Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 C'est trois types, dans une voiture, la nuit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
In Ill-Song

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   Mer 20 Oct - 23:23

Le claudiquement du mafieux n'avait pas échappé à l'oeil du Phoenix. Cet homme s'était fait attaquer et ce, très récemment. La blessure à la jambe suggèrait l'attaque d'un animal. Un cougar peut-être ou une genre de bête plus grosse ?
Mais après tout, cela n'avait pas d'importance. L'homme serait sur pied pour l'expédition à Vegas. Le Phoenix se demanda s'il devait joindre Francis au groupe. Sans doute non. Il était un bon tireur et un garde du corps efficace mais il était trop dangereux de le confronter avec les familles de Vegas. Francis ne savait rien de la vie d'avant du Phoenix ou ce que son maître avait bien voulu lui dire et c'était bien entendu faux. Si l'anglais découvrait que toute la litanie raciste dont il l'avait abbreuvé n'était que du vent, il se retournerait contre le Phoenix. Et le jeune homme serait forcé de tuer Mosley.
Pas que le néonazi soit précieux aux yeux du Phoenix mais c'était une parfaite souris de laboratoire pour ses techiques de manipulation mentale quand il aurait son propre et légétime disciple.
Gunslinger s'autorisa un nouveau cigare alors que son compagnon faisait vrombir le moteur et dirigeait lentement le véhicule hors de la ville. Le Phoenix baissa la vitre arrière, pour ne pas être noyé sous la fumée.


Alors, Phœnix, tu fais quoi dans le coin, pourquoi West-Epsilon ?

Un sourire. Si seulement il savait...

Je suis du genre à me laisser porter par le vent. Un jour ici, un jour là. J'ai vécu un peu à West-E, juste avant la chute d'Alpha. Et maintenant, je suis de retour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   Jeu 21 Oct - 20:14

-T'es du genre qui se ballade beaucoup hein ? C'est bien ca, ca forge l'expérience.

J'en ai pas appris beaucoup, mais je sais quand même qu'il doit connaitre les us et coutumes en vigueur a Vegas, ce qui lui évitera de se retrouver avec un deuxième trou de balle en plein milieu du front. Tant qu'il reste avec moi du moins... Je décide de lui expliquer mon projet plus en profondeur.

-Bon, je vais te donner mon point de vue sur notre petit voyage a Vegas. Pour commencer, ce serait du suicide d'y aller uniquement a deux, mais ca tu le sais surement. Les Trapattoni sont pas des clowns, tu vois, ils sont armés et assez nombreux. Le casino du Parrain, c'est une vraie forteresse, tu vois le topo. Va nous falloir quelques hommes qui en ont dans le froc. Et une bonne puissance de feu. Faudra que tu m'arranges un rendez-vous avec les De Rossi, j'arrangerais le deal. A partir de la, on pourra organiser l'assaut, et une fois que j'aurai eu ma vengeance, ton ennemi entendra parler de nous. Mais chaque chose en son temps, ouais...

Bullet ne pète pas un mot. Nous sommes arrivés au campement, il descend et me laisse les clés. Je prend sa place au volant, et direction le Dunwich
Revenir en haut Aller en bas
In Ill-Song

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   Jeu 21 Oct - 22:05

T'es du genre qui se ballade beaucoup hein ? C'est bien ca, ca forge l'expérience.

On peut dire ça comme ça.

En fait, un voyage en tant que tel n'avait rien de formateur. Ce qui apportait de l'expérience, c'était qu'en se déplaçant, on découvrait de nouveaux lieux et surtout de nouvelles opportunités à saisir. On faisait des erreurs et on apprenait d'elles. On réussissait et on apprennait aussi.
C'était grâce à son maître et au Codex 14 que le Phoenix était devenu l'homme qu'il était aujord'hui. Pas tant par le voyage en lui-même.
Un peu abruti par l'alcool, le Phoenix se laissa aller en arrière sur le siège en fermant les yeux et inspira l'air de la nuit à grandes goulées. Il aimait cette odeur si particulière qu'avait la nuit.
Gunslinger développa son plan d'action. Il voulait d'avantage d'hommes de main et une artillerie lourde. Il suggèra de se servir des connections du jeune homme avec le De Rossi. Ce dernier sourit.
Lucrezia serait sûrement partante pour un peu de sang, la persuader de les appuyer ne devrait pas être trop dur.
Le compagnon du mafieux stoppa au camp technomade et quitta le véhicule, laissant à Gun le soin de conduire la voiture jusqu'au Dunwich.


Le nombre ou la force ne sont pas tellement importants pour gagner une guerre, marmonna le jeune homme, la bouche un peu empâtée par l'alcool. Ce n'est pas parce que vous aurez plus de soldats que ces Trapattoni ou qu'ils seront mieux équipés que vous allez gagner. Non, ce qu'il faut faire c'est broyer l'adversaire. Détruire tout ce qui lui appartient, briser ce a quoi il tient, violer ses rêves.

Il rouvrit les paupières, le regard brusquement sobre.

Dans une guerre, c'est celui qui va le plus loin dans l'horreur qui gagne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   Ven 22 Oct - 22:11

Ouais, il en a dans le crane, et il est manifestement un peu sadique. De toute façon, la pitié n'a pas sa place dans le Milieu.

-J'aime bien ton idée. Et les Trapattoni, ce qu'ils aiment le plus, c'est le pognon, tu vois. Si on veut éviter d'avoir a affronter toute la famille, j'ai la solution. Y'a un entrepôt a Vegas ou la famille stocke son fric. Seuls les membres de la famille le savent... Tu me suis ? De ce fait, l'entrepôt n'est pas hautement gardé, il y a seulement 4 hommes pour le surveiller. On les bute, on entre et on crame le tout. Et leur business est foutu. A ce moment la, les rats quitteront le navire, et on n'aura plus qu'a s'essuyer les pieds avant d'entrer, tu captes ?

Je sais d'expérience que c'est la seule manière stratégique de les atteindre. Tout l'argent est au même endroit, transporté par camions blindés.

-Et en plus, tu pourras même te prendre un extra... Elle est pas belle la vie ?

En tout cas moi je compte bien me servir avant de tout faire flamber et faire tomber Antonio et Salvatore. La famille Trapattoni va dégager, et je prendrais le relais. L'avènement de la famille Estacado est proche.
Revenir en haut Aller en bas
In Ill-Song

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   Sam 23 Oct - 0:25

Gunslinger continuait à exposer son plan. Selon lui, l'idéal serait de frapper au coeur de ce que chérissaient les Trapattoni, l'argent. Une opération bien menée pourrait conduire à la destruction de cet argent et par contrecoup, un terrible affaiblissement de la famille.
C'était loin d'être idiot. Mais le Phoenix doutait que les plus fidèles lâchent le parrain juste par manque d'argent. Les plus faibles, les soldats oui. Mais la garde prétorienne ? Franchement, il en doutait.
Ces mafias avaient leur sens de l'honneur qui en théorie, passait avant l'argent.


Il faut quand même être prudents. Je vois mal autant d'argent gardé seulement par quatre hommes. Si votre parrain est un homme intelligent et je pense qu'il l'est, il aura sans doute une caisse de secours. Ca m'étonnerait qu'il n'ait pas prévu le coup si quelqu'un s'en prend à son argent.

Le mafieux suggèra qu'ils pourraient piller avant de brûler. Le Phoenix fit la moue.

Vous pourrez prendre tout l'argent que vous voulez et même ma part. Je m'en moque. Je ne travaille pas pour l'argent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   Sam 23 Oct - 21:24

-Bien sur qu'il a une caisse de secours, évidemment. Antonio n'est pas con, il a tout prévu, enfin presque. Il n'empêche que la destruction de l'entrepôt portera un gros coup aux fondations de la famille, tu vois ? Car ce qu'il restera d'argent ne pourra couvrir qu'une petite partie de la paie des hommes. Du coup, un certain nombre iront chercher du boulot ailleurs. En fait, il se pourrait même qu'ils nous rejoignent une fois les Trapattoni hors jeu. Seulement y'aura toujours les fidèles, et la faudra les éliminer sans hésiter, parce que eux n'hésiteront pas. Pour la garde de l'entrepôt... Il y aura bien 4 hommes. Antonio a toujours péché par excès de confiance. Cela dit ils sont lourdement armés et plutôt affutés, tu vois. Mais rien d'impossible, j'connais bien les lieux.

Le plan prenait forme doucement. Le moment venu, c'est sans aucun remord que j'éliminerais quiconque se mettra entre moi et Salvatore. Ce fumier va payer. J'allume un nouveau cigare alors que j'aperçois un bâtiment passablement délabré derrière une dune. Est-ce le Dunwich Building ?

-Dis, c'est la que je te dépose ?

L'immeuble ne paye pas de mine même si j'imagine qu'il devait être important dans les temps anciens. Je m'imagine pas une seconde vivre dans un truc pareil. Décidément, ce Phœnix est vraiment étrange...
Revenir en haut Aller en bas
In Ill-Song

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   Sam 23 Oct - 22:05

Gunslinger confirma oralement les conclusions du Phoenix. Sans l'argent, l'essentiel de l'empire Trapattoni s'écroulerait. Il ne resterait plus qu'à se défaire du noyau dur. Mais c'était ce dernier cercle qui serait le plus dur à briser.
Quatre hommes pour garder un entrepôt, c'était tout à fait faisable, quel que soit leur équipement ou leur fanatisme. Il suffisait de les éliminer un par un. C'était comme ça qu'il avait éliminé les gardes du corps de Juliet à San Francisco, il y avait cinq ans.
La silhouette décharnée du building se détacha dans le clair de lune. Le Phoenix devait admettre que dans ces moments là, même lui avait cette pique au ventre devant le bâtiment.

C'est la que je te dépose ?

Oui, merci.

Le Phoenix déscendit de la voiture, ferma la portière et fit le tour du véhicule, pour s'adresser à Gunslinger.

Quand partons nous à Vegas ? Je me permets de vous faire remarquer que Noël approche et je suppose que les Trapattoni sont une famille catholique. Frapper dans les jours proches serait un plus stratégique non négligeable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   Mar 2 Nov - 23:21

-T'as raison, les fêtes, c'est le moment idéal. On va faire ca... Le soir du 24 décembre, j'espère que t'auras le temps de contacter les De Rossi d'ici la.

D'ici la, il faudra que je refasse le plein de munitions pour mes joujoux, mais avec le marché nomade tout proche, ca sera pas un problème. Reste a s'organiser pour notre petite excursion.

-Bon, faut savoir que d'ici la, le nomade qui m'a prêté sa caisse risque d'être parti. Il nous faudra un véhicule, ou alors... Trouver un convoi a escorter jusque la bas. On trouvera un moyen de toute façon. Je viendrai te chercher ici même le 23, et on partira dans la foulée.

Je jette un coup d'œil au building, et je me demande quel genre de type peut vivre dans un endroit supposé hanté. De toute façon je m'en fout, pourvu que le gamin soit frais et dispo le jour J, peu m'importe qui il est. J'allume un nouveau cigare, et une question me traverse l'esprit.

Tu sais manier les lames tu m'as dit, mais j'espère que t'as autre chose qu'un coupe-papier dans tes poches ?
Revenir en haut Aller en bas
In Ill-Song

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie:
Defense:

MessageSujet: Re: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   Mar 2 Nov - 23:42

T'as raison, les fêtes, c'est le moment idéal. On va faire ca... Le soir du 24 décembre, j'espère que t'auras le temps de contacter les De Rossi d'ici la.

Ils vont adorer les cadeaux que le Père Noël va déposer au pied du sapin,gloussa le jeune homme d'un air sinistre.

Oui. C'était évident qu'il fallait agir vite. Le symbole était très important et le Phoenix pouvait raisonablement parier que les familles de Vegas organisaient une trêve lors de certains évènements. Cette notion de respect mutuel, comme ces soldats qui fraternisaient le soir du rêveillon avant de s'entretuer le lendemain.
Cela dit, s'il y avait bel et bien une trève, faire agir les De Rossi ne serait pas évident non plus. Mais il arriverait bien à persuader Lucrezia. Il avait déja réussi à lui suggèrer quelques jolis coups d'action lors de la guerre civile.
Gunslinger le prevint qu'il viendrait le chercher le 23 et qu'ils partiraient sans attendre. Le Phoenix calcula rapidement : il y avait dans les 430 kilomètres de route...ils devraient les avaler en cinq ou six heures, moins si le mafieux était du genre à conduire vite. L'idéal serait de partir très tôt le matin...on aurait tout le temps d'arriver, de contacter les De Rossi et de préparer pour de bon notre plan d'action. Alors disons départ à quatre heures ? On devrait arriver en milieu de matinée, largement assez pour tout mettre en place.


Tu sais manier les lames tu m'as dit, mais j'espère que t'as autre chose qu'un coupe-papier dans tes poches ?

Le Phoenix regretta de ne pas porter son manteau ce soir. Découvrir les pans du vêtement couverts de lames aurait été d'une magnificence digne des plus grandes scènes du cinéma.
En un éclair, le Phoenix plongea sa main dans sa poche et en exhiba le minuscule scalpel qu'il avait gardé sur lui toute la soirée. Il le fit tournoyer autour de ses doigts, frôlant presque le fil de l'arme.


Ne vous inquiètez pas. Je sais me débrouiller avec tout ce qui coupe. Et juste pour information...

En un soupir, le scalpel se retrouva à sa place originelle.

Un coupe-papier peut-être très dangereux.

Nouveau pouffement de rire glacial. Le Phoenix s'éloigna lentement, a reculons, en direction du Building.

Alors c'est entendu. On se revoit dans trois jours, ici, à quatre heures du matin. D'ici là portez vous bien et soyez prudent. On ne sait jamais qui on peut croiser la nuit, à West-E...

Et accompagné d'un dernier éclat de rire mauvais, le jeune homme se fondit dans les ténèbres qui flottaient autour du Dunwich Building.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   Jeu 4 Nov - 9:44

Le jeune homme fait une sortie de scène très théâtrale, et sa dernière phrase m'arrache un sourire en coin. C'est vrai, on sait jamais sur qui on peut tomber, un ours ou un sociopathe, dans le genre du Phœnix apparemment. Je lui fais signe de la main avant de reprendre la route pour le campement, un cigare au bec, et un plan plus précis en tête. J'arrive et je descends de voiture pour aller directement rejoindre ma paillasse. Ma jambe me fait un mal de chien désormais, l'anesthésiant ne fait plus effet. Dès demain, j'irais m'approvisionner en munitions et recharger mon médikit, mais pour l'heure, je profite d'une nuit de sommeil bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est trois types, dans une voiture, la nuit...   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est trois types, dans une voiture, la nuit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives WE S2-