Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 Les Rues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: Les Rues    Sam 19 Mar - 0:13

La chaleur inonde son visage, une douceur qui lui fait un bien fou. Il ouvre doucement les yeux sur ce soleil qui l’irradie. Les vagues se fracassent sur la plage, le repoussant peu à peu vers le haut de celle-ci.
Il n’ose pas bouger, il est bien, bien ici à ce moment et à peur de tout perdre une fois que son visage ne regardera plus le ciel. Une vague plus forte que les autres ne lui en laisse pourtant pas le choix. Il est balayé et retourné. Son visage dans le sable, il est forcé de se relever.
A genou il observe et naturellement son regard se porte vers la mer. Quelques décombres se sont échoués sur la plage, tout comme lui. Au loin, il distingue des navires attroupés. Sommes toute à la recherche d’éventuel survivants…
Il vaut mieux s’éloigner pense t’il a cet instant. Sa condition physique au plus bas ne lui permettrait pas de passer un interrogatoire en règle.
Alors il se met en route, observant ces paysages dont il ne connait rien. Son jeu principal en parcourant la distance qui le sépare de la ville qu’il voit au loin est simple, il essaye tant bien que mal de se rappeler son prénom, son histoire. Au final, ses souvenirs s’arrêtent à la fin de ses études, au moment où la firme lui a proposé un emploi. Ensuite, il se souvient s’être retrouvé dans l’eau, l’embarcation et puis finalement un autre trou noir dans son esprit. Et puis il y a eu le réveil sur cette plage, ce matin…enfin il n’est pas sûr que c’était le matin ou l’après midi…
West Epsilon, c’est ce qui est écrit sur les panneaux qu’il croise à intervalle régulier alors qu’il approche de la ville grondante. Pour lui qui est de San Francisco, se retrouver ici le trouble. Il ne pensait jamais venir dans cette ville qu’il a appris à détester durant ses études. Pourtant il est bien là et il ne sait pas pourquoi. Il s’arrête un instant, regardant les gens autours de lui. Au fonds, il n’est pas différents d’eux. La crainte qui commençait à lui tordre l’estomac s’apaise. Certes il est en territoire hostile mais si il ne dit rien, il n’y a pas de raison qu’on s’en prenne à lui.
Il commence à faire son plan dans sa tête, si il veut rejoindre San Francisco, il devra le faire au départ de cette ville et pour cela, vaut mieux pour le moment taire ses origines. Se retournant sur l’artère qu’il empreinte depuis une centaine de mètres maintenant, il distingue deux hommes en costumes noir qui s’éclipse brusquement dans une ruelle. Il n’y prête pas plus attention continuant son chemin, pensant seulement qu’il n’est pas le seul à se promener en costume et cravate…Cela le rassure un peu plus, se fondre dans la masse devient sa seule idée.
Passant devant une vitrine, il s’arrête un instant. Il tourne sur lui-même sans quitter son reflet dans le verre poussiéreux. Un costume noir, une cravate noire qu’il a légèrement desserrée un peu plus tôt.
Plongeant ses mains dans ses poches, il sent le froid du métal contre sa main. Agrippant l’objet pour le sortir à la lumière, Ethan constate qu’il s’agit d’un briquet, un zippo plus précisément. Il le fait tourné, l’observe un moment, son métal est particulier, ses couleurs aussi, acier et noir, un noir mât. Il ouvre le clapet, pose son pouce sur la pierre, hésite un instant et finalement le remet dans sa poche. Son cerveau, lui hurle son état de manque, ses poumons également…cigarettes, il a envie de fumer. Il part à la recherche d’un éventuel paquet de clopes dans son costume. Tapotant sa veste, le bruit devient étrange vers le bas de celle-ci. Il isole une forme rectangulaire dans le coin inférieur gauche de sa veste. Cherchant une poche, il constate l’objet est prisonnier de la doublure. Il finit par ôter la veste et inspecte l’intérieur. Des coutures ont était rajoutées, mais le travail a été minutieux. Avec application il saisit le fil qu’il casse en tirant dessus. Au début difficile, le fil de vient de plus en plus facile à enlever et la poche secrète finie par laisser tomber une enveloppe d’un papier assez particulier. La résistance de celui est telle qu’il n’arrive pas à le déchirer. Il s’acharne alors à décoller le rabat.
Il reste un instant stoïque en en découvrant le contenu. De l’argent, 6 billets, 2 de 100, 4 de 50, soit 400 $ tomber du ciel… ou plutôt de sa veste. Il jette un coup d’œil aux alentours, personne n’a rien remarqué. Il repli l’enveloppe en deux et la glisse dans sa poche intérieur avant d’enfiler à nouveau sa veste.
Bien que l’origine de l’argent ainsi que celle du zippo le préoccupe, des besoins vitaux se rappelle à lui, manger, boire…
Son argent en poche, Ethan se rapproche du centre de la ville à la recherche d’un endroit ou se poser un moment.
Revenir en haut Aller en bas
 

Les Rues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives WE S2-