fracassante. Apparemment, c'était un village de pauvres paysans qui ne possédaient guère d'autre richesse que leur puits qui alimentait quelques cultures vivrières minimalistes.

Samantha se dirigea immédiatement vers elle et lui désigna la vieille femme à côté d'elle.

-"Y'a un problème ici, Kate. Il semble qu'ils aient refusé l'autorité de mecs venus de San Diego qui prétendent prendre le contrôle d'une bonne bande de terre, exactement où nous devrons passer d'ailleurs. Mais là n'est pas - encore - la question. Le truc, c'est que les connards ont déversé un produit dans le puits et ils ont dit que, tant qu'il n'y aurait pas de ralliement officiel, ils ne viendraient pas neutraliser les effets de ce produit. Pas mal d'habitants ont craqué et maintenant, ils sont en train de crever. Mise à part une balle dans la tête pour abréger leurs souffrances, j'peux rien faire. Quoiqu'il en soit, le point d'eau est empoisonné ici. A moins d'y remédier, on devra repartir. Mais si les enculés de San Diego ont fait ça à tous les villages sur notre route, on va vite crever de soif..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Dim 22 Aoû - 18:03

7


Elle s'approcha du puits et regarda à l'intérieur. Rien à première vue. Samantha avait expliqué la situation et elle n'avait pas d'autre choix que d'analyser l'eau. Seulement la jeune femme était exténuée et son cerveau tournait à deux à l'heure. Elle avait suivis sa femme sans même réfléchir toute la journée. Rouler l'épuisait en plus d'avoir passer la nuit éveiller en plus de la journée. Elle se tourna vers les deux autres personnes et s'appuya contre le puits.

''Je ne peux rien faire pour l'instant, et je n'ai vraiment pas la tête à réfléchir. J'ai besoin de dormir.''

Demandant au paysan si elles pouvaient loger chez lui le temps d'une nuit, elle pourrait une fois reposée s'attaquer à la source du problème. Le paysan hésita et accepta finalement. Il expliqua que sa maison était trop petit pour les accueillir mais qu'elles pouvaient installer dans une sorte de grange qui était à côté de sa maison. Une fois dans la grange, elle câlina Samantha, oubliant presque leur mésaventure de la nuit précédente. Elle s'endormit comme une masse contre la femme qu'elle aimait.

Et dans la nuit, elle se réveilla d'un bond, sortant pieds nus, prenant au passage un objet qui était dans son sac. L'assemblant, cela ressemblait à une longue tige avec un objet électronique au bout . Elle l'avait pris lorsqu'elle était partie de chez elle, sachant très bien qu'elles auraient des problèmes d'eau si elle n'avait pas ce détecteur. Dans son esprit des idées allaient et venaient et aucune d'elles n'étaient satisfaisantes mais il fallait à tout prix qu'elle sache si elle avait raison ou non au sujet de l'eau empoisonnée.

Dans le village endormis, elle avait l'impression de se retrouver dans les bouquins qu'elle lisait à West-Epsilon, où des créatures étranges, plus étranges que les mutants, erraient. Prenant un seau, elle l'engouffra dans le puits et en ressorti avec de l'eau qui semblait normale à première vue. Kate fit plusieurs tests, pour s'assurer que ceux que marquer le vieil écran était juste. C'était donc ça!

Elle revint vers Samantha, courant à moitié vers elle, l'embrassant passionnément une fois à sa hauteur. Oui chacune avait leurs instants d'excitations, vraiment à l'opposé l'une de l'autre.


''Je le savais! Arsenic! Classique, rapide et efficace pour emmerder la populace!''

L'embrassant à nouveau, tenant la jeune femme entre ses deux mains, elle marcha un peu dans le foin, donnant quelques coups de pieds pour les voir voler. Les idées étaient là. Et à présent, il faudrait chercher la bonne solution.

''Je n'ai rien sur moi qui puisse assainir l'eau, Sam. L'une des méthodes qui pourrait régler ce problème est l'absorption par oxy … hydroxyde, si mes souvenirs sont bons. Seulement, rien n'est sûr. Il y a de l'arsenic dans l'eau mais à un taux réduit, seulement, il apparaît sous différentes formes … l'arséniate, ou l'arsénite toutes les deux toxiques à une forte concentration. Le plus intéressant c'est que …''

Elle s'emportait, encore et toujours et cela n'intéressait en rien Sam. Elle regarda la jeune femme et se laissa tomber au sol, comme une enfant qui avait résolut une énigme.

''Tout ça pour dire qu'il faudrait aller à San Diego, récupérer de l'oxy-hydroxide de fer ... ''

Elle s'arrêta quelques instants. La Technique qui a été pendant longtemps en cours d'expérimentation mais qui a vu le jour il y a bien une cinquantaine d'année maintenant. Au point même qu'il n'y ait plus besoin de filtre, mais l'usage d'une poudre qui pourrait assainir n'importe quelle eau: La biofiltration! Des bacteries arsenivores! Le plus souvent les chercheurs travaillaient avec la thiomonas. Depuis cette trouvaille, l'armée a échangé leur pastille pour purifier l'eau par cette poudre miracle. Comment avait-elle pu oublier cela? Cela faisait des années maintenant qu'elle n'avait pas potasser ses bouquins et elle avait l'impression d'avoir des troues de mémoires. Elle. Kaitlyn Ford, l'herboriste qui avait une mémoire hors du commun. Frappant son front, comme si elle venait de découvrir l'existence de Dieu, elle se retint de pousser un eureka.

''Ou non encore mieux! Il faudrait récupérer un biofiltre! Beaucoup plus simple à utiliser … mais je ne sais pas si on peut trouver ça dans les environs. ''

Elle ne s'empêcha pas de faire la moue. Cela ne lui plaisait pas et se serait pire du côté de Samantha.. Elles avaient compris ce qu'elle devrait faire. Alors, elles avaient le choix, soit elles laissaient ses personnes mourir tout en sachant qu'elles auraient autant de chance de mourir avec eux, soit elles les aidaient. Samantha connaissait que trop bien Kate pour savoir sa décision. Même si la rousse ne voulait pas s'empourprer dans une histoire louche avec une ville comme San Diego. San Francisco avait récupérer la ville aux mexicains, si ces souvenirs étaient bons. La politique ne l'avait jamais intéressé et elle l'avait montré plus d'une fois, même si certains marchands pensaient le contraire.

''Dans tous les cas, quelqu'un devra le faire. Si ce n'est pas nous, non seulement ces personnes mourront de soif, s'ils ne se rallient pas à la cause de San Diego, mais nous mourrons de soif … tu l'as dit toi même. Que veux-tu faire mon coeur?''

Elle voulait aller à tout prix à West-Espilon, seulement sans eaux, elles ne pourront pas faire grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Dim 22 Aoû - 19:13

-"Ce sont des paysans, Kate... Ils n'ont rien demandé à personne. Ils vivaient peinard dans leur coin, arrachant leur maigre subsistance d'un sol hostile. Y'a encore quelques temps, je m'en battrais les ovaires, mais là... J'en ai plein l'cul que des connards essaient d'imposer leur mode de vie à des mecs qui leur ont rien demandé. On va les sortir de là, mais... San Diego ? Kate, même seule, j'aurai du mal. Tu te souviens des Mareros qui ont tellement fait chier le nègre qui a joué avec ma vie ? Et bien, il a quand même réussir à tous les benner là-bas. Oh, malin sans doute, parce qu'ainsi San Francisco s'est retrouvée dans la merde et au lieu de pouvoir attaquer West-Epsilon par le nord et par le sud, elle s'est emmêlée les pinceaux avec ces fils de pute qui refusent à obéir à quiconque, sauf eux-mêmes. Bref, Kate, San Diego, c'est un putain de nid à Mareros. Ni toi, ni moi sommes des leurs. On a aucune chance. Et puis, si je me gourre pas, San Diego, c'est à 2-3 jours aller vers le sud-ouest. En revanche, Phoenix est à une seule journée pour quelqu'un qui turbine bien. J'peux même faire le retour de nuit. Simplement, j'peux faire ça que seule et je devrais te laisser ici, et ça, même pour ces mecs là, j'ai pas envie de courir le risque..."

Samantha baissa la tête, se mordillant la lèvre.
-"On va devoir les laisser crever, Kate, et retourner à Phoenix. De là, on trouvera le matos dont tu parles et on prendra une route plus au nord pour aller à West-Epsilon. D'abord, moins de chance de tomber sur la même merde et au pire, nous en sera parées. J'crois qu'y a pas d'autre solution, Kate."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Lun 23 Aoû - 15:59

8


''Non,'' répondit-elle instinctivement et d'une voix à la limite de l'autoritaire. ''On ne va pas les laisser là ainsi. Qu'est-ce que cela va nous couter d'aider ces pauvres gens? Ils n'ont rien demandé à personne et on ne va pas laisser des connards faire leurs lois. On était venues pour prendre de l'eau, on sait qu'ils vont crever, et tu veux laisser comme ça! Je n'ai pas envie d'avoir l'esprit rongé par les remords.''

Elle ne laissa pas le temps à Samantha de dire quoi que ce soit qu'elle enchaina.

''Ok, on ne va pas à San Diego, Phoenix s'est très bien! Et ne crois pas que tu vas aller toute seule là-bas! On va à Phoenix on récupère la poudre, on en met dans le puits et en route pour West! Après, je conçois très bien que tu es aussi pressée que moi de rentrer à West Epsilon!''

Tiens le sarcasme était de retour! Jouer de cela avec sa bien aimée, c'était certainement tenter le diable. La rousse jouait de cela, elle voulait retourner rapidement à West Epsilon mais laisser ses personnes dans la merde, ça il ne fallait pas rêver. West-Epsilon pouvait attendre quelques jours, puis qu'elle attendait depuis plus d'un an.

Kate avait toujours été ainsi : laisser une personne dans le désarrois ne faisait pas partie de son petit monde. Certes c'était celui de sa femme mais elle refusait de laisser tomber des gens qui avaient besoin d'aide. C'était ainsi et cela depuis qu'elle était toute petite. Peut-être parce que Walter avait fait pareil avec elle. Donner sans forcement recevoir en retour. De bien jolies paroles, rarement appliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Lun 23 Aoû - 22:56

Samantha serra les dents.

-"Les remords ? De quoi ? On leur doit rien. Mais d'accord, tu veux jouer la p'tite sainte, alors c'est parti. Phoenix, avec moi ? Et bien non pilote de trottinette ! (là elle est vraiment colère). T'es pas foutue de me suivre sur cinq cent mètres, tu penses tenir sur plus de 300 km aller-retour ? Alors tu te tais et tu m'écoutes. Tu mets ton cul - que j'aime beaucoup, tu le sais - sur cette putain de trottinette et tu vas te planquer où tu peux, des fois que ces connards d'empoisonneurs reviennent. Tu laisses même pas une miche dans ce bled de merde, tu m'entends ? Et Phoenix, je m'en occupe toute seule, parce que je suis la seule à pouvoir faire ce trajet dans un délai raisonnable."

Sans en ajouter, Samantha se dirigea à grands pas vers sa moto.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Mar 24 Aoû - 16:15

9


Elle regarda Samantha s'égosiller, tendant vers un rouge cramoisie. Kate croisa les bras, histoire de montrer qu'elle était fermée à toute conversation. Elle s'assit et la regarda l'insulter. Alors qu'elle parfait directement vers sa moto, elle lança d'un ton calme mais sarcastique:

''C'est sûr, quand tu te mets à rouler … c'est normal que ça ne soit pas facile de te suivre avec un gros tas de ferraille. Tu es ailleurs.'' grommela-t-elle sans faire un effort pour la rattraper.

La jeune femme changeait dès qu'elle prenait un bonne grosse dose d'adrénaline. C'était l'impression qu'elle donnait, comme si elle était ailleurs tout en restant là. Étrange, mais cela n'était pas la première fois qu'elle faisait cela. Après, cela pouvait être une simple impression que la rousse avait.

Connaissant la brune, elle ne lui proposerait pas de rester pour dormir quelques heures en plus. Elle refuserait et râlerait en essayant de lui montrer que ce n'était pas nécessaire d'aider ces pauvres gens. Bon sang mais quelle chieuse! Pensait-elle en la regardant. Mais qu'est-ce qu'elle était belle lorsqu'elle était furieuse … (xD). Qu'est-ce que cela coutait de faire du bien autour d'elle de temps en temps. Personnes ne le faisait, et même si c'était ridicule, petit et sans réelle conséquence, c'était toujours une bonne action.

Autant, avec des connards, elle était sans pitié, autant avec des gens qui n'avaient rien demandé, elle changeait totalement. Toujours aussi lunatique.

Prenant la décision de la rattraper, elle courut après la jeune femme, avant que celle ci ne parte.


''J'irai faire un tour dans les environs, histoires de voir ce qu'il en est, discrètement bien sûr'' dit-elle d'une voix toujours aussi calme et qui avait le don d'en énerver plus d'un. ''Ramène nous ce que tu peux, on aura pas besoin d'une très grosse quantité pour le puits mais prends en pour nous, afin d'être tranquille jusqu'à West.''

Et vlan, qu'est-ce qui lui arrivait à Kate? Elle voulait qu'elles s'engueulent encore?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Mar 24 Aoû - 17:21

Le calme de la voix de Kate agissait toujours sur Samantha. Ses épaules s'affaissèrent légèrement. Elle se retourna et enserra la petite rousse.

-"Fais gaffe quand même, Kate. Tu as vu dans les bois la dernière fois. Je crains moins des Technos, ils ont pas l'air d'en recevoir ici, mais beaucoup plus le retour des mecs qui leur ont fait ce coup... Fais vraiment gaffe. Planques-toi et laisse faire pendant le temps où je fais l'aller-retour. Et surtout, laisse croire à ces paysans qu'on se barre. Ainsi, ils ne seront pas tentés de parler de nous aux autres enculés s'ils reviennent."

Puis elle embrassa avec force Kate, genre décrochage d'amygdales avec la langue, avant de monter sur sa machine.

-"N'empêche, avec cette connerie, je vais consommer tout ce qu'on a pu piquer aux autres connards hier..."

Puis elle démarra en trombe, projetant poussière et petits cailloux.

Quand la poussière retomba, Samantha n'était déjà plus là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Mer 25 Aoû - 11:22

10

''Je sais, t'en fais pas, je ferai attention,'' murmura la jeune femme en la prenant dans ses bras échangeant un baiser que seul Samantha avait le secret.

Sourire en coin, elle la regarda partir, attendant de voir la poussière se dissiper. Retournant dans la grange, elle se coucha de nouveau mais pourtant elle n'arrivait plus à fermer les yeux. Regardant les plafonds, elle était à l'écoute des moindres bruits, elle réfléchissait à plein de chose, trop de chose. Samantha et ces facultés hors du commun qui ne sont perceptibles que par ceux qui connaissait l'ex tueuse. Et Kate était la seule à vraiment la connaître. Elle pensait à tout ce qu'elle lui avait raconté sur son passé, ce passé de Gardienne et tout tournait autour de l'Orphelinat. Enfin, Sam lui avait dit qu'elle devait veiller sur l'orphelinat. Après pourquoi? Une fois de retour dans sa ville natale, la rousse devrait aller voir de ce côté là, sans Samantha. Mais comment se débarrassait d'elle sans qu'elle la soupçonne? Elle n'apprécierait certainement pas qu'elle cherche à renouer avec son passé et elle serait en proie à de nouvelle dispute.

Une fois l'aube levée, la jeune femme récupéra toutes ses affaires et grimpa sur sa vieille virago. Quelques pétarades plus tard, elle était à son tour sur la route, roulant, cheveux aux vents, à pleine allure. Qu'est-ce qu'elle détestait la moto! Mais c'était tellement pratique... Où pourrait-elle aller? Sa curiosité était de retour, mais la jeune femme ne savait pas où elle devait commencer à chercher. Elle roulerait un temps, et une fois que le soleil serait au zénith, elle irait s'installer dans un endroit à l'ombre. Sam lui avait rappelé le passage dans les bois qui avaient mal tourné et elle serait certainement morte depuis, si Sam n'avait pas été là. Mais bon, elle ferait plus attention cette fois-ci. Et puis, personne ne sait que la rousse portait la poisse! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Jeu 26 Aoû - 15:39

Elle avait plein le cul, au sens propre comme au sens figuré. Elle avait roulé toute la nuit pour finir par attendre que ces enculés de bâtards de planqués décident de bosser.

Après plusieurs galères, elle avait passé quasiment toute la journée à chercher ce qu'il fallait, puis il avait fallu reprendre la route.

Plus que les emmerdes, c'était de savoir qu'elle avait laissé la petite rousse toute seule, sans protection. Là, ça la gonflait sévèrement.

Le retour fut infernal. Obligé de tracer d'abord plein ouest, elle avait roulé le soleil dans la gueule et avait dû éviter plusieurs trous. A un moment donné, in extremis, elle avait évité une grosse pierre tombée d'une falaise en plein tournant (à moins qu'elle ne l'ait pas vue la nuit précédent et ait eu du bol...). Ensuite, malgré toute la tension accumulée et les kilomètres, elle avait réussi à rester éveiller, mais à quel prix. Quand elle parvint enfin à vue du village, elle titubait légèrement quand elle descendit de la moto pour se rapprocher et observer que tout allait bien.

C'est alors qu'elle se souvint avoir dit à Kate de se planquer, mais elle n'avait rien mis au point pour se retrouver.

Putain de merde ! Voilà, elle était fatiguée, énervée par la volonté de Kate d'aider ces p'tits cons de paysans, et elle s'était barrée sans vraiment mettre en ordre ses idées.

Peut-être que Kate avait été plus intelligente qu'elle et avait prévu cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Dim 29 Aoû - 14:18

11

La jeune femme regarda la moto démarrer en catastrophe et disparaître une fois la nuage de poussière retombée. Observant le paysage, elle resta un long moment ainsi, le regard dans le vague. Est-ce que c'était une bonne idée? Bien sûr, mais c'était tout de même dangereux. Autant elle avait envie de savoir, autant elle avait envie de rentrer illico presto dans sa ville natale. Retournant dans la grange, elle ne réussit pas à fermer un oeil. Dès qu'elle se sentie prête, elle récupéra ses quatre affaires et se dirigea vers sa moto. Elle ne pensait pas que les paysans étaient déjà debout, à errer sans réel but. L'un d'eux s'approcha d'elle.

V'partez?

''Je … euh, oui. Nous … nous n'avons plus rien à faire ici …''

Et v'nous laissez comme ça alors qu'les hommes de San Diego pourraient r'venir?

''Vous auriez dû accepter de vous rallier à eux,'' s'entendit-elle dire, serrant les dents.

Elle prit sa moto et démarra, enfin elle dut s'y reprendre à deux fois avant de réussir. Quelle saleté ses motos! Elle partie tranquillement sans se retourner, laissant les pécores penauds. La rousse n'aimait pas parler comme ça mais Samantha pensait qu'il était préférable qu'ils n'apprennent pas qu'elles allaient les aider. Kate n'avait pas eut le temps d'argumenter. La rousse n'aurait pas dit non pour aider les deux ou trois prochains maisons qui avaient ce problème là, mais elle n'était pas une sainte non plus. Son principale objectif était d'aller à West Epsilon. Ce qui était loin d'être de tout repos.

Alors qu'elle roulait tranquillement, la jeune femme eut comme un éclair de génie. Quand devaient-elles se retrouver? Samantha lui avait dit qu'elle mettrait une journée pour arriver au village. Et cela dit, ce n'était pas sûr du tout. S'il lui arrivait quelque chose, la rousse s'en voudrait pour toujours, mais la connaissant, l'ex tueuse défoncerait tout ce qui bougerait, vu l'état dans lequel elle était.

Elle revint en fin en début de soirée, le soleil se couchait lentement mais calmement. Elle n'était pas aller chercher des renseignements sur ce qui se passait ici, mais elle avait simplement entendue des bruits de moteur, suffisamment loin d'elle pour ne pas s'inquieter.

Le village était calme. Trop calme. L'autre jour, elle avait cru entendre les hurlements d'un enfant, mais là, plus rien. Il devait certainement dormir. Regardant tout autour d'elle, elle vit de la fumée sortie de derrière une maison. Rien d'alarmant, ils devaient bruler les herbes sèches, les feuilles tombées des arbres … Mais quelles herbes? Quels arbres? C'était le désert! Alors qu'elle s'approchait petit à petit de la maison, elle s'aperçut qu'il y avait deux grosses voitures et des rires goguenards qui s'échappaient de derrière la maison. Écoutant quelques instants les paroles, elle reconnut quelques mots en espagnol mais ne sut ce qu'il disait.

Une odeur pestilentielle envahis l'espace, donnant à la jeune femme la nausée, au point qu'elle dut reculer pour essayer de retrouver une air un peu plus respirable. Seulement, en reculant, elle marcha sur une sorte de jouet qui lorsqu'on appuyait dessus, cela couinait comme si on égorgeait un animal. Les rires s'arrêtèrent et il semblait bien que des ordres étaient donnés. Comment pouvaient-ils entendre quelque chose avec les crépitements du feu! La jeune femme continuait de reculer, cherchant un endroit pour se cacher. Seulement si elle se cachait, il la prendrait pour une des villageoises et depuis qu'elle était rentrait, aucune trace d'eux.


''Oh, oh …'' murmura-t-elle lorsqu'elle put voir le visage des hommes qui riaient.

L'homme se mit à lui parler dans une langue qui ressemblait bel et bien à de l'espagnol. Il avait des armes sur lui ainsi que les autres hommes et femmes qui le suivaient. Elle continuait à reculer alors que tous la menaçaient d'armes.


''Soy … Buscar … agua,'' disait-elle en levant les mains pour montrer qu'elle étaient sans armes.

Heureusement que sa veste cachait ses lames. Elle connaissait quelques mots dans cette langue, seulement c'était trois mots qui se couraient l'un après l'autre. Un des hommes continuaient à baragouiner dans sa langue, jusqu'à ce qu'une des femmes s'approchent, elle aussi armée.


Étranger?

''De passage,'' répondit-elle immédiatement.

Où?

''West-Epsilon.''

Etait-ce une bonne idée de dire d'où elle était? Aucune idée, Kate n'avait pas réfléchis au conséquence. L'un des hommes, assez costaud, l'attrapa par le bras et l'entraina avec la bande derrière la maison. C'était bien des cadavres qui brulaient, hommes, femmes, enfants, animaux, rien n'avait été épargné. Le village était mort et la bande riait de plus belle … L'odeur pestilentielle manqua de la faire vomir. L'homme qui la tenait, ne la lâcha pas d'une semelle, serrant fermement son poing autour de son frêle bras. Il parlait, comme s'il lui expliquait quelque chose mais la femme qui semblait avoir quelques notions d'anglais ne traduisit pas …. Merde, Samantha allait la tuer s'ils ne la tuaient pas avant …
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Dim 29 Aoû - 18:13

Toujours épuisée par son aller-retour sans dormir, Samantha sentit une brusque montée d'adrénaline quand elle aperçut que le village était occupé. Mais pire que tout, elle repéra la moto de Kate sans la voir.

Aussitôt, dopée, elle commença à faire le tour de la colline et finit par avoir visuel sur la scène.

Putain ! Elle avait bien dit à Kate de pas se mêler de la vie de ces connards. Mais en même temps, ces putains d'enculé qui s'en prenaient comme ça à de pauvres paysans méritaient mille fois de crever la gueule ouverte et les couilles enfournées dedans.

Quand elle repéra Kate, son sang ne fit qu'un tour. Rapidement, elle dénombra pas moins de douze enculés autour, et il devait y en avoir bien plus autour. Mais elle n'avait pas le choix.

Elle courut à la moto, prit son McMillan et le monta. Aussi rapidement, elle revint en position, rampant sur les derniers mètres pour avoir le meilleur visuel. Elle glissa alors son flingue sous son ventre. Si en bâtard venait la surprendre, elle pourrait toujours tenter un truc.

Elle aligna le fils d'enculé qui tenait Kate, respira.


Et attendit. Car elle savait que toute intervention déchaînerait une suite de réaction et que les chances de la petite rousse étaient au minimum. Elle devait d'abord savoir comment tout cela allait tourner. Si les adversaires pouvaient se scinder, elle aurait plus de chance de réussir à sortir Kate de ce trou à rats.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Lun 30 Aoû - 21:56

12

Ils continuaient à baragouiner quelques paroles dans leur langue, la femme ne prenant toujours pas la peine de traduire. L'homme la tenait toujours fermement et ne la lâchait pas du regard. Certains étaient en train de faire des signes de tête dans sa direction et un semblait expliquait ce qu'il comptait faire. La rousse comprit quelques mots mais tous coller ensemble, cela ne voulait rien dire. Le terme ''puta'' revenait plusieurs fois. Alors soit, ils la traitaient de tous les noms, soit ils avaient trouvé un avenir pour elle, vu qu'ils devaient la prendre pour une des paysannes.

Trois hommes finirent pas se détacher du groupe pour aller voir le devant le maison, là où ils avaient trouvé la jeune femme. Quelques uns s'essayèrent sur le porche de la maison, d'autres partirent dans les maisons, récupérant les objets de ses villageois. Ils étaient certainement venus pour cela. Mais qu'est-ce qu'ils voulaient récupérer là-bas? Des objets de valeur? Qu'est-ce qu'ils avaient ces pécores ! L'homme qui la tenait la jeta sur le porche, son arme toujours en main, lui montrant qu'un geste de trop et elle finirait comme le reste des villageois. Tous les hommes se séparèrent pour récupérer un maximum de chose dans les maisons. Kate ferma sa veste à cause du froid, ce qui ne dérangea pas le bonhomme qui assis à côté d'elle. Elle tenait dans sa main une de ses lames, même si elle ne savait que cela ne serait d'aucune utilité si Samantha n'était pas là. Elle se demandait même si elle n'avait rien eu pendant ce voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Mar 31 Aoû - 20:00

Voilà, le moment idéal. Kate devrait comprendre que tant qu'elle allait jouer à "carton plein", il faudrait qu'elle se roule en boule dans un coin. En attendant, la menace immédiate serait sa première cible.

Shadow lui avait expliqué un grand nombre de fois. Respirer, respirer, suivre des yeux sa cible puis bloquer au milieu de l'expiration. Ramener alors la détente avec la deuxième phalange pour éviter le coup de doigt, et être surprise par le départ du coup.

21 gammes propulsés à 550m/s traversèrent l'espace et frappèrent l'individu à la poitrine en développant 3174 joules d'énergie. L'impact l'envoya valdinguer 2 mètres plus loin, tandis que la balle traversa la poitrine et les tissus en massacrant tout ce qu'elle rencontrait, avant de traverser encore la maison derrière pour finir, aplatie et pliée, sur le sol...

Mais déjà Samantha rechargeait et prenait une autre cible. Elle s'appliquait à viser la poitrine, ce que les connards lui offraient de plus large. Avec ce type de bastos, pas la peine de faire dans la finesse.

Bientôt, deux autres enculés mangèrent la poussière à leur tour. Samantha revint vers le premier pour voir ce que faisait Kate...

Merde, elle était plus là. Bordel, où est-ce qu'elle était encore allée trainer ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Lun 20 Sep - 17:44

13

Kate regardait autour d'elle, cherchant un moyen de s'en sortir, mais toutes les solutions affichaient une mort certaine. Perdue dans ses pensées, elle était à la recherche d'une solution qui lui éviterait cette sentence. Son esprit était brouillé. La jeune femme n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu'elle reconnu un bruit qui lui était assez familier. Alors que les hommes s'étaient séparés pour récupérer les biens des pauvres paysans, un des hommes qui restaient tomba sous le coup d'une balle, parfaitement tirée. En plein dans le mille dirait-elle, mais la réaction de la jolie rousse ne se fit pas attendre. Elle prit ses jambes à son cou, le second homme sera certainement trop concentré sur le coupable qui avait tué son ''ami''. Et c'était du Samantha tout crachée. Maintenant à savoir ce qui était le mieux entre se faire passer un savon par la femme qu'elle aimait et certainement travailler comme pute non rémunérée par des mexicains … là était la question.

Sortant son couteau, elle échappa au misérable lieu où des corps carbonisés continuaient à rendre l'air étouffant. La jeune femme se retrouva devant la porte d'une maison qui s'ouvrit en fracas, laissant apparaître une femme. La surprise fut pour les deux personnes qui se retrouvèrent nez à nez, elles ne purent s'empêcher de pousser un petit cri de surprise, mais la rousse eut une réaction assez … instinctive donnant un coup simple mais efficace dans la gorge de la femme qui avait les bras ballant. Y avait-il une explication? La femme en face d'elle avait-elle une faible expérience de la vie primitive, ce que peu d'hommes dans le genre de ces fous dangereux connaissaient? Où était-ce une pure chance? Car il fallait le dire, la jeune femme avait eut un bol immense. La femme en face d'elle tomba, tentant de viser avec son pistolet l'ancienne herboriste, qui lui donna un coup de pied afin qu'elle tombe en arrière. Une balle partie pour atterrir dans le bras de la rousse, qui émit à grognement rauque. L'instinct était primordiale dans ce genre de moment, et la femme en face d'elle semblait être novice dans le domaine. Elle tenait entre ses mains son coup sanguinolent ayant finalement lâcher son arme, en oubliant la sécurité même de sa propre vie. Un coup comme la rousse avait porté aurait pu être soigné, (seulement dans un hôpital) mais la panique faisait que l'on agissait souvent comme des débiles profonds. Et en parlant de débile profond, Kate ne récupéra pas l'arme de suite. C'était une fois passer sur le corps de la future défunte, et les voix masculines remonter d'une sorte de cave, qu'elle récupéra l'arme et partie en courant hors de la maison.

L'endroit était trop dangereux, il vaudrait mieux pour elle de chercher à partir. Elle partie en directement de sa moto, ne faisant pas un trop long détour, entendant les hommes et femmes arriver. Que devait-elle faire? Elle ne savait pas utiliser une arme à feux, car elle s'était toujours interdis d'user de ces armes là mais en même temps, c'était soit ça, soit elle ouvrait grand la porte à madame la mort. Courant comme une dératée vers sa moto, elle ne chercha pas à savoir si on la poursuivait ou non, elle alluma le moto et partie en trombe … Y avait-il des personnes qui l'avaient vu? Aucune idée, mais aucune solution ne venait à son esprit. Si elle restait, elle mourrait, si elle partait, elle risquait d'être poursuivit et de mourir … qu'elle était la meilleure solution dans tout ça? Plus elle tentait de s'éloigner plus elle sentait qu'elle avait commis une grosse erreur …
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Lun 20 Sep - 20:20

La détonation ne lui fut pas perceptible, car l'agitation commençait à gagner le village comme quand on fout un putain de coup de pied dans une fourmilière. Sauf que les fourmis étaient des connards de latinos.

Pour le principe, inquiète de ne pas voir Kate, mais décidée maintenant à ravager tout jusqu'à ce qu'elle puisse aller vérifier à pied, elle en envoya trois autres au sol. Mais la résistance commençait à s'organiser. Les mecs ne l'avaient pas repérée, mais savaient maintenant ce qu'ils cherchaient. Si elle continuait, nul doute qu'il déverseraient sur elle un déluge de métal.

C'est alors que la chance lui sourit. Enfin !

Elle entendit le bruit de la moto avant de voir Kate filer à toute allure, chassant de la roue arrière et soulevant des gerbes de sable. Aussitôt, pressentant ce qui allait se passer, elle tira sans même s'en rendre compte là où il n'y avait personne de visible. La balle brisa la vitre et vint déchiqueter le dos du mec qui tentait d'aligner Kate.

Rapidement, elle rechargea et parvint encore à tirer deux autres enculés, mais plus elle tirait et plus il y en avait qui sortaient. Putain, ils étaient combien là-dedans ? Ils s'étaient reproduits ou quoi ?

Samantha changea alors de tactique. Elle rampa rapidement en arrière jugeant maintenant que sa position devenait trop critique. Impossible qu'elle ait pu échapper à la vigilance de quelques gonzos. Étant revenue derrière l'abri du mouvement de terrain, elle fila penchée en avant pour prendre une nouvelle position, plus proche de sa moto, qui lui permettait aussi de couvrir la fuite de Kate.

Elle se rendit compte alors qu'elle avait eu raison. Deux enculés étaient en train de ramper vers son ancienne position. Elle se dit qu'elle avait vraiment du boule de s'être rendue compte qu'il fallait qu'elle tire ses miches de son premier poste de tir. Parce que les deux connards se relevèrent d'un seul coup pour tirer là où elle était encore 5 mn auparavant.

Pendant qu'ils éjaculaient à coup de bastos de 7,62mm, elle fixa son attention sur les deux voitures qui s'échappèrent du village pour poursuivre Kate. Elle aligna le premier conducteur et la balle traversa le siège arrière, son torse puis le tableau de bord pour finir dans le moteur. Le corps s'avachit, entrainant le volant, ce qui n'est jamais bon pour une voiture qui roule trop vite. Elle versa et enchaîna plusieurs tonneaux. Samantha ne prit pas le temps de vérifier ce qui se passait. Elle bondit vers sa moto, jeta le fusil dans une sacoche et démarra en trombe à son tour.

Une fois de plus, elle fit bien car son coup de feu avait achevé de réveiller les éjaculateurs précoces de 7,62mm qui se mirent à vouloir canarder dans sa direction, mais elle passa par l'arrière, sortant de leur zone.

Puis, après avoir pris son flingue de la main gauche, elle essora.

Les 180cv de la moto de Samantha mirent 2,8 secondes à atteindre 100km/h, infligeant 1,3 G à la pilote. A 7000 tours, Samantha passa la seconde, qui engagea plus de 20mkg de couple pour atteindre 160 km/h. A ce stade, le moindre caillou, la moindre aspérité, la moindre ornière de sable et c'était la mort directe.

Mais qu'importe la mort quand Kate est menacée ?

Le gars à l'arrière de la seconde voiture était trop occupé à essayer de rafaler Kate pour faire gaffe. Quand soudain, alerté, il se retourna, ce fut pour voir un nuage de poussière fondre sur eux.

Samantha balança le chargeur entier de balles explosives. Plus de la moitié dut partir dans le désert, mais suffisamment furent en cible, une explosant littéralement la jambe du tireur puis, les autres étant tirées tandis qu'elle dépassait le véhicule, mettant en morceau le pneu arrière, le châssis, puis le moteur. Complétement déséquilibré, soulevé quasiment par la succession d'explosion, le véhicule partit en tonneau avant tandis que l'huile chaude et l'essence se mélangeaient dans le moteur éventré. Quand Samantha fut cinq mètres devant, commençant à relâcher les gaz, une immense explosion retentit derrière.

Parvenue à hauteur de Kate, Samantha fit un geste vif, clair. Ça voulait dire "en avant, on trace !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Dim 26 Sep - 13:57

14


Kate put entendre les hommes tomber les uns après les autres. Elle tremblait au plus haut point, mais tentait de diriger sa moto droite. Qu'est-ce qu'elle n'aimait pas cet engin!

Elle vit Samantha la rejoindre et elle lui fit un signe. Elles partirent sans dire un mot loin de ce village. Encore une fois, Kate avait merdé, mais en même temps, c'était toujours le même schéma, elle ne pouvait s'empêcher de vouloir venir en aide aux autres … Sa femme allait encore pousser une grooosse gueulante et encore le mot était faible …

Elles roulèrent longtemps, très longtemps, une grosse partie de la nuit. La rousse n'était pas très douée pour savoir combien de temps elles avaient roulé, ni combien de kilomètres. C'était l'affaire de faire Samantha. Elles avaient roulé jusqu'à l'aube, Kate finit par lancer des appels pour se poser un peu. Elle était lessivée et voulait dormir un peu.

La jeune femme savait qu'elle avait comme une enfant. Faire le bien, c'était jolie, mais elle en oubliait à chaque à quelle point le monde était dangereux. Samantha était toujours la pour la protéger, mais jusqu'à quand, Sam serait là et supporterait-elle de rattraper les conneries de la rousse?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Dim 26 Sep - 14:45

Samantha avait eu le temps de baisser en pression, la conduite lui permettant de passer ses nerfs. Finalement, quand Kate lui fit signe de s'arrêter, Samantha était redevenue calme.

Elle prit le temps de chercher ce qui lui semblait bien, puis, alors qu'elles implantaient le campement, Samantha vit ce que Kate, a-priori, vivait bien.

-"Merde, mais t'as été touchée !"

Samantha se rapprocha et prit doucement le bras de la petite rousse. La manche était pleine de sang, encore frais.

Kate s'assit alors et donna quelques directives à Samantha. Cette dernière se hâta de préparer un feu, de faire bouillir de l'eau et quand ce fut fait, Kate put enfin nettoyer la blessure. Après une longue observation, elle conclut que la balle était sortie. Mais cela ne réglait pas tout. Il se pouvait que quelques morceaux de tissu soient restés derrière, et cela pouvait créer une infection interne, une des pires, car, quand elle s'en rendrait compte, il serait trop tard. Seule une amputation pourrait ensuite régler le problème.

Il fut décidé d'attendre le lendemain, afin d'avoir le plus de lumière possible. Mais il était évident que Samantha allait devoir rechercher à l'intérieur de la blessure voir s'il restait quelque chose. Sans anésthésie, ça aller swinguer.

-"C'est ta faute, aussi", râle Samantha. "Quelle idée de vouloir aider ces putains de pécos ! Regardes ce qu'on a gagné : que dalle, des litres de carburant en moins pour un aller-retour, un paquet de cachetons je ne sais pas qu'en foutre, et ta blessure. Ah, bravo, joli bilan ! La prochaine fois qu'il te prend l'idée de faire une connerie, préviens-moi d'abord. Je règle le compte à tous ces connards moi-même, comme ça on sera peinard. Fais chier, tiens !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Lun 27 Sep - 17:30

15

Il était vrai qu'elle n'avait pas sentie son bras, ce qui était assez mauvais signe. Donnant les ordres pour nettoyer la plaie, elle laissa le soin à Samantha de le faire. Seule, cela aurait été plus délicat. Leur nid peu douillé installé, elle se coucha, sachant bien que demain serait un autre moment de torture. La douleur avait repris de plus belle lorsque sa femme nettoya la blessure. Elle prit un calmant léger et naturel afin de pouvoir dormir tranquillement, et n'oublia pas de s'injecter une doser d'un de ses poisons favoris. Les effets ne se firent pas attendre, un léger tournis, et elle se coucha sur la paillasse. Entendant Sam faire la conclusion de leur petite aventure, ce fut sèchement que Kate répondit à ces belles paroles:

Ne m'accable pas de reproche, je sais, merci. Nous ne savons pas si nous allons tomber sur d'autres sources d'eau empoissonnée. Alors même si nous n'avons pas pu sauver la vie de ces pauvres hommes, paix à leurs âmes, nous en aurons suffisamment pour le voyage. Au moins nous ne mourrons pas de ça. Sachant aussi que maintenant on sait que les environs sont encore moins sûr. C'est toujours bons à savoir.

Elle finit par se blottir contre elle, la fatigue faisait qu'elle n'avait même pas envie de débattre sur ce qui s'était passé. Elle devrait se justifier de pourquoi elle a fait ça, alors que les réponses sont déjà connues par les deux jeunes femmes et cela entrainerait encore une engueulade où les deux penseraient avoir raison.

J'ai besoin de dormir. Demain on voit s'il reste quelque chose, en espérant être dans les temps …

Le lendemain, la jeune avait plus mal qu'autre chose et même si elle avait pu dormir quelques heures, cela n'arrangeait en rien la fatigue générale qui l'accablait. Livide, elle demanda à Samantha de ne pas perdre une minute. Au soleil, un bout de chiffon serrer entre les dents, elle ne lâchait pas du regard Samantha, elle ne pourrait pas prendre plus de calmant. Certes, elle ressentira la douleur et même tombera dans les pommes, mais elle ne voulait pas se surcharger de calmant pour ne pas ressembler à une loque. Même si c'est naturel, Kate avait toujours fait en sorte que cela soit efficace. Elle sentait chacune des actions de la brune et plus elle trifouillait dans son bras plus les larmes coulaient le long de son visage cramoisis par le soleil. Elle n'arrivait pas à retenir des gémissements de douleur. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas souffert ainsi et tous ses souvenirs revenaient au jour où une certaine Martine avait torturé son corps. C'était à un point traumatisant qu'elle se réveillait la nuit en sueur, et cela depuis près de cinq ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Lun 27 Sep - 19:23

Samantha n'avait pas répondu. Cela n'aurait servi à rien. Elle la laissa dormir, se chargeant du feu et de recouvrir la petite rousse dans son sommeil agité.

Inquiète, Samantha avait choisi de ne pas dormir pour surveiller les alentours. Si elle avait été à la place des enculés qu'elle avait flingués, elle aurait tenté de remonter les traces de moto. Maintenant, ils avaient payé cher le fait d'avoir sous-estimé Kate... Peut-être hésiteraient-ils. Ou peut-être étaient-ils aller chercher du renfort.

Elle se souvenait de ces abrutis de Mareros. Défoncés à la coke ou à tout ce qui trainait, ils n'avaient pas vraiment peur de la mort. Et ils vengeaient toujours les leurs. Non, décidément, ils n'abandonneraient pas tant qu'ils estimeraient avoir une chance de choper la rousse et celui qui l'accompagnait. Tant qu'ils pensaient qu'elle était un mec, elle pourrait peut-être bénéficier d'un effet de surprise.

Mais pour le moment, elle était coincée ici le temps que Kate se remette. Elle n'en avait pas encore parlé avec la Rousse, mais il faudrait qu'elles remontent vers le Nord pour s'éloigner de la frontière. Ca craignait trop ici. Passer par Las Vegas pourrait foutre définitivement sur la touche ces putains de mareros ou de mexicanos. Enfin, ces faces de pamplemousse, quoi.

Quand au matin elle dut vérifier le bras de Kate, sous les indications de la petite rousse dont la voix tremblait sous la souffrance, Samantha dut serre les dents, mais elle en était toute retournée. Finalement, elle trouva un morceau de la chemise de Kate, coincé entre deux muscles. Elle finit par bander la blessure et Kate sombra dans un sommeil réparateur.

Estimant que le jour craignait moins que la nuit, épuisée aussi par sa deuxième nuit blanche et par la tension de la dernière journée, Samantha s'assura que leur campement était invisible, étouffa définitivement le feu et positionna quelques armes cachées dans les broussailles autour du campement, au cas où. Elle finit en mettant un couteau devant elle ainsi que son pistolet. Et elle dissimula un autre derrière elle.

Puis elle se mit dos contre un arbre, prit Kate dans ses bras en l'enserrant avec beaucoup de précautions, et, après lui avoir embrassé le front, les yeux et les lèvres, elle se laissa aller en arrière, se contentant de jouer avec les cheveux de la belle rousse, caressant doucement sa tête.

Elle s'endormit sans même s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Lun 27 Sep - 22:39

16


Elle avait finalement trouvé quelque chose, après ce temps de torture incommensurable. Une fois la blessure pensée, Kate s'endormit sans même penser à la femme qu'elle aimait qui était elle aussi épuisée. Elle avait bredouillé quelques paroles avant de s'endormir sans même savoir ce qu'elle avait dit. Elle ne se rendit pas compte du remue ménage que Samantha avait fait pour camoufler leur campement. Non la rousse dormait paisiblement. Auprès de la tueuse, elle se sentait rassurée et était capable de ne plus se soucier du danger qui les entourait.

Les heures passèrent, elle se réveilla dans les bras de la brune qui s'était elle aussi assoupie en pleine journée. Elle regarda autour d'elle et resta couchée contre elle, l'enserrant tendrement. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pu profiter d'un temps de repos. Peut-être devraient partir cette nuit, aucune idée mais au moins elles étaient tranquille pour une journée... enfin espérons le. Les hommes du village seraient peut-être à la poursuite des deux femmes. Elle ne savait pas du tout, et s'en souciait guère à l'instant présent. Oh que c'était romantique... Kate passa des heures à somnoler, se réveillant parfois par la douleur de son bras, ou tout simplement par un mouvement de la femme qu'elle aimait. Quand pourraient-elles avoir un moment pour elles? Si l'inquiétude n'était pas présente, la rousse l'aurait certainement réveiller par des méthodes plus douce. Quoique, tant qu'elles n'entendaient pas les bruits de moteurs, ou les pièges que Samantha pose à chaque campement. Embrassant tendrement son cou, la brune pivota légèrement afin de pouvoir poser une main qui descendit lentement sur sa poitrine. Lorsqu'elle vit la brune réveillait, elle déposa un long baiser sur ses lèvres. Son bras continuait de la lancer mais qu'importe si elle pouvait passer un peu de temps ainsi auprès de sa Sam. Comment ça c'était pour se faire pardonner de la boulette du jour précédent? Non, voyons Kate n'était pas du genre à régler les problème au lit!



HRP: deux réponses en une journée, c'est un record! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Mar 28 Sep - 18:53

Après une demi-seconde pour se rendre compte de ce qui se passait, Samantha se détendit. Elle sourit à la petite rousse et ferma les yeux en soufflant légèrement. Désormais, elle se contentait de suivre le toucher des mains de Kate sur elle.

Quand les mains passèrent sous le soutien-gorge, venant caresser ses seins, son souffle s'accéléra. Elle rouvrit les yeux et, veillant au bras de Kate, elle roula légèrement pour se retrouver au-dessus de son amour. Elle se débarrassa alors de sa veste et de son maillot de corps, enlevant avec son soutien-gorge. Elle vint alors tirer doucement sur la chemise de Kate qu'elle sortit de son pantalon, puis, elle commença à remonter en embrassant d'abord son ventre, s'attardant à chaque instant. Arrivée aux seins, elle se redressa, déboutonna la chemise qu'elle écarta, puis tira le soutien-gorge de la petite rousse avant de venir embrasser puis mordiller les petits tétons qui se dressaient à l'air libre.

Enfin, elle remonta vers le cou de la jeune femme, venant lui mordre le lobe de l'oreille.

-"Tu es très belle, ma petite rousse", lui murmura-t-elle à l'oreille avant de revenir à quelques millimètres de son visage.

-"Je t'aime, tu sais.", dit-elle encore, avant de l'embrasser avec fougue, leur petit jeu ayant éveillé son désir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Mar 12 Oct - 17:41

j'ai perdu ce que j'avais écris, niiiih, désolée du temps de réponse :/)

17


Son action tomba à pic. Kate laissa sa femme mener la danse, danse qui était très bien mené depuis cinq ans. Maladresse oblige au départ, cela dit, changer de préférence sexuelle faisait aussi qu'il y avait un manque ''d'expérience''. Pis, il y a tous les avantages, une femme sait ce qu'elle veut, ce qu'elle aime, des zones plus érogènes que d'autres, en plus des zones connues de tous. La rousse avait dit une fois, que toutes les femmes devraient essayer un jour ou l'autre le baiser d'une femme. Cela révolutionnerait le monde. 

Laissant sa Sam, parcourir son corps languissant, elle se sentait frémir à chacun de ses baisers. Le simple contact faisait monter en elle un désir fou. Son coeur s'accélérait, et elle n'avait envie que d'une chose, sa femme, elle et elle seule. Ne pas perdre de temps, de peur de se moment si agréable s'efface en un clignement d'yeux. Découvrant sa peau laiteuse, ses seins pointant le jour et offrant deux tétons ne demandant qu'à être embrasser, lécher, et titiller par la belle brune. 

L'embrassant avec sa fougue naturel Samantha s'attelait à la tâche, la rousse répondait à cela, laissant ses mains se balader sur le corps de sa femme, glissant sous les vêtements afin d'être directement en contact avec sa peau. Elle lui murmura à son tour des je t'aime, un sourire radieux sur le visage, l'attrapant par le cou pour ne plus lui laisser le choix. Un baiser enflammé échangé, Kate se releva légèrement, simple pour s'asseoir, afin d'enlever à son tour le haut de la brune. Procédant au même démarche, elle gardait une main dans le dos de la brune, laissant l'autre descendre vers son bas ventre qui ne serait pas longtemps gêné par ce foutu pantalon. Quant à ses lèvres, quand elles n'embrassaient pas sa brune, couvraient de baiser sa poitrine amoureusement.

Tout ce qui était autour d'elles avaient disparu dans l'esprit de la rousse, comme si le moindre mouvement en dehors du couple n'existait pas. Qui pourrait passer par là après tout? Elles semblaient être seules au monde et pour une fois, cela faisait du bien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Mar 12 Oct - 19:58

Samantha était une pure instinctive. Et une vraie impatiente. Les caresses, les paroles et les baisers de Kate finirent de la mener au point de non retour, celui où les sensations étaient telles qu'elle ne se contrôlait plus.

Elle qui avait baisé avec plus de mecs qu'elle ne pouvait s'en souvenir, menant toujours le jeu, jamais, jamais, elle n'avait connu ces sensations.

Peut-être aurait-elle pu vouloir attendre. Vouloir que cela dure encore et encore, mais ce n'était pas son caractère.

Embrassant avec fougue la petite rousse, ses mains courant sur sa peau laiteuse et douce, jouant avec la rondeur de ses seins, elle se décala et ouvrit le pantalon de la jeune femme pour l'enlever. Enfin, Kate s'offrit à elle, avec un simple petit morceau de tissu entre elle et le désir profond de Samantha.

Prenant le temps de l'enlever avec douceur, prenant le temps d'admirer les beautés cachées de Kate, Samantha prit un pied, et, l'embrassant doucement, se mit à remonter le long de la jambe, toujours autant surprise par la douceur de la cuisse, par cette peau si douce que la langue ne pouvait que s'y attarder, avant de revenir vers le creuset du monde, ce lieu magique, que l'excitation et le désir avait entrouvert, dévoilant ce miracle permanente de la nature, cette beauté que rien ne pouvait égaler.

Avec un sourire vers Kate, Samantha vint délicatement poser sa bouche sur le clitoris, laissant sa langue venir explorer chaque recoin humide, tandis que ses mains venaient s'attarder sur les fesses et le bas des reins, collant aux rondeurs et aux mouvements langoureux de Kate.

Pour Samantha aussi, le monde avait disparu. Seul comptait le plaisir de Kate, son rythme et ses attentes. Seul comptait son souffle, qui s'accélérait et ralentissait fonction des caresses et des errements de sa langue.

Et à chaque vibration de Kate, Samantha laissait le désir et le plaisir l'envahir.

N'en pouvant plus, avec hâte, elle se débarassa de son pantalon et de sa culotte, offrant à son tour à la petite rousse ce qui ferait toujours tourner le monde, une beauté qu'aucun monument ne pourrait jamais atteindre.

"Viens, mon amour", laissa-t-elle échapper, d'un souffle chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Ven 29 Oct - 17:39

18

Ce devait être le côté intrépide et impatient de la brune qui avait toujours plus à la jeune femme. 

Elle aurait été incapable de décrire cette sensation là qu'était le désir. Aucun mot ne pouvait vraiment exprimer ce qu'elle ressentait pour la jeune femme. ''Je t'aime'' ne suffisait plus. Son corps frémissait de cette sensation électrique qui envahissait son corps. Presque nue, elle ne put lâcher un frisson qui parcouru son bassin brulant de ce désir profond. Samantha l'embrassa de plus belle, laissant la rousse avec son plaisir. Gémissant d'un plaisir, ne se retenant de cacher l'amour qui parcourait son corps, la jeune femme se sentait vidée de ses forces, incapable de faire le moindre geste mise à part sa poitrine qui s'élevait dans les airs. Un sourire apparaissait sur ses lèvres, ses yeux fermés pour mieux se laisser aller. Elle sentait son bassin vibrer. Une sensation qui montait au fur et à mesure, qui accélérait sa respiration. Tremblante, elle ne put se retenir de lâcher un gémissant rauque, presque à bout de souffle, oubliant à moitié de reprendre sa respiration tellement elle était dans un état second. Ses membres se contractèrent soudainement, comme si elle était bloquée mais pourtant tout allait bien. Jouissant ouvertement , elle restait là à moitié tremblotante, un sourire de satisfaction accrochait à son visage.

D'habitude, la rousse aimait prendre son temps et jouer avec elle, faire languir ce genre d'instant en s'arrêtant en plein milieu pour s'occuper à son tour de sa bien aimée. Seulement là, elle ne l'avait pas fait. Peut-être était-ce parce qu'elle savait que la brune n'était pas du genre à se languir de ce genre de moment. Il lui fallait tout sur le moment... Dieu qu'elle aimait cette femme!

Se relevant, elle attrapa la jeune femme en face d'elle par le cou pour l'embrasser fougueusement, l'entrainant à son tour sur le sol avec elle. Roulant pour être à califourchon sur la demoiselle, elle ne se laissait pas de l'embrasser. Joueuse à souhait, elle ne jeta pas immédiatement à corps perdu sur le bassin de sa bien aimée. Glissant une de ses mains pour caresser ses autres lèvres qui ne demandait qu'à être embrasser, la jeune femme jouait à faire patienter la belle. Kate y allait en douceur et avec toute la tendresse possible, même si l'envie de lécher ce petit bout de chair se faisait sentir. Déposant ses lèvres sur le corps de la brune, elle descendit lentement en passant par le coup, en s'attardant sur ses deux jolies petits seins, le ventre et enfin atterrir sur le ''petit coquillage'' (beuahah) de sa femme.

Elle s'activa à la tache, léchant amoureusement le clitoris de sa bien aimée, écoutant sa partenaire pour savoir si elle devait accélérer le rythme, changer ou non. Dieu que c'était bon d'être une lesbienne! La rousse ne pouvait le nier. Et dans ce genre de moment aussi intime, elle en oubliait toute la dureté de leur périple, des dangers qui les entourent, tout … Tout en un seul coup de langue …
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Point d'eau   Mar 2 Nov - 13:31

Et quel coup de langue. Prenant la tête de Kate à deux mains, Samantha s'appliqua à imposer le rythme pour sentir la vague de plaisir monter puis la submerger, la laissant soudainement pantelante, dans un de ces rares moments où on pouvait dire que Samantha avait baissé sa garde.

Alors qu'elle était habituellement la dure, celle qui tenait debout face à la tempête, comme à chaque fois après avoir fait l'amour avec la petite rousse, Samantha vint se pelotonner contre elle, les yeux fermés, comme si elle refusait d'échanger cet instant contre la vue du monde et le brusque retour à la réalité que cela imposait.

Sentir la peau de la rousse contre elle, la pointe encore dure de ses seins contre son dos, et son souffle apaisé.

Voilà.

C'était tout ce dont rêvait Samantha.

Sauf que le monde était cruel et impitoyable.

Samantha se dégagea lentement, rouvrit les yeux, puis se rhabilla. Le monde se réinvitât dans leur vie.

-"Il faut que je trouve de l'eau."

C'était le problème d'être sur un point haut. On voyait loin.
Mais l'eau en général, était en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Point d'eau   

Revenir en haut Aller en bas
 

Point d'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives WE S2-