Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 Le pont de la rivière Colorado

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: Le pont de la rivière Colorado   Dim 14 Nov - 10:24

Quatre semaines après, quelques disputes de plus dans les sacoches, mais aussi quelques bonnes nuit d'amour et des moments d'intense émotion, le couple le plus glamour de tout le sud de la Confédération atteint les bords du lac Havasu. Un endroit magnifique, mais tout aussi désertique, et de la rive duquel les deux jeunes femmes pouvaient voir les montagnes qu'elles allaient devoir affronter.



Car, voilà, il était maintenant temps de tourner vers l'est. West-Epsilon était de l'autre côté du Colorado, à deux ou trois jours, selon les conditions et les routes. Entre les deux états, ce fleuve n'était encore qu'une grosse rivière accessible, sauf que la multitude de rochers empêchait toute moto de passer.

-"Il faut trouver un pont", se contenta de dire Kate, avant de remonter plein nord en suivant les limites du lac.

Après une bonne heure, il semblât que Samantha eut raison, car ils aperçurent un point de passage. Samantha arrêta la bécane.

-"Ouais, fallait s'en douter. Y'a du monde dessus. Ils vont sûrement nous demander un droit de passage. Combien t'as de fric, Kate ? Moi, il me reste 132 billets, c'est tout. Et encore, à condition que ces enculés de passeurs acceptent notre monnaie de singe."

Ben, à vrai dire, elle avait un peu suivi l'actualité, deçi-delà, mais elle avait surtout retenu que le grand ponte, c'était le connard de nègre. Pour le reste, la CES, le fait que l'argent y soit reconnu, et tout ça, ça lui était vachement étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Events

MJ/PNJ
avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Dim 14 Nov - 11:08

Un checkpoint à chaque bout du pont avec trois ou quatre hommes visible à chaque barrière. Un bâtiment de chaque coté avec un canon de 50 et un lance-flammes sur le toit couvre une chicane formée par de nombreux sacs de sables. Sur le tablier du pont, de lourdes structures en acier agrémentées de fil de fer barbelé obligent à slalomer à basse vitesse d'un checkpoint à un autre.

Alors que les motos arrivent à portée de vue, deux hommes montent sur les toits et se mettent en place aux armes lourdes tandis que deux autres se placent à la barrière, fusil d'assaut en main. Ils ont tous entre vingt et trente ans. Un cinquième homme sort du bâtiment plus légèrement armé que les autres mais bien plus vieux aussi. Les cicatrices qui barrent son visage empêche d'évaluer son age mais démontre une grande expérience du combat, il ne porte qu'un pistolet automatique sur la cuisse et un couteau à la ceinture. Lorsque les motos arrivent vers le pont, le vieux s'avance d'un pas tandis que les autres braquent leurs armes de façon dissuasive.

- Bonjour, bienvenue au passage des douanes sur le Colorado.

_________________
J'aime jouer avec les nerfs des joueurs. Invité, tu seras peut être mon prochain jouet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Dim 14 Nov - 13:15

21

Quelques? C'était peu dire! Kate n'avait jamais autant gueuler de sa vie. Samantha l'avait bien bernée, encore une fois. La route qui aurait du durer quelques jours s'étala sur des semaines. Les tensions étaient plus que palpable, à découper au couteau. Arrivant, elles se mirent à chercher un pont. C'était plein de lassitude qu'elle continuait de rouler.

J'ai pas grand chose sur moi. Une centaine de dollars,dit-elle en surveillant le pont. Allons y, on verra bien ce qui se passera.

Elles avancèrent sur le pont pour entrer en contact avec la faune locale. On aurait vraiment dit que c'était l'armée qui tenait le tout. Même si à la façon d'être, cela donnait l'impression que c'était un groupe de fou furieux. Ralentissant alors qu'elles s'approchaient, elles purent voir les bonshommes sortir leur attirail.

J'vais aller voir, restes là, dit-elle à Samantha.

Il était préférable de parler. Connaissant un peu Samantha, il suffisait qu'une réponse ne lui plaise pas pour qu'elle se mette à péter un plomb. Enfin sauf si elle avait découvert la zenattitude... la blague. Descendant de sa moto après l'avoir stabilisée, elle leva les mains pour montrer quelle n'était pas armée. Avançant vers l'homme le plus âgé. L'accueil était courtois, ce qui était rare de nos jours mais Kate restait méfiante.


Bonjour, répondit-elle faisant un simple signe de tête. J'imagine que le passage à coût?

Elle n'allait pas tourner au tour du pot... Elle voulait rentrer
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Dim 14 Nov - 13:50

Samantha se dit qu'elle avait été conne sur ce coup. Elle s'était tellement avancée que maintenant, le fusil de précision, elle pouvait se l'enfoncer dans l'cul et tourner autour en essayant de faire l'hélicoptère. P'têt que ça les amuseraient les mecs aux gueules de rats du désert, mais ça les buterait pas...

Imperceptiblement, sa main se rapprocha de l'étui en cuir placé sur le devant du réservoir, où son éternel flingue l'attendait. Elle s'avachit vers l'avant, genre je me détends pendant que la petite rousse fait la causette, mais de fait, elle avait déjà l'arme en main, et avait effacé la sûreté.

De son regard perçant, elle avait déjà évalué les menaces et avait décidé de l'ordre de traitement des cibles. Cinq mecs, c'était pas le Colorado à boire...

Et puis là, fallait pas la faire chier. Déjà une semaine que Kate lui montait sur les ovaires avec ses remarques à cent balles sur les délais. Si un seul des connards se permettaient une remarque traitant de plus ou moins loin avec leur vagin, elle tirerait sans préavis. Les cons, 'fallait les abattre le plus tôt possible. C'est comme péter. Fallait laisser aller, parce que sinon, ça montait le long de la colonne, passait dans la tête et créait des idées d'merde.

Samantha sentit son palpitant accélérer tandis que la tension montait.
Revenir en haut Aller en bas
Events

MJ/PNJ
avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Dim 14 Nov - 20:17

L'homme derrière le lance flammes déshabille la rouquine du regard tandis que le responsable parcourt du regard les bécanes et l'équipement en se foutant éperdument des silhouettes des deux femmes. Il est en train de calculer à voix haute le prix du péage.

- Alors deux bécanes à 30$ la machine, je vois que vous avez un peu de matos. Vous avez de la chance, j'ai pas envie de me prendre la tête aujourd'hui. On va établir le tarif à 100$ tout rond.

_________________
J'aime jouer avec les nerfs des joueurs. Invité, tu seras peut être mon prochain jouet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Mer 17 Nov - 20:57

100$ ! Elle ne savait pas ce qui la démangeait le plus : le fait que le mec attarde un peu son regard sur SA Kate, ou le montant qu'il leur réclamait.

Ces enculés devaient s'enfiler des bières à longueur de journée avec cet argent, et pas seulement en les buvant. Une sale bande de tarlouzes qu'elle aurait bien dessoudé. Mais Kate mit la main dans ses poches et sortit l'argent demandé.

Là-dessus, c'est qu'elle avait un cerveau la petite rousse. Chaque poche contenait une somme différente. Ainsi, quand le mec' demandait, elle jouait sur la poche correspondante et s'il demandait plus, elle lui montrait que c'est tout ce qu'elle avait.

Samantha commença à reposer son flingue dans l'étui, sans remettre la sureté, quand elle entendit avant de voir une moto débouler à grande allure depuis la route qui venait du nord-est, quasiment à l'opposé de la leur.

Merde, alors que tout semblait bien se passer, fallait-il y voir le signe annonciateur d'emmerdes ?

Sa main glissa de nouveau vers l'étui, prenant fermement la crosse.

Si c'était en enculé de bâtard de mexicains, gardes ou pas, elle le plombait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Mer 17 Nov - 21:45

Je venais de quitter la dernière troupe de technomades en date... ressentant encore une fois un pincement au cœur que comme à mon habitude j'ignorai royalement... après tout n'était-ce pas qu'un pauvre bout de métal de récupération qui en plus avait force tendance à avoir des ratés ces derniers temps ?
J'avais du bol, ça ne m'arrachait qu'une douleur avec laquelle j'avais appris à vivre depuis ces 5 années de coexistence et ça faisait longtemps que je n'avais pas eu de grosse crise généralisée.

J'avais pris la direction de l'Est, vers le Colorado, allant au grès de mes envies, et la dernière en date était West Epsilon. Ma Night Rod tournait bien et j'avais déjà avalé pas mal de kilomètres sans croiser personne, je décidais donc de faire une petite pause cigarette afin de faire le point.
La typographie des lieux était assez hostile et j'étais donc obligée de suivre une piste. ce qui je devais l'avouer me contrariait un peu, de plus je savais que j'allais droit vers un point d'eau qu'il me faudrait traverser si la piste suivait son cap or j'avais tendance à également éviter les ponts... peut être pas excès de prudence mais je ne m'en étais jamais plainte.
J'étais presque prête à faire demi tour pour trouver une autre route, certes plus longue mais j'avais le temps, quand le bruit d'autres motos m'attira.
Clope toujours au bec je réenfourcha ma bécane et continua à suivre la piste. J'eus alors la surprise de découvrir que cet inéluctable pont était terriblement gardé. Personnellement je préférais suffisamment garder mes distances, restant tout de même à portée de vue et de voix. Je pus voir ces deux femmes qui semblait vouloir franchir ce qui semblait être un poste de douane...
Je fronça les sourcils, tirant sur ma cigarette, ayant arrêté ma moto, le pied à terre.


C'est quoi ce merdier...

Sifflais-je en chuchotant entre mes dents.
Je remarqua que la femme étant le plus proche de moi me regardait d'un mauvais oeil et sa main avait glissé vers un holster. Mes yeux se froncèrent d'avantage encore.

Hey du calme minette, faut se relaxer ! Je suis de passage, je cherche pas la merde.

Dis-je en grimaçant, portant à mon tour ma main à mon arme sans oublier de garder un oeil les hommes lourdement armés. Je ne savais cependant pas qui me paraissait le plus dangereux

*Ouaip... c'était peut être pas l'idée du siècle de me pointer vers ici. J'aurais dû faire demi tour.*

Mais pouvais-je reculer maintenant ? Déjà c'était pas mon style et j'avais pour principe de ne jamais tourner le dos à une personne armée... alors six... c'était pas la peine d'y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Jeu 18 Nov - 1:47

C'était sûr, ça se passait trop bien. Maintenant, 3 vagins sur pattes sur des bécanes, les mecs, ils allaient pas aimer.

En revanche, ce qu'elle montait, c'était pas un mec mais une putain de bonne bécane. Là, elle prenait un point. En plus, elle présentait bien et son cul dans son jean semblait plutôt bien moulé. Ouais, allez, un autre point.

Hey du calme minette, faut se relaxer ! Je suis de passage, je cherche pas la merde.

Minette ? Minette ???

La conne ! Là, elle venait d'en perdre dix, des points.

-"Toi, tu la ramènes pas et tu fermes ta gueule. Pour l'instant, on est que deux à passer et les formalités sont réglées. Alors tu attends ton tour et tu nous fais pas chier."
Revenir en haut Aller en bas
Events

MJ/PNJ
avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Ven 19 Nov - 9:23

- C'est fini ce bordel?

Le responsable du checkpoint commence à perdre patience et ses hommes l'ont bien senti puisqu'ils se remette en position de combat.

- Vous deux, magnez vos culs de passer avant que j'change d'avis! Toi tu reste là qu'on voit pour la douane ou tu dégage!

_________________
J'aime jouer avec les nerfs des joueurs. Invité, tu seras peut être mon prochain jouet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Ven 19 Nov - 18:06

Là, ça y était. Elle était vénère. L'autre tronche de troll en tongue qui leur parle comme si elles étaient des chiens... Et encore, il traiterait sûrement son chien mieux que les passants.

Putain, il croyait quoi le fils de pute ? Qu'il pouvait se le permettre parce qu'elles avaient des ovaires à la place de couilles ?

-"Eh, on paie, on respecte la loi du coin. Alors on mérite au moins que tu nous causes normalement. J'suppose que si j'te dis connard, suceur de queue de mes deux et espèce de malbaisé, tu trouverais que j'exagère, non ? Alors, respect, à moi et à ma copine..."

Et déjà elle a calculé les angles. Elle a mis sa moto sur la latérale pour pouvoir partir en courant. Et l'enculé de bâtard au lance-flamme serait le premier à manger.

Soit ils s'excusaient, soit elle allait leur jouer un opéra de l'balle en l'air façon Kill Bill.

Bien sûr, il y avait toujours possibilité que Kate intervienne. La seule qui pouvait la calmer quand elle était dans ce quasi-état second où la raison n'avait plus beaucoup voix au chapitre. C'est vrai qu'elle s'était habituée à la violence à West-Epsilon, dans sa vie précédente. Mais après des années d'errance dans l'est sauvage, en mode social OFF, elle avait développé une hypertrophie de l'hyperviolence.

Ouais, enfin, tout ça pour dire que si le gars s'écrasait pas, elle allait tous les buter.
Revenir en haut Aller en bas
Events

MJ/PNJ
avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Mar 23 Nov - 8:35

(HRP : Kaitlyn est absente je vous fait avancer.)

Sentant Sam devenir franchement nerveuse, la rousse réussi une nouvelle fois à arrondir les angles. Le responsable du checkpoint leur ordonna de se dépêcher, il avait accepté ce poste pour ne plus avoir sa bourgeoise sur le dos et voilà qu'il se retrouvait avec trois emmerdeuses. Il pouvait déjà en envoyer deux de l'autre coté pour s'en débarrasser.

Alors que Sam et Kate traversent le pont sur leurs motos, l'homme s'approche de Max.


- Bonjour, bienvenue au... Et puis merde... T'as quelque chose à déclarer?

Au ton employé, il a envie d'expédier la corvée le plus vite possible pour retrouver sa quiétude.

_________________
J'aime jouer avec les nerfs des joueurs. Invité, tu seras peut être mon prochain jouet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Mar 23 Nov - 18:59

(HRP : en attendant le retour de ma petite rousse préférée, je plante le décor d'un psychodrame...).

Les deux femmes étaient passées, oui, mais voilà, l'attitude magnanime et arrangeante de Kate avaient mis Sam' hors d'elle.

Et leur petite explication de l'autre côté du pont pouvait s'entendre sur le pont. Et sûrement même sur un bon kilomètre alentours, les coyotes fuyant la queue entre les jambes en jappant étant la preuve.

-"Tu m'emmerdes, Kate. Putain, ils auraient pu te marcher sur la gueule et te chier sur le ventre, que t'aurais encore dit merci. Merde, ils te défonceraient la chatte que tu dirais encore pardon. C'est des connards ces mecs, alors tu vas arrêter à chaque fois de présenter ton cul pour te faire enculer par des bâtards ! Regardes l'autre pétasse, elle au moins elle se laisse pas faire, elle a l'air de savoir tenir sa moto et son flingue, contrairement à toi qui joue la couillonne et est une vraie conne au final. Merde, quand est-ce que tu vas enfin te sortir les doigts du cul et t'endurcir un peu, bordel ?!!!!!"

Visiblement, Samantha était très énervée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Mer 8 Déc - 22:29

Peu après mon intervention qui se voulait plutôt amicale, la brune m'envoya carrément péter mais ne semblait tout de même pas vouloir jouer de la gâchette contre moi. Il était pourtant évident qu'elle semblait grave sur les nerfs et je sentait que le mélange de mademoiselle détonateur instable et ces types pleins de testostérone et sur armés ne faisaient... vraiment pas bon mélange.
Ce n'était pas le moment d'envenimer les choses et j'ouvris donc légèrement les mains, paumes vers elle pour lui signifier ma "non-hostilité", ne pouvant m'empêcher d'y ajouter une petite moue.

Cependant les molosses ne semblaient pas aussi biens lunés que moi... j'entendis cliqueter des armes, les vis se repositionner... ce qui était plutôt impressionnant pour des tapettes planqués derrières des remparts sans la moindre espèce de légitimité que le braquage armée pur et simple...
Le chef s'adressa à nous, m'ordonna de rester là pour passer ou de dégager. Je resta en place, n'ajoutant rien pour autant, les mains fourmillantes, prêtes à attraper mon calibre si ça tournait mal, ce qui semblait vouloir arriver lorsque la pile brune se mit carrément à les insulter. Mes yeux s'écarquillèrent et ma main entoura la crosse du glock.


*Oh merde, ça va être un carnage.. mais pourquoi est-ce que je reste moi ? Pourquoi je préfère choper mon arme que de faire demi-tour ? J'en ai pourtant l'opportunité, on m'y a invité. Chiottes j'ai du rester trop longtemps toute seule ! Ou trop longtemps au soleil... ça doit être ça.*

Cependant mes yeux se portèrent sur la discrète rouquine, ne pouvant m'empêcher de penser qu'on trouvait de drôles d'assortiments ces temps-ci. Elle ne semblait pas vouloir rentrer dans cet ambiance d'hostilité générale qui régnait mais par je ne sais quel miracle de diplomatie (mot qui m'était plutôt étranger... je l'admirais donc d'autant plus) réussi à calmer tout le monde... enfin sauf la femme qui semblait fonctionner non pas sur pile mais directement sur TNT mais je ne pensais pas me tromper en imaginant que ce n'était pas tout à fait chose aisée.

Les deux femmes passèrent la douane et je m'avança à mon tour. Si c'était un passage obligé... je n'avais aucune envie de me taper un vieux détour. Ce petit intermède m'avait plutôt donné envie de poser mes fesses quelques temps pour boire un coup... peut être même dans un troquet si j'avais du bol et si je devais être injustement délestée de quelques thunes tant pis.
Le chef de la bande des joyeux couillonneurs s'approcha alors de moi.


- Bonjour, bienvenue au... Et puis merde... T'as quelque chose à déclarer?

Je pouffa légèrement. Mouais, je devais probablement être aussi blasée que lui.

Nope. Passage pour une personne c'est combien ?

Dis-je après un petit soupir, sur un ton neutre avec une économie de parole que je semblais apparemment avoir adopté...
Des éclats de voix se firent alors entendre de l'autre côté de la douane... Elle par contre elle n'avait pas perdu l'usage de sa langue...
Revenir en haut Aller en bas
Events

MJ/PNJ
avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Mer 8 Déc - 23:25

Le responsable la jauge un instant mais décidant qu'il avait eu le droit à assez d'emmerdeuses pour la journée, il lui donna un tarif arrondi pour simplifier la procédure et se débarrasser d'elle.

- 50$ tout rond et tu passe pour aller te faire pendre plus loin.

_________________
J'aime jouer avec les nerfs des joueurs. Invité, tu seras peut être mon prochain jouet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Jeu 9 Déc - 11:41

(HRP : Samantha attend jusqu'à vendredi la réaction de Kate, sinon, j'enchainerais sans pour ne pas immobiliser Max trop longtemps.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Jeu 9 Déc - 13:08

[Hrp] Pas de soucis, je peux attendre surtout avec mes bugs internet en ce moment >< on peut même lui laisser tout le weekend si vous voulez dee toute façon j'aurais peut être pas l'occas de poster Wink [/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Jeu 9 Déc - 23:09

[Vraiment désolée, et bienvenue Max!]

22

Elles passèrent non s'en difficulté le pont. Ce fut long et fastidieux mais les gardiens les laissèrent passer, oubliant de faire passer le troisième ''vagin'' qui s'était présentée peu après elle. Tiens, elle pensait parfois comme sa femme. Fallait vraiment qu'elle fasse gaffe à ne pas dire ça à vive voix.

Ayant dépasser d'une bonne longueur le pont. Samantha s'arrêta. Et pour une fois, elle n'avait pas prévue le coup, la rousse. Sa femme adorée hurlait. Ben tiens, ça changé beaucoup de d'habitude. Mais pour une fois … non c'était une blague, encore une fois, Kate se mit à hurler à son tour, plus fort que Samantha. La fatigue, la colère et l'agacement faisait qu'elle n'allait pas longtemps être emmerder par sa chère et tendre femme. Pour se faire remarquer, les deux femmes savaient parfaitement se faire remarquer!


Oh arrête, bonté Divine! On est saine et sauve! Tu voulais encore un bain de sang? On s'en est sortie alors merde arrête de me faire chier avec ça! S'il faut lécher les couilles d'un mec pour être tranquille et se faire enculer à sec par un de ses enfoirés, ben merde faut passer par là pour éviter d'être blesser ou … tout simplement creeever! Non pas que je doute sur tes talents de tueuse, mais j'aimerai éviter de passer par là. Alors maintenant tu arrêtes de faire ta gamine et de me péter les ovaires au passage et on avance!

Et dire qu'il n'y avait pas si longtemps, elles avaient tendrement l'amour. Ben c'était bien passé tout ça. Eh, vous trouvez pas qu'elle parle comme Sam là? Un peu quand même même … Kate avait vraiment besoin de repos . ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Lun 13 Déc - 20:01

- 50$ tout rond et tu passe pour aller te faire pendre plus loin.

Je sortis ses 50$ de la poche arrière de mon jean et les tendis au passeur avec un sourire satisfait. Bien que débourser me faisait assez chier ce n'était pas si onéreux et je trouverais bien un pigeon à plumer pour récupérer mon blé. Plumer et se faire plumer... c'était une des règles dans la région. partout ailleurs également en fait.
Je lui fis un clin d'oeil de pétasse avant de remettre mes lunettes de soleil -ultime provocation, il me devait bien ça- et fit vrombir le moteur pour laisser enfin derrière moi ce foutu endroit.

Je devais avouer que la présence des deux filles m'avait bien aidé, j'imaginais aisément que la facture aurait pu être plus salée si notre petite coalition involontaire n'avait pas autant emmerdé ces salauds. Peut être même m'avaient elles épargnée un bien plus mauvais moment à passer... Il fallait se méfier dans ces contrées hostiles, malheureusement parfois plus pour les femmes seules, même armées et entrainées au combat. Même si l'entente entre elles ne semblait pas au beau fixe j'étais quelque part assez envieuse de tandem... ça devait être cool de pouvoir compter sur quelqu'un.


*Mais je sais pas si je serais capable de supporter une fille comme cette teigne !*

Les éclats de voix avaient cessé mais les deux femmes étaient toujours là lorsque je passais le pont de douane, c'était la rouquine qui s'exprimait cette fois-ci avec moins de décibels...

Que devais-je faire ? Avais-je envie de m'arrêter ? Les remercier ? Leurs parler simplement ou me casser sans demander mon reste ? Après tout je ne leur devait rien et vice versa...
Cependant le vrombissement du moteur diminua et je stoppais ma moto non loin d'elles, à une distance suffisante pour leur laisser leur espace vital mais suffisamment près pour être entendue.

Savez-vous où je pourrais trouver le rade le plus proche ? Ils m'ont donné envie de me descendre un ou deux verres ces cons...

Dis-je nonchalamment en relevant mes lunettes, un petit rictus sur le visage. Mais pourquoi j'avais dis ça ? Bah... j'me sentais bien me faire envoyer péter mais bon, ça allait pas me tuer d'avoir essayé... à leur guise.
Si elles acceptaient cette proposition à peine masquée de se réunir autour d'une biture j'étais même suffisamment de bon poil pour payer la première tournée... Donc dans tous les cas je ne perdrais pas grand chose. La balle était dans leur camps même si je me demandais encore ce qui m'avait pris d'avoir voulu la lancer... trop de soleil dans ce bled de merde !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Lun 13 Déc - 20:57

Samantha descendit de la moto, qu'elle manqua laisser tomber au sol et vint se planter devant Kate. Le regard furieux et l'attitude générale laissait à penser qu'elle allait defoncer la gueule de la petite rousse.

Mais non rien. Putain de chiottes de merde ! Voilà ce que ça faisait de retourner dans cette ville de connards et de trous du cul. Ça foutait les nerfs.

Alors, quand Max se dit qu'il serait bon d'intervenir dans leur petite conversation, Samantha explosa.

-"Et toi, connasse, t'as qu'à aller te faire enculer dans ton putain d'bar avec cette sale pute suceuse de bittes.", hurla-t-elle, hystérique, à Max en désignant Kate.

Et Samantha remonta sur sa moto, passa la première, et sans attendre de réponse, essora la poignée, s'enfonçant avec délectation dans les 1,4G de poussée pendant les 7 secondes suivantes. 12 secondes après, le compte-tour se bloquait à 230 km/h sur la vieille route pleine de trous.

Il fallait qu'elle tue quelqu'un pur se passer les nerfs.

Alors mieux valait que ce soit elle-même, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Lun 13 Déc - 21:54

23


Et allez!!! Maintenant elle la traitait de suceuse de bite! Qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre! Ça remontait à loin tout ça, et encore c'était d'une manière très chaste! Et elle partait en hurlant! Boon sang! Kate poussa un hurlement de colère, les poings serrés alors qu'elle la voyait partir. Dieu que cela faisait du bien de hurler dans ce genre de moment et personne pour l'en empêcher. On aurait presque pu s'imaginer dans la jungle, avec sa tignasse rousse. Raaah! Sam la laissé seule avec une parfaite inconnue. Certes, la rousse savait se défendre, mais elle ne savait pas à qui elle avait à faire. Au premier coup d'oeil, Max n'avait pas tellement l'air dangereuse, mais il fallait se méfier de son jolie minois. Lesbienne à cent pour cent, elle la voyait plus comme un terrain de jeu.

Oh non! Sors toi ça de la tête Kate! Ce n'est pas parce que tu es en colère que tu dois de permettre se genre de pensée! Sam ne se gênerait pas pourtant? Secouant légèrement la tête la regardant encore partir, elle finit par desserrer les poings et poser son regard sur la brunette à côté d'elle. Du calme les hormones ! Ce n'était pas la première fois mais quand même!


Ecoutez, c'est elle la coordinatrice. Elle cogne, je calme le jeu … (après un soupir) Elle va certainement taper le premier gland qui passe... Suivons là … de pas trop prêt. Les premiers glands qu'elle trouvera seront forcement des poltrons.

Elle s'approcha de la jeune femme et lui tendit une main. Il était rare de trouver ces civilités dans un monde en reconstruction

Kate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Sam 18 Déc - 14:00

Sam -"Et toi, connasse, t'as qu'à aller te faire enculer dans ton putain d'bar avec cette sale pute suceuse de bittes."

Mais pour qui se prenait cette pétasse à me traiter de la sorte. J'allais exploser quand ses paroles me firent comme un tilt... "suceuse de bites" ? N'y aurait-il pas un problème d'ordre sexuel entre elles? Je commençais à me demander si je ne m'étais pas fourrée dans un problème de couple... et merde.
Les lesbiennes ne me dérangeaient absolument pas par contre les crises de ce genre... j'avais rien à foutre là dedans. Dans quoi je m'étais encore embarquée ? Ça m'apprendrait à vouloir être sociable !
Toujours était-il que je n'eus pas le temps de répliquer bien que je devais l'avouer, l'envie d'exploser à mon tour se faisait sentir mais la brunette s'était déjà éloignée dans le vrombissement de son moteur.


Kate - "Ecoutez, c'est elle la coordinatrice. Elle cogne, je calme le jeu … Elle va certainement taper le premier gland qui passe... Suivons là … de pas trop prêt. Les premiers glands qu'elle trouvera seront forcement des poltrons."

Oh oh attends là je...

M'apprêtais-je à répliquer, ayant plutôt envie de prendre la tangente, de repartir dans ma calme solitude plutôt que de me mêler de leur histoire mais la rouquine me coupa, tendant une main amicale vers moi avant de se présenter... Kate. Je fronça les sourcils.
Ma main serra la sienne mais mon visage restait assez fermé.


Max... Mais je ne sais pas si j'ai envie de me mêler de vos putains d'histoires personnelles je ne suis pas...

Je regarda alors le visage de Kate... elle semblait vraiment être quelqu'un de gentil, ce qu'elle foutait avec une furie pareil ne me regardait absolument pas après tout c'était son choix mais l'autre serait-elle capable de la mettre dans une situation dangereuse ou encore pire... de la cogner? Vu son état de pure furie... et puis Kate avait beau dire qu'elle était celle qui calmait le jeu... cette fois-ci c'était plutôt un échec.

*Et merde je déteste ce genre de situation de merde pourquoi je peux pas être comme l'autre là à simplement vivre ma vie, envoyant bouler le monde avec le plus grand naturel et un égoïsme évident mais totalement assumé ?*

Tout simplement parce que je pouvais vouloir me comporter comme une nana forte et totalement indépendante mais que ce n'était pas tout à fait moi... et ça faisait pas mal de temps que je ne m'étais pas socialisée.. même si ça voulait dire en prendre plein la gueule.

Bon okay, si jamais ça tourne mal comme tu le prétends on ne serra pas trop de deux en plus. Les gens se baladent assez rarement seuls ici et en général ce ne sont pas des tendres ou des poltrons comme tu le dis. Je te suis juste pour ça mais après je te préviens, je me casse, je vous laisse vous démerder. Ce ne sont pas mes affaires.

Je fis alors vrombir le moteur de ma moto en guise d'assentiment, la laissant prendre la tête mais j'avais un vieux pressentiment... j'étais encore entrain de m'embarquer dans une galère monumentale et il fallait probablement que je m'attende à me faire copieusement insulter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Sam 18 Déc - 18:46

Samantha fonçait. Beaucoup auraient ajouté comme une débile. Mais Samantha avait cette capacité qu'elle ne se connaissait pas d'avoir toujours quelques secondes d'avance sur ce qui se produisait, ce qui lui faisait éviter avec une aisance presque surnaturelle la moindre embûche.

Et lui permettait d'enfiler la vieille autoroute à plus de 200, certaine que Kate ne parviendrait pas à la suivre. En même temps, elle ne voulait pas la semer, mais là, elle avait été à deux doigts de lui claquer l'baigneur. Avant de l'éparpiller dans tous les sens façon boucherie-charcuterie, il valait mieux qu'elle se calme. Ouais, putain qu'elle se calme.

Mais pourquoi était-elle aussi énervée ? L'approche de cette chiotte de ville ne justifiait pas tout...

Peut-être qu'elle se sentait enfermée à force. Trop de temps avec Kate, pas assez à être libre, à faire ce qu'elle voulait.

Oui, mais voilà, ce qu'elle voulait, c'était être avec Kate.

Enfin, elle savait plus à force ce qu'elle voulait. C'était p'têt tout simplement... Oui, les choses seraient plus simples si on ne lui avait pas foutu en l'air sa vie, en la transformant en ce qu'elle était, un robot de la mort, une donneuse de mandales, une exploseuse de groins, une empaleuse à la dague et une distributrice de pruneaux de 19g qui avaient tendance à finir dans le crâne des putains d'enculé qui la faisaient chier.

Ouais, le problème, il était peut-être qu'on ne lui avait jamais appris à vivre en cultivant des fleurs par exemple. Non, ça c'était pour les autres. Elle, elle était une ange de la mort, qui plus est remontée comme une pendule, avec le ressort sur le point de péter.

La brume devant ses yeux virant au rouge tandis que la colère déborde par tous les pores de sa peau, elle serre les freins d'un coup sec, à fond, ce qui, à plus de 200, lui donne toutes les chances de se vautrer, d'en finir là. Libérer Kate et se libérer elle-même de son passé.

Simplement, elle n'y peut rien. Durant la poignée de secondes où elle espère en finir, son cerveau contrôle la moindre variation du centre de gravité en anticipant sur le moindre mouvement, et finalement, dans un nuage de poussières et de gomme de pneu cramé, avec l'odeur du métal des freins surchauffés, elle s'arrête.

Toujours sur la moto, toujours en vie.


Alors, elle descend de la moto et se met à chialer comme une pédale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Ven 24 Déc - 13:09

24

Qu'est-ce qu'elle avait la brunette? Elle croyait qu'elle était assez conne pour la faire entrer dans ces histoires de couple? Ça faisait cinq ans qu'elles étaient ensemble et ça faisait … combien de temps qu'elles se prenaient la tête? Combien de mois? Depuis que Kate avait parlé de retourner à West Epsilon avec comme excuse de retrouver son échoppe et de faire des découvertes sur des plantes rares et certainement mutante. Une révolution à vrai dire. Et en même temps, c'était pour sa femme. Il y avait quelque chose qu'elle voulait mettre au clair, et c'était seulement à West Epsilon qu'elle pourrait le faire: la seule ville où les mutants étaient libres!

Très bien. Tu fais ce que tu veux Max. Moi j'y vais. Tu veux boire un coup? C'est certainement la direction où je vais. Et t'as raison, on est jamais assez face à des bites sur pattes.

[i}Elle suivit le pas de la jeune femme. Faisant vrombir son moteur, elle prit la direction que Sam avait prit. Ils seraient difficile de la retrouver, vu l'allure à laquelle elle allait. Et vu que Kate n'était pas une folle du gidon, elle préférait rouler à une allure plus posé, pas à 200 à l'heure en tout cas! Une vraie corvée était-elle en train de penser d'elle même. Un boulet que sa femme se trainait depuis longtemps. Quoiii! Elle était le genre de femme à rester enfermer pendant des mois à travailler sur des bouquins, à faire des recherches, à découvrir les secrets les plus fous de ses plantes chéries. Elle n'était pas une aventurière comme Sam. Et là faisait toute la différence.

Elles roulèrent un temps en silence du côté de la rousse, qui était enfermée dans ces pensées. Elle était mais savait tout de même le garder pour elle-même. Voir du monde qui pour une fois ne voulait pas la tuer, ou la violer c'était formidable et rare. Putain de bordel de merde, elle était passée où? Elles prirent une route. Allez c'était Sam la coordinatrice. Allez savoir où elle était passée. Fallait-il montrer qu'elles étaient paumées? Nooon, Max s'en rendrait bien compte. En tout cas, elles avaient pris la route, et certainement la bonne, elle le présentait....[/i]

[Ou pas]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   Mar 4 Jan - 9:14

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pont de la rivière Colorado   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le pont de la rivière Colorado

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives WE S2-