Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 Veillée irlandaise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: Veillée irlandaise.   Dim 2 Jan - 22:11

Léo put sentir Crystal se raidir et surtout, le ton quasiment glacial qu'elle adopta ne laissa aucun doute quant à la façon dont elle percevait la situation.

Léo la regarda partir vers sa voiture, quelques secondes, puis la rattrapa et lui prit la main, la forçant à se retourner vers lui.

-"Crystal, je suis désolé de ce qui se passe, plus encore pour ceux qui sont morts pour nous sauver. Personne ne me l'avait dit avant maintenant. Cela fait plusieurs années que je travaille avec eux, et si j'étais l'homme le plus heureux du monde il y a encore une petite heure, quand je t'ai vue, je suis maintenant tout simplement triste d'avoir perdu des amis, presque des frères."


Il lui caressa doucement la joue.

-"J'aurais voulu que ce soir soit autrement, j'aurais voulu le passer avec toi, parler pendant des heures, te découvrir, et de faire l'amour en prenant tout notre temps. Mais... Je ne peux pas ne pas honorer la mémoire de ceux qui donnèrent leur vie pour moi. Je n'aime pas ce qui va se passer ce soir. Je ne bois jamais outre mesure et je n'aime pas me battre si ce n'est pas essentiel. C'est pour cela aussi que je dois les accompagner. Parce que, eux, ils ont exactement la vision inverse. Je dois veiller sur eux, tu comprends ? Je ne voudrais pas qu'à aller trop loin à honorer les morts selon leurs façons irlandaises, un autre parmi eux tombe."

Il l'embrassa doucement, mais Crystal restait encore distante. Hésitante et recula la tête.

Léonardo soupira.

-"Ma vie est faite d'inattendus, Crystal. Comme tout le monde, je dois vivre, gagner ma vie, mais je ne pourrais pas le faire en ayant un travail où chaque jour je répéterais la même chose, au même endroit. Bouger, être surpris et devoir partir en une heure, tout cela, c'est ce qui me fait vivre, fait battre mon cœur, me donne envie d'avancer. L'ennui, l'ennui me tuerait plus certainement qu'une balle, et plus insidieusement. Je t'aime Crystal, je t'aime avec chaque fibre de mon corps et de mon âme, mais je ne pourrais pas changer de vie pour autant. Alors oui, dans quelques jours, je reprendrais l'air pour une destination lointaine, sans pouvoir vraiment garantir un retour à date et heure fixe. J'ai une idée, mais c'est tout. Et c'est ça que j'aime dans ma vie. Je comprends que toi, tu as ta propre passion, ton propre univers, et que tout cela se situe ici. A ta façon, pourtant, rien n'est jamais égal non plus. Je suis sûr que, dans le fond, chacun de tes spectacles est différent chaque soir, réservant sa part inattendus. Alors, connaissant cela, je crois pourtant, fermement, qu'il y a une place pour quelque chose de fort entre nous, Crystal. Moi en tout cas, je suis prêt à l'idée qu'en mon absence, il y aura autour de toi plein d'autres hommes qui tous, seront prêts à confondre la séduction d'un spectacle avec une invitation à aimer. C'est ton univers qui est comme ça, et c'est ainsi. Je l'accepte d'avance. Ne peux-tu accepter le mien ? Est-ce si difficile de vivre avec l'idée qu'effectivement, demain, je pourrais ne pas être là où tu m'attends, parce que j'aurais été appelé ailleurs par les sbires de la CES ?"

Il s'approcha alors et passa une main sur la joue de Crystal, puis dans ses cheveux.

-"La pierre de stabilité dans ce chaos de nos vies, Crystal, c'est l'amour que je te porte. Aussi solide qu'une montagne que même les eaux des rivières ne parviendront pas à creuser, que le temps ne parviendra pas à entamer. C'est cela que je peux t'offrir."

Il approcha alors ses lèvres, espérant que Crystal ne le rejetterait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Syragane

Green Z
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Tactile
Points de Vie: 12
Defense: PHY17-MEN16

MessageSujet: Re: Veillée irlandaise.   Dim 2 Jan - 23:51

113.

Oui elle comprenait, elle comprenait qu’il aimait avant tout ce qu’il faisait et qu’elle devrait l’accepter si elle ne voulait pas le perdre. Et tandis que les yeux commençaient à piquer, signe qu’elle détestait car ce n’était pas le moment, il chercha un baiser de pardon qu’elle ne put lui refuser. Elle le savait dès le départ, c’était un aventurier avant tout qui mettrait toujours la priorité sur ce qu’il faisait, sa passion, l’aviation, les avions, le voyage, partir, bouger, tandis qu’elle…

Elle ne pouvait pas, elle ne devait pas essayer de le changer, elle n’en avait pas le droit. Tout comme il ne lui imposerait pas ses choix, mais à cet instant, elle tout ce qu’elle voulait, c’était rester avec lui… Elle aurait voulu lui dire qu’elle, tout ce dont elle avait besoin, bien plus encore que les paillettes de cette ville, c’était que quelqu’un sut la câliner, la cajoler, lui donner les attentions qu’elle réclamait, amour et tendresse, un mélange qu’il avait su lui prodiguer dans un joli avant-goût et dont elle devrait désormais se contenter par petite parcelle volée au temps, à sa vie…
C’était un choix…

Elle s’accrocha à son tee shirt, prolongeant ce baiser, le dernier avant… la prochaine fois. Puis elle s’écarta et lui offrit un piètre sourire.


- Dis à tes amis que je suis navrée pour ceux qu’ils ont perdus, sincèrement navrée. Si j’avais pu leur éviter cela…. Mais nous ne sommes pas responsables de ce qui se tramait là-bas sur cette île et..


Elle se souvint tout à coup de ce que la directrice lui avait dit et ce fut un nouveau moment de doute. Elle avait encore un choix à faire à présent. Peut-être que l'avenir le lui ferait payer, mais elle conclut :


- Et nous ne devons pas avoir de regrets…. Sans doute que l’histoire devait s’écrire ainsi. Je t’aime Léo.


Elle caressa lentement sa joue, son regard accroché au sien, puis se détourna, pour s’enfuir pratiquement vers sa voiture, tandis que plus loin, El Bucho dans la berline attendait. En voilà au moins un qui serait content et cela n’en rendit Crystal que plus triste.


>> suite

_________________


Spoiler:
 

Enregistrer


Dernière édition par Crystal Dark le Lun 3 Jan - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.apirateslife-alviants.com/portal.php
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Veillée irlandaise.   Lun 3 Jan - 10:00

-"Je passe demain, sans faute !", lui cria-t-il encore, pas certain qu'elle l'ait entendu.

Puis, il se tourna vers le hangar. Cela ne lui plaisait pas beaucoup. Entre une soirée de beuverie et une soirée avec Crystal, il n'y avait pas photo. Mais là, il ne pouvait pas échapper à son devoir envers ses amis. Même si... Voilà, même si tout son être lui disait qu'il aurait dû.

On l'avait prévenu, plusieurs fois, avec cette voix voilée par l'alcool mais chargé d'expérience : tu verras mon gars, quand tu s'ras amoureux, vraiment amoureux, nous, les potes, ce sera fini.

Puis son naturel optimiste reprit le dessus. Oui, la vie comme avant serait finie, mais pas l'amitié. Pour l'instant, lui et Crystal, c'était on se voit, on se voit pas, chacun chez soi. Si c'était aussi fort qu'il l'espérait, alors il faudrait bien envisager autre chose.

Autre chose...

Mais quoi ? Lui vivre au milieu du strass et des paillettes, parmi toutes ces belles filles qui se promenaient en culotte - quand elles en avaient une - entre deux représentations, le temps de changer de costume ? Vivre au milieu d'un bar, ce qu'il n'aimait pas vraiment ? Et elle, vivre ici, dans le bruit du marteau sur le métal, l'odeur d'huile et les vapeurs d'essence ? Là aussi ce serait compliqué.

Léo sourit. Mais ils trouveraient bien une façon de faire. Pas question que des détails pratiques puissent les empêcher de vivre leur amour.

Et si vraiment ça n'allait pas, il l'enléverait et ils iraient vivre sur une île déserte. Tiens, voilà une idée. Il allait demander au Président de leur donner l'île d'Avalon en cadeau de mariage...

Oh putain ! Léo s'arrêta net sur place. Venait-il de penser au mot auquel il venait de penser ? Ah, non, merde ! Il était trop jeune pour finir avec des chaînes autour de lui, les ailes rognées, sa liberté perdue. Non, non, non...

Allez, ne pas penser à tout ça, ne pas tenter de lire l'avenir. Se laisser aller sur la vague et profiter des instants présents. Voilà qui lui allait mieux. Il avait failli mourir, ce n'était pas pour ne pas se donner à fond dans la vie.

Mais ce soir, ce serait un peu différent. Ce soir, c'était une putain de veillée irlandaise qu'il allait devoir suivre et ce ne serait pas de tout repos.

Il mit les mains dans la poche et se hâta vers le hangar quand il sentit quelque chose. Il sortit l'objet et rit seul dans la nuit.

Il avait gardé la petite culotte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Veillée irlandaise.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Veillée irlandaise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives WE S2-