Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 Fatigué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: Fatigué   Mar 2 Nov - 14:56

Le retour avait été moins catastrophique que l'aller. Mais ça l'avait vraiment gonflé de se retrouver prisonnier des connards en uniformes. Il en aurait voulu à mort à l'autre ninja si elle l'avait abandonné là-bas. Mais elle s'était plutôt bien racheté.

On pouvait même dire qu'ils s'étaient quittés plutôt en bons termes, au regard du fait qu'il appartenaient à deux mondes diamétralement opposés. Au départ, il avait pensé téléphoner aux forces de sécurité pour se plaindre du comportement de la jeune femme. Mais, maintenant, à froid, il savait qu'il ne le ferait pas. D'abord, parce qu'elle avait quand même joué réglo avec lui. Et puis, de toute façon, parce que ce n'était pas son style. S'il avait quelque chose à dire, il préférait le dire en face. Et c'est ce qu'il avait fait, avec plus ou moins de succès d'ailleurs.

Pour la Xième fois, il regarda sa nouvelle identité. Au début, il s'était cru malin, mais maintenant, il se demandait s'il n'avait pas poussé. Enfin, les militaires étaient cons comme des billes, donc sans doute n'avaient-ils pas de connaissances en art suffisantes pour pouvoir faire le lien. C'est vrai, Michael Angelo... C'était pas terrible, quand même.

Il était assis dehors, profitant d'un de ces rares rayons de soleil, réchauffant à peine l'air frais. La fin d'année était proche, tout comme était proche ce fameux concert. L'occasion de voir Crystal à l'œuvre.

Crystal... Il mourrait d'envie de l'appeler, de passer la voir. Mais... Mais voilà, le doute le reprenait, l'assaillait. Comme il était fatigué et énervé, il lui était difficile de s'en défaire. Qui sait, il la trouverait peut-être dans les bras d'un autre, ou en train de roucouler au cou d'un bel officier.

Quel con ! Il était fondamentalement injuste et con. Les gueules d'endive en treillis lui avaient déteint dessus, ça devait être ça. Crystal n'était pas comme ça. Lui le savait. Bien sûr, il y avait l'image, l'insouciance qu'on lui attribuait, mais lui pensait avoir vu plus loin, la connaître mieux. Il y avait le cabaret, le fard de l'artiste. Et derrière, il sentait la femme fragile. Non, pas fragile, fragilisée. Car il y avait de la force chez Crystal, de la volonté. C'est ce monde pourri, cet environnement qui l'usait. Elle, et lui.

Et aujourd'hui, il était particulièrement usé. Il se sentait aussi utile qu'une serpillière et même les vannes à deux dollars de ses camarades ne l'avaient pas déridé. D'ailleurs, ils l'avaient assez vite laissé peinard.

En soupirant, il se leva, monta vers son pieu, et sans se soucier du bruit que faisaient les mécanos en folie, il s'effondra sur son matelas, sans même enlever ses chaussures, tirant la couette sur lui pour dormir.

Dormir profondément et ne plus penser. Juste rêver.

De Crystal bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Fatigué   Mer 3 Nov - 16:58

Ouais, il avait rêvé de Crystal.

Mais c'était vraiment bizarre.

Il était entré dans un bar genre bar pour mec, avec filles dansant contre les murs, et sur les tables, le tout sur une musique endiablée, genre celle des mexicanos.
Le gorille mutant était là, et c'était le boss.
Et puis Crystal était rentrée, sauf qu'elle était pas vraiment Crystal, mais qu'il restait sûr que c'était quand même elle. Le gorille avait introduit son petit spectacle, un putain de show où elle dansait d'abord avec un serpent blanc avant de traverser la moitié de la salle, de table en table, la démarche et la danse plus que suggestive. Pour finir, elle lui avait fait boire du whisky en le versant directement sur ses magnifiques jambes, et en lui enfournant le doigt de pied dans la bouche. La vache, il avait encore le goût de l'alcool, tellement il s'en souvenait. Et puis, elle avait bu deux bonnes gorgées, avant de les lui recracher dans la bouche, ses lèvres à quelques millimètres des siennes. Le genre de truc à s'enflammer en quelques secondes, à la renverser et à la prendre, là, à même la table, devant tous...

Oui, bon, sauf que dans le rêve, un truc bizarre s'était passé. Le gorille mutant s'était soudainement transformé en vampire, la Crystal aussi et tout le monde avait commencé à vouloir bouffer tout le monde.

C'est le moment où il s'était retrouvé avec Thunder, mais version jeune vierge de 15 ans, avec aussi le chef des Prêcheurs, le débile qui faisait chier tout le monde, le Président de la CES qui racontait ses guerres en amérique latine, et tout ce petit monde s'était mis à bastonner du vampire, genre violent.

Il tiqua en se souvenant qu'il avait quand même planté un pieu dans le cœur de Crystal, avant de la jeter dans des flammes.

Léonardo secoua la tête. Putain, il n'avait rien bu ! Comment était-ce possible d'avoir des rêves aussi débiles, hein ?

Il descendit et se prit un café, réalisant qu'il avait dormi de la fin d'aprés-midi jusqu'à ce matin, tôt. Y'avait au moins un avantage à ça, c'est que les mécanos n'étaient pas déjà en train de foutre leur boucan du diable, ce qui lui laisserait le temps de savourer sa tasse.

Quand enfin il eut fini, l'esprit plus clair, le mauvais rêve se délitant peu à peu pour laisser revenir son optimisme naturel, il sut ce qu'il devait faire. L'avion était prêt. Mickael le lui avait dit hier. Il n'attendait que les essais. Eh, ben, il était temps d'aller les faire, ces essais !

Sans faire de bruit, il prit son veston de pilote et sortit du hangar, prenant la direction de la ville. Une bonne trentaine de minutes de marche et il pourrait... Ah, ben non, il ne pourrait pas prendre un taxi. Il n'avait quasiment plus une tune. Et comme il grillait le carburant qu'il détournait de la CES pour les beaux yeux de Crystal, il n'avait rien vendu depuis un mois. Putain, s'il avait pas rapidement une mission, il allait non seulement rester cloué au sol, mais en plus, il pourrait commencer à penser à bouffer de l'herbe comme les vaches.

Bon, ben, il était bon pour faire du stop en espérant que quelqu'un serait assez sympa pour s'arrêter et qu'il serait assez chanceux pour qu'il le dépose au cabaret.
Revenir en haut Aller en bas
 

Fatigué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives WE S2-