Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 [Bureaux CES]intervention et ITW du président

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: [Bureaux CES]intervention et ITW du président   Mar 2 Nov - 11:24

Tout le monde avait mis les bouchées doubles pour être prêt dans le délai exigé par le président.

La salle était enfin prête.

A l'heure exacte, le Président entra dans la pièce. Comme le voulait la jeune tradition, il prononcerait son discours, puis autoriserait les questions.

Un technicien fit un signe. Le direct était lancé.

-"Chers concitoyens,

Je prends ce soir la parole car un grave incident a eu lieu aujourd'hui qui rappelle les rudes heures de l'intolérance contre lesquelles nous nous sommes élevées par le passé.

La Confédération ne peut pas tolérer de tels actes. Avec force, je réaffirme devant vous les principes posées par la Loi sur la Citoyenneté qui octroie ce droit à tous les hommes et les femmes. Quand je dis tous, il faut bien comprendre que cela inclue ceux qui ont muté suite à une exposition au virus qui décima le monde ancien. Certains les nomment les mutant et appellent de leurs vœux leur destruction. Je ne le tolérerais pas. Ceux qui ont cru pouvoir user des droits que leur confère leur statut d'Ambassade pour bafouer le droit de notre Confédération seront prochainement exclus et renvoyés chez eux. La Confédération accepte toutes les différences, mais sûrement pas l'intolérance.

Mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle je m'adresse à vous ce soir. Notre jeune confédération traverse des heures difficiles avec une longue guerre qui consomme ses capacités économiques et frappe sa jeunesse. Cette guerre n'est pourtant pas si éloignée de mon premier sujet.

Car nous luttons pour préserver la différence, le droit à la vie et à la liberté. Et je ne peux que vous prévenir que les récents évènements nous démontrent que ce combat ne pourra pas se limiter à la seule guerre contre San Francisco.

Citoyens, nous devons tous nous préparer à faire les sacrifices qu'exigent les circonstances critiques, presque aussi graves que la guerre même. Tout ce qui peut faire obstacle à la rapidité et à l'efficacité des préparatifs de défense doit s'effacer devant l'urgence des besoins de la Confédération.

De même que l'homme ne vit pas seulement de pain, il ne combat pas seulement avec les armes. Ceux qui tiennent nos défenses et, derrière eux, ceux qui édifient nos défenses doivent avoir la résolution et le courage qui viennent d'une foi inébranlable dans le mode de vie que nous défendons. La puissante action que nous réclamons ne peut pas être fondée sur une méconnaissance de toutes les choses qui valent qu'on combatte pour elles.

La Confédération se félicite et sort renforcée de tout ce qui a été fait pour rendre ses citoyens conscients de ce qui est en jeu pour chacun d'entre eux dans le maintien d'une vie démocratique. Tout ceci a durci la trempe de notre peuple, a renouvelé sa foi et a consolidé son dévouement aux jeunes institutions que nous nous apprêtons à défendre. Ce n'est certes pas le moment pour aucun d'entre nous de cesser de penser aux problèmes sociaux et économiques qui sont la cause première de la révolution sociale qui est dans le monde d'aujourd'hui un facteur déterminant.

Il n'y a rien de mystérieux dans les fondements d'une démocratie saine et vigoureuse. Les choses essentielles qu'attend notre peuple de nos systèmes politique et économique sont simples. Ce sont : l'égalité des chances pour les jeunes et pour les autres; des emplois pour ceux qui peuvent travailler ; la sécurité pour ceux qui en ont besoin; la fin des privilèges réservés à quelques-uns; la sauvegarde des libertés individuelles pour tous; la jouissance des fruits du progrès scientifique grâce à l'élévation constante d'un niveau de vie plus largement partagé.

Ce sont là les choses simples et fondamentales qu'il ne faut jamais perdre de vue dans la tourmente et l'incroyable complexité de notre monde post-apocalyptique. La force interne et permanente de nos systèmes économique et politique dépend de la mesure dans laquelle ils répondent à ces attentes.

Dans les jours futurs, que nous cherchons à rendre sûrs, j'entrevois un monde fondé sur quatre libertés essentielles. Je veux, ce soir, les partager avec vous, partager cet idéal qui seul, peut nous donner la force de lutter contre ceux qui veulent l'aliéner à leurs visions restrictives.

1. La première est la liberté de parole et d'expression - partout dans le monde.

2. La deuxième est la liberté de chacun d'honorer le Dieu qu'il souhaite, comme il l'entend - partout dans le monde.

3. La troisième consiste à être libéré du besoin - ce qui suppose des accords économiques susceptibles d'assurer à chaque nation une vie saine en temps de paix pour ses habitants - partout dans le monde.

4. La quatrième consiste à être libéré de la peur - ce qui, signifie une réduction de l'utilisation des armes et de la violence pour imposer ses points de vue. Aucun groupe, autre qu'une nation, ne doit se trouver en mesure de commettre un acte d'agression physique contre un voisin.

Il ne s'agit pas là de vues concernant un millénaire éloigné. C'est la base précise du genre de monde à la portée de notre temps et de notre génération. Ce monde que je rêve et que la Confédération construit est l'antithèse même du prétendu nouvel ordre tyrannique que les dictateurs cherchent à instaurer en nous attaquant ou en s'en prenant à nos citoyens.
A cet ordre nouveau des tyrans, nous opposons une conception plus haute - celle d'un ordre moral.

Une société de qualité est capable d'affronter sans crainte les projets de domination. Depuis le début de notre création, nous sommes voués au changement - à une perpétuelle révolution pacifique - une révolution qui progresse régulièrement, qui s'adapte tranquillement aux conditions changeantes - sans camp de concentration ni chaux vive au fond de la fosse. L'ordre que nous recherchons est la coopération de pays libres, travaillant ensemble dans une société amicale et civilisée.

Citoyens de la Confédération, ce soir, j'ai voulu vous rappeler ce pour quoi nous nous levons chaque matin, nous nous battons chaque jour. Chacun en notre cœur, rappelons-nous toujours les quatre libertés fondamentales pour lesquelles nous sommes prêts à donner notre vie, pour que nos enfants et les enfants de nos enfants puissent grandir dans un ordre moral et non au milieu des tyrans.

Et parce que que notre cause est juste, parce que notre cause part de l'homme pour aboutir à l'homme, quelque soit sa nature ou son changement, nous ne pouvons que vaincre. A l'heure où de grands changements, s'inscrivant dans cette révolution pacifique perpétuelle, vont nous atteindre, je sais pouvoir avoir confiance dans votre dévouement, votre compréhension et, chacun à votre niveau, votre investissement plein et entier pour la réalisation de notre mode de société et de vie.

Longue vie la Confédération !"

Le discours terminé, le Président prit une gorgée d'eau, puis, se tournant vers les quelques journalistes présents, au premier rang desquels se trouvait Jack Lance, il dit :
-"Messieurs, je suis prêt à répondre à vos questions."
Revenir en haut Aller en bas
 

[Bureaux CES]intervention et ITW du président

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives WE S2-