Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 L'attente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: L'attente   Sam 4 Juin - 12:06

Léo n'a pas tardé à rejoindre l'appartement de Crystal, non qu'il pensât l'y trouver, mais parce qu'il savait devoir prendre quelque repos avant de repartir vers une destination inconnue. Et tant qu'à devoir l'attendre, autant que ce soit chez elle.

Évidemment, le gorille mutant ne manqua pas de le coincer à la sortie de l’ascenseur pour lui demander où était Crystal.

-"Elle est toujours à Bakersfield, en train de chanter. Ce sont les militaires qui ont charge de la ramener par la route ici. On a... Enfin, il y a eu des problèmes là-bas. Nous sommes tombés dans un traquenard tendu par San-Francisco. Mais ne t’inquiètes pas, Crystal va bien. Ses danseuses vont bien. Il n'y a que mon pote Kenny qui a payé le prix du sang. Je suis rentré dans la foulée pour réparer l'avion. Il ne sera pas prêt avant 9h00 demain matin, voire midi. Alors j'en profite pour venir attendre Crystal ici, dès fois que les militaires nous la ramènent au milieu de la nuit..."

L'air las, blasé, il conclut :
-"Bakersfield, c'était pas une super idée finalement."

Puis il se faufila entre le gorille et le mur, tapa le code d'entrée de l'appartement de Crystal.

Là, après une hésitation, il se déshabilla, gagna la douche pour retirer autant la crasse que le sang qu'il avait sur lui. Quand il sortit, il se loua d'avoir pensé à laisser quelques vêtements chez sa Princesse, parce que sinon, il aurait été bon pour mettre une mini-jupe et des talons aiguilles.

Enfin, il se mit dans le salon, non sans avoir pris une bouteille de whisky au passage, dont il but quelques rasades directement au goulot.

-"A ta santé, Kenny... Putain, déjà le reste me fait chier, mais toi... Putain de West-Epsilon, putain de San Francisco, et putain de vie de merde...", grogna-t-il avant de reposer la bouteille et de se forcer à essayer de dormir.

Car ce n'est pas en étant bourré qu'il pourrait parler à Crystal et encore moins voler demain.

Mais ce n'est pas en étant pas bourré qu'il arriverait à dormir. Alors il se contenta de fermer les yeux, de ralentir sa respiration et d'espérer que le sommeil vienne. Et à défaut, au moins de reposer les yeux quelques heures...
Revenir en haut Aller en bas
Syragane

Green Z
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Tactile
Points de Vie: 12
Defense: PHY17-MEN16

MessageSujet: Re: L'attente   Dim 5 Juin - 12:43

<< avant 181.

"Nowhere warm"

Tandis qu’ils approchaient du Cabaret, Crystal regardait les rues défiler sous ses yeux, des yeux absents, mais des yeux inquiets, tout comme le trahissait chacune de ses attitudes, ces regards incessant vers sa montre, cette main qu’elle posait devant sa bouche, comme pour se retenir d’hurler. La soirée avait été horrible. Elle s’était efforcée de faire bonne figure devant tous ces gradés et ces gens si importants, mais le cœur n’y était pas du tout. Elle n’avait plus qu’une pensée et elle se résumait à Léo.

Valentine et le Général n’avaient pas prolongé la torture. La sentant tendue à l’extrême et reconnaissant les symptômes de l’inquiétude sur son visage, O’Connor s’était donc empressé de faire préparer un véhicule avec escorte. Valentine et les autres, suivraient le lendemain seulement, un détail qui ne surprit personne… Et puis il y avait tout le matériel. Mais Crystal s’en moquait soudain, comme de tout le reste…. Il lui manquait son oxygène pour pouvoir respirer de nouveau, il lui manquait son aviator. C’était affolant, c’était dangereux de s’être laissée prendre à ce point au piège de cet homme, et elle n’avait même pas cherché à lutter, mais elle comprenait brusquement à quel point, elle était devenue accro, pire…incapable de faire quoique ce soit, si elle ne savait pas où il se trouvait… l’angoisse encore et terrible lui mordit les trippes… Mais qu’est-ce qui s’était passé pour le pousser à repartir si vite et sans même lui laisser un mot ?

Elle avait donc demandé à son chauffeur improvisé, un militaire bien sûr, de la mener directement à l’aéroport. Mais là-bas, elle n’avait pas trouvé Léo, parce que lui-même était reparti au cabaret…..
Le cabaret qui fut bientôt en vue…

A peine la voiture arrêtée, Crystal remercia d’un air distrait l’homme qui l’avait conduite jusque là, ignora l’escorte qui avait suivi, et leur signifia d’un signe de la main qu’ils pouvaient repartir chez eux… Ils n’existaient déjà plus. Là la haute-porte, les vigiles qui la reconnurent et la saluèrent, mais eux non plus, elle ne les vit pas, ce n’est qu’à l’étage en percutant presque El Bucho qu’elle s’arrêta en
fin.

- Où est-il ? Demanda-t-elle aussitôt..

El Bucho fronça les sourcils et marmonna :


- Dans ton appartement, il t’attend. Qu’est-ce qui s’est passé, t’en fait une tête…. Qu’est-ce qu’il a fait ? Le concert s’est bien passé ?

Crystal secoua la tête, elle ne voulait pas perdre de temps à discuter.

- Plus tard, Armando, je t’expliquerai…. Plus tard… il faut que je le voie d’abord.

Bien sûr, il s’en serait douté. Il la regarda s’éloigner, comme si elle avait le diable à sa suite et soupira. Que pourrait-il faire contre ce qu’elle ressentait pour ce blanc-bec ? Peut-être juste prier pour qu’il ne la fît pas trop souffrir.

Crystal surgit dans son bel appartement, au dernier étage de ce bâtiment qu’elle connaissait à présent par cœur. Elle avança dans le salon, plongé dans le silence, éclairé seulement par une lampe sur la table basse…. Et son cœur déjà prêt à exploser sous la tension s’emballa.
Il était là, étendu sur le canapé, endormi. Le soulagement fut intense, même s’il manquait encore des explications.
Il paraissait si paisible…
Elle s’approcha, s’accroupit devant son visage et déposa doucement un baiser sur ses lèvres.


- Léo… murmura-t-elle, en dégageant une mèche de ses cheveux qui lui barrait le visage.
Dieu que ça faisait du bien de le voir…


_________________


Spoiler:
 

Enregistrer
Revenir en haut Aller en bas
http://www.apirateslife-alviants.com/portal.php
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'attente   Dim 5 Juin - 13:33

Il rêvait... Ce n'était pas un rêve très agréable. Quelque chose à voir avec une femme qui tentait d'en étrangler une autre, pour finir par la poursuivre dans un restaurant avec des couteaux...

Il se réveilla donc un peu brusquement, mit quelques secondes à se rappeler où il était et à réaliser que Crystal était là, penchée sur lui, mais avec les sourcils marquant son incompréhension.

Il lui sourit.

-"Mes rêves étaient guère plus agréables que la réalité de Bakersfield..."


Il lui tendit alors les bras dans lesquelles elle vint se blottir.

-"Comme c'est bon de te savoir là, Princesse. Comme c'est bon de te sentir prêt de moi."

Sitôt ces paroles prononcées, leurs bouches se cherchèrent et n'eurent guère de mal à se trouver. Les mains commencèrent à s'égarer, et bientôt, tandis que le désir se faisait de plus en plus fort, l'appartement ne résonna plus que de leurs halètements.

-"Je crois qu'on est un peu trop habillés, non ?",
souffla Léo entre deux baisers intenses.
Revenir en haut Aller en bas
Syragane

Green Z
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Tactile
Points de Vie: 12
Defense: PHY17-MEN16

MessageSujet: Re: L'attente   Dim 5 Juin - 17:28

182.

Ses baisers, ses caresses apaisèrent mieux que des mots toutes ses angoisses. Elle avait imaginé le pire, et elle retrouvait le meilleur, un contact chaleureux, tendresse et la passion enfin. Oui les habits devenaient de bien ridicules barrières devant ce feu qui les dévorait déjà, le besoin de retrouver l’autre, de se rappeler son corps, ses caresses, de sentir son contact, encore et encore. Ils n’avaient plus qu’à se laisser consumer par cette passion qui n’avait besoin que de si peu pour s’enflammer.

C’est dans ses bras et seulement là qu’elle put tout oublier, l’attente, l’angoisse, combler un manque, combler ce vide qu’il laissait à peine il s’éloignait… l’impression de mourir un peu à chaque fois.
Elle se redressa à peine pour retirer sa veste, l’aida dans une impatience mêlée de sourires, à défaire ses boutons, puis les siens, ridicules détails mais si contrariants quand la faim était si grande. Les vêtements glissèrent au sol et ils se retrouvèrent bientôt nus sans plus de barrière entre eux…se retrouvant avec délice l’un contre l’autre, leurs corps s’harmonisant aussitôt dans un accord silencieux.

Elle glissa les mains vers son visage et après un long regard brûlant s’empara de ses lèvres pour débuter un jeu qui leur prendrait le temps qu’il faudrait, la patience qu’ils auraient avant de chercher à atteindre les rives de ce monde de plaisir. Elle laissa avec un frisson, ses mains courir dans son dos, sur ses épaules, essayant de se coller un peu plus contre lui, de peur qu’il ne s’échappe encore, et comme pour assurer sa prise, elle noua ses jambes à sa taille, laissant ses mains glisser plus bas, vers les fesses, exhalant un soupir d’aise, les yeux fermés.


_________________


Spoiler:
 

Enregistrer
Revenir en haut Aller en bas
http://www.apirateslife-alviants.com/portal.php
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'attente   Dim 5 Juin - 19:18

Ils dirent l'amour plutôt simplement, sans fioritures, ni jeux. Sans doute qu'ils ressentaient l'un comme l'autre le besoin de se sentir vivants, ensembles, plus que tout autre chose. Célébrer la vie, leur vie, leur amour, voilà qui les combla bien plus que toute autre chose.

Quand enfin le calme revint, les sens en partie apaisés, Léo ne put s'empêcher de regarder l'heure. 5 heures du matin... Il avait donc encore 4 heures. Mais il ne voulut pas aborder tout de suite le sujet avec Crystal.

-"Et ton concert, Princesse ? Comment cela s'est-il passé ? Je suis vraiment désolé de ne pas pouvoir y avoir assisté mais... mais j'avais à faire."

Un petit instant d'hésitation. Il espère qu'elle ne l'a pas noté, et quand bien même, qu'elle n'y fera pas attention.
Revenir en haut Aller en bas
Syragane

Green Z
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Tactile
Points de Vie: 12
Defense: PHY17-MEN16

MessageSujet: Re: L'attente   Lun 6 Juin - 16:05

183.

S’il pensait que cet épisode allait s’effacer aussi simplement non…. Elle avait eu besoin de le retrouver vraiment, avant les explications. Mais là, le moment était venu. Elle chassa d’un geste, cette histoire de concert.


- Bien, il s’est bien passé. Mais j’ais cru que tu y serais, que tu y aurais assisté. Au lieu de quoi on m’a appris que tu étais reparti, comme ça… sans même un mot pour moi. Léo…. Qu’est-ce qui s’est passé ? Tu avais quoi à faire de si important pour ne même pas me laisser un mot, juste un mot d’explication ? Tu aurais au moins pu me prévenir. Je pensais que… je croyais qu’on aurait un peu de temps toi et moi là-bas…. Enfin .. je pensais que…

Elle se tût, n’arrivant pas à aligner des phrases très cohérentes. A vrai dire, elle s’était terriblement inquiétée, elle avait imaginé milles problèmes, et surtout, surtout elle s’était rappelé les paroles de ce médecin quant à l’état de santé de Léo….

- Je me suis beaucoup inquiétée…et je me suis fait des idées… peut-être que tu n’avais pas envie de voir ce concert et…. Au fond, ce que je fais, ça n’est pas important pour toi, tu as d’autres problèmes… et... Et puis il y a cette femme…

Termina-t-elle en baissant les yeux.


_________________


Spoiler:
 

Enregistrer
Revenir en haut Aller en bas
http://www.apirateslife-alviants.com/portal.php
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'attente   Lun 6 Juin - 19:38

Voilà, on y était... se dit Léonardo, tandis qu'elle s'interrogeait sur son départ brusque. Et tandis qu'il réfléchissait sur la façon d'aborder le sujet, sa conclusion lui coupa ses pensées.

Et puis il y a cette femme…

Il reste la bouche bée, la regarde. Puis secoue la tête.

- "Thunder ? Tu parles de Thunder ? Allons Princesse, c'est la garde du corps du Président..." Il s'interrompt quelques instants... En fait, c'était, mais là, pas vraiment le temps de jouer les nuances... "Elle est... Enfin, je sais pas... Pénible, chiante, typiquement FSC, mais pro. Et entre nous, il n'y a jamais eu que du pro. Enfin, Princesse, se méfier d'elle, c'est comme si... Oui, tiens, c'est comme si je m'inquiétais du Gorille Mutant !"
Revenir en haut Aller en bas
Syragane

Green Z
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Tactile
Points de Vie: 12
Defense: PHY17-MEN16

MessageSujet: Re: L'attente   Mar 7 Juin - 18:06

184.

Crystal se tint coite devant les explications, voir un peu coupable d’avoir cru qu’il aurait pu préférer cette femme à elle…..Mais en l’entendant la comparer à Armando, alors là, elle se sentit soudain bien mieux, éclatant de rire en venant rouler sur lui, pour l’embrasser…


- Armando !! rohhhhhhhh oui c’est vrai que… que..

Elle repartit d’un éclat de rire joyeux, et secoua la tête.

- C’est un homme adorable, un ami indispensable mais…. Mais non quand même…. Bon alors si tu penses que je ne risque pas de me faire piquer mon petit ami par cette ….cette hum… garde du corps, me voilà donc rassurée

Seulement une fois son fou rire calmé, elle réalisa qu’elle n’avait pas obtenu de réponse à sa question. Elle joua distraitement de son index sur son torse et le regardant d’un air légèrement inquiet, elle réitéra donc sa question.

- Mais … ça ne me dit pas pourquoi tu es parti si vite…


_________________


Spoiler:
 

Enregistrer
Revenir en haut Aller en bas
http://www.apirateslife-alviants.com/portal.php
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'attente   Mar 7 Juin - 19:32

Léo soupira, la prit longuement dans ses bras, puis, parce qu'il se sentait plus à l'aise debout, il s'écarta, se leva et se mit à marcher, fuyant son regard.

-"Crystal, je devais partir. Je n'avais pas d'autre choix. Et c'est exactement la même chose maintenant. Dans 3 ou 5 heures, je vais m'envoler d'ici et je ne reviendrai jamais plus. Chut, s'il te plaît. Ne rends pas les choses plus difficiles qu'elles ne le sont. Je ne peux rien dire. C'est trop... Ce serait te mettre en danger si tu décidais de rester ici. Je ne sais pas... Les choses vont si vite, si loin de ce que je pouvais penser ou prévoir... Crystal, je vais quitter la ville, pour un coin sans doute pourri et isolé. Et, si je n'envisage pas de ne pas le faire, je n'envisage pas plus de le faire sans toi. Mais te demander de me suivre, je sais aussi que c'est te demander de toute arrêter. D'arrêter cela, ce monde qui est le tien et que tu aimes. Ce monde qui, à sa façon, te rend l'amour que tu lui portes. Le public, les paillettes, les spectacles... Si tu me suis, je crains que tout cela ne puisse plus faire partie de ta vie."


Il était allé sûrement trop vite, mais il ne voyait pas très bien comment faire autrement. Il n'était pas doué pour ces choses là, c'est tout. Peut-être aurait-il pu ajouter que lui aussi allait perdre beaucoup dans cette histoire. D'abord, parce qu'il ne volerait plus jamais. Voler, c'était comme hurler à tout le monde le nom de l'endroit où il serait. Ensuite, parce qu'il pourrait perdre Crystal aussi...

Putain de merde.

Putain de balle à la con, putain de Bakersfield et putain de Président qui avait eu la mauvaise idée d'avoir voulu aller s'amuser une fois dans sa vie. Il n'aurait pas pu rester dans ses bureaux, à l'abri ???? Mais dans le fond, il était injuste, il le savait. Il avait juré quelque chose à un homme qui allait mourir. Il ne se voyait pas se dédire.

Les yeux implorant, il regarda Crystal, dont le visage avait perdu tout signe de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Syragane

Green Z
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Tactile
Points de Vie: 12
Defense: PHY17-MEN16

MessageSujet: Re: L'attente   Mer 8 Juin - 1:42

185. "secret garden"

En quelques mots, il venait de faire basculer sa vie. Ce qu’il venait de dire, ça n’avait rien de comparable à tout ce qu’elle avait pu imaginer quand elle avait appris pour son départ précipité.. Ce n’était que la pointe de l’Iceberg, un Iceberg qui allait l’engloutir, comme ce vieux paquebot de légende……
Et pourtant…
Et pourtant il était là à la dévisager avec espoir, et pourtant il venait de lui dire qu’il n’envisageait pas de partir sans elle….. Il tenait donc à elle… et elle à lui, oui bien plus qu’il ne pouvait l’imaginer.
Mais le coup fut rude à encaisser et Crystal s’efforçait d’assimiler chaque mot, la portée de ce qu’il venait de lui dire, l’importance que revêtait sa décision, et la sienne….

Et alors même qu’elle analysait chacune de ses paroles, son cœur lui avait déjà trouvé la réponse, au-delà de toute pensée raisonnable. Au fond d’elle, elle savait déjà….. Elle savait qu’elle ne pourrait pas supporter de le voir partir, indéfiniment loin d’elle… Elle ne pouvait même pas envisager cette idée, tandis que déjà elle envisageait son avenir sans le cabaret.

A vrai dire, elle avait déjà renoncé puisque ..en quelque part, elle avait atteint tous ses objectifs, ou presque… oui presque tous. Il en restait un et il était d’importance puisqu’il les concernait tous les deux, elle et son aviator…

Après un silence qui dut paraître interminable à Léo, elle parut revenir à elle, et un sourire naquit à nouveau sur ses lèvres tandis que son regard brillait de plus belle, de cette flamme qui faisait qu’elle était Crystal…

- Est-ce que c’est une demande en mariage ? Oh attend avant de me répondre….

Elle se leva à son tour pour venir se réfugier dans ses bras, sa peau nue retrouvant avec plaisir la chaleur de son corps. De mutine, elle redevint sérieuse….


- Tu me demandes de renoncer à tout ce que j’ai créé ici, à tout ce que j’ai rêvé et accompli pour te suivre… de renoncer au cabaret, à la scène… pour te suivre.

Ce fut à son tour de s’écarter, pour bien peser ses mots, pour ne pas qu’il ne croie qu’elle prenait sa décision à la légère. Certes le temps de réflexion était des plus brefs, mais … c’était déjà tout réfléchi.


- Au début, je n’avais que mes rêves pour avancer. Je n’avais rien mis à part une voix pour chanter, et regarde où je suis arrivée…Je rêvais de réussir, j’y suis parvenue je crois… ce concert ce soir, était un peu comme le point culminant de ma carrière. Je ne puis désirer mieux à présent si ce n’est…

Elle se tourna vers lui….

- Un homme que j’aime et qui m’aime….Ca ne faisait pas partie de mes rêves quand j’ai repris ce cabaret….et puis tu es arrivé, et tu as changé la donne…. Aujourd’hui je n’ai plus rien à désirer d’autre que je n’ai déjà…. Sauf peut-être, un avenir avec toi…. Alors…. Oui.. je pars avec toi, peu importe où, peu importe comment, du moment que je suis avec toi.


Elle inclina soudain la tête de côté, et avec un sourire teinté de malice, lui demanda…


- J’ai juste une question cependant…
- J’ai le droit d’emmener combien de valises ?

What a Face

_________________


Spoiler:
 

Enregistrer
Revenir en haut Aller en bas
http://www.apirateslife-alviants.com/portal.php
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'attente   Mer 8 Juin - 7:32

Il serra très fort Crystal tant la joie l'inondait (pas de DT, merci...). En même temps, il se morigénait intérieurement. Comment avait-il pu ne pas y penser.

Alors il se mit à genou. Sans doute qu'il y avait quelque chose de ridicule de les voir là, tous les deux, nus, l'un à genou, ce qui le mettait quand même à une hauteur intéressante, et l'autre un peu éberlué.

Il prit alors la main de Crystal.

-"Princesse, est-ce que tu veux devenir ma femme ? Je ne sais même pas où nous allons à vrai dire. Mais je peux te promettre de t'aimer tout le reste de notre vie, quoi qu'il nous arrive, où que nous soyons, uoi que nous fassions."
Revenir en haut Aller en bas
Syragane

Green Z
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Tactile
Points de Vie: 12
Defense: PHY17-MEN16

MessageSujet: Re: L'attente   Mer 8 Juin - 22:47

186.

Crystal le regarda, les yeux brillant d’émotion. Elle avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, mais de l’entendre le lui demander, c’était bien plus qu’elle ne l’avait espéré. Elle avait craint qu’il ne préféra rester libre, libre comme ses avions, libre comme quand il volait dans les cieux, sans plus rien pour le rattacher à la terre. Et là pourtant, il lui offrait un lien tangible entre eux, une promesse concrète….
Qu’elle ne pouvait qu’accepter.


- Oui.. murmura-t-elle… oui!!! s’écria-t-elle brusquement en lui tombant dans les bras, repartant dans une séance de baisers intenses et passionnés….

Mais il y avait plus urgent…. S’ils voulaient avoir le temps ensuite de se retrouver. Elle avait tant à faire ! Elle l’embrassa encore un peu, puis s’écarta à regret.


- Quand est-ce qu’on part ? … J’ai beaucoup de choses à faire… le cabaret…. Il faut que je le laisse à Valentine, elle saura parfaitement s’en occuper. Et Armando, il faut que je lui parle. Valentine aura besoin de lui…. Et ….. et bien il faut que je fasse mes valises ! Il faut que je leur dise… il faut….Non ? Alors à Armando… il faut au moins que je lui parle à lui. Si tu ne veux pas avoir le gorille mutant qui nous accompagne…

Elle lui sourit, étonnamment sereine, et s’empara de ses vêtements.

_________________


Spoiler:
 

Enregistrer
Revenir en haut Aller en bas
http://www.apirateslife-alviants.com/portal.php
Invité

avatar


MessageSujet: Re: L'attente   Jeu 9 Juin - 8:17

-"Princesse, il faut être à l'aéroport pour 9h00. Tu crois que tu pourrais être à l'heure ? Moi, je vais partir maintenant pour préparer l'avion. 3-4 valises maximum, pour le poids. Comme je ne sais pas encore où on va, difficile de faire mes estimations de masse et de carburant."

Ils s'enlacèrent encore, s'embrassèrent et résistèrent difficilement au fait de se déshabiller de nouveau, mais ils savaient avoir pleins de choses à faire.

-"Au fait, dis au Gorille Mutant et à Valentine d'être avec toi à l'aéroport, tu en auras besoin."

Puis, il fila.
Revenir en haut Aller en bas
Syragane

Green Z
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Tactile
Points de Vie: 12
Defense: PHY17-MEN16

MessageSujet: Re: L'attente   Jeu 9 Juin - 19:15

187.

Valentine et El Bucho ? Elle en aurait besoin, mais pourquoi ?...

Trop tard, Léo toujours aussi vif, était déjà parti, laissant un instant Crystal désarçonnée. Il lui fallait faire trois valises, pour toujours, trois valises sans retour. Il lui fallait faire ses adieux et non pas ses au revoir, parce qu’elle ne les reverrait plus. Et ..surtout il fallait qu’elle laisse ses affaires en ordres.

Ce fut donc la femme d’affaire qui reprit le contrôle et se retrouva peu après dans son bureau, à écrire plusieurs lettres dûment signées. Valentine allait hériter du cabaret et de tout ce qui allait avec, les filles, les numéros de scène, devoir sans doute trouver d’autres chanteuses, mais ….tout cela ne concernait plus Crystal. Elle, elle avait une nouvelle vie qui s’offrait à elle quelques soient les conditions, elle gardait le plus important, quelque chose que le cabaret ne lui donnerait jamais…

Et à chaque minute qui passait, l’angoisse revint, à chaque mot écrit, à chaque affaire réglée, à chaque personne saluée, à chaque mot glissé avec émotion, l’angoisse montait d’un cran. Et si le destin leur jouait un dernier mauvais tour ? Elle ignorait tout de leur destination, elle ignorait tout du pourquoi comment, elle avait juste accepté de suivre son fiancé…. Son futur époux.
Et ce ne fut pas simple de l’expliquer à Armando.


- Je viens avec toi.

- Non !

C’était un non ferme, sans concession possible. Armando alias El Bucho le comprit aussitôt.

- Qui va te protéger ? Qui veillera sur toi, alors que tu attires tous les ennuis de la terre ?

Crystal fit un sourire à la grimace. Il n’avait pas tord, mais il ignorait un détail de taille..

- C’est Léo…. Je vais l’épouser, Armando… C’est lui qui désormais prendra soin de moi. Et là où je vais, tu ne peux pas m’accompagner. Et puis Valentine a besoin de toi.
- Ou vas-tu ?? Je veux savoir
- Je ne peux te le dire, et même si je le voudrai, je ne pourrai pas, je l’ignore moi-même
- Et tu t’imagines que je vais te laisser partir comme ça ? Sans un mot d’explication ? Je savais que jamais je n’aurai du te laisser fréquenter cet…
- Je l’aime, Armando… c’est tout ce qui compte.

Il comprit, elle le sut aux larmes qu’elle vit briller dans ses yeux, des yeux qui ne devaient pas souvent pleurer. Elle en fut bouleversée….

- Promets moi de faire attention … promets moi…. De revenir si …


Elle ne le laissa pas terminer, se serrant dans ses bras, très fort..

- Promis Armando, je ferai attention, et il fera attention à moi…


Elle ne parla pas de l’éventualité d’un retour, mais lui sourit en lui serrant les mains une dernière fois, avant de lui dire qu’il devrait peut-être l’accompagner à l’aéroport avec Valentine. Il ne se fit bien sûr pas prier. Valentine fut bien moins prompte à cacher ses émotions, tandis qu’elle l’apprenait au téléphone. Leur convoi était en route, mais elle ne serait pas de retour à temps… tant pis….

Il ne lui restait après ça, plus qu’à préparer ses valises, ce qui ne fut pas simple….. on s’en doute… n’est-ce pas ?

_________________


Spoiler:
 

Enregistrer
Revenir en haut Aller en bas
http://www.apirateslife-alviants.com/portal.php
Syragane

Green Z
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Tactile
Points de Vie: 12
Defense: PHY17-MEN16

MessageSujet: Re: L'attente   Dim 12 Juin - 15:37

188.

"petite zique" What a Face

Voilà, toutes ses affaires étaient prêtes et chargées dans la limousine. Elle n’avait pas trop réfléchi à ce qu’elle emmenait avec elle, misant particulièrement sur le confort, du moins ce que confort signifiait aux yeux de la chanteuse. S’autorisant à emmener une seule de ses tenues de scène, ne sait-on jamais ? Puis elle prépara des souvenirs qu’elle souhaitait conserver : une lettre de sa mère, son premier chèque de salaire au Blues’bar, et des photos surtout, des amis….des photos de scène, son interview par Jack Lance…. Tant de souvenirs. Et puis il ne fallait pas oublier les affaires de Rookie. C’est qu’elle s’était attachée à ce chien…. Elle se demanda si Léo serait d’accord qu’elle l’emmène avec eux… Après tout, elle ne pouvait pas emmener El Bucho, au moins qu’elle puisse prendre le chien.

Elle écrivit aussi plusieurs lettres, une pour Franck du Blues Bar qu’il lirait aux autres, une pour Jack Lance mais dans laquelle elle ne donnait aucun détail sur son voyage, mis à part qu’elle souhaitait suivre son aviateur qui devait quitter la ville. Une pour Valentine à qui elle laissait tout… le cabaret, l’appartement, toute la gérance d’une affaire qui rapportait un sacré pécule. Elle avait veillé à laisser tous les papiers en ordre pour que Valentine puisse reprendre le flambeau. Puis elle écrivit une lettre pour le président…. Après tout, ils avaient tout de même créé certains liens, et il l’avait aidé d’une manière ou d’une autre à devenir ce qu’elle était devenue. Ainsi la plupart contenait des remerciements, des mots écrits avec émotion, des personnes qui avaient croisé son chemin et qui avaient marqué le sien. Des gens qu’elle ne reverrait plus.

Enfin dans un dernier sac, elle y rangea des économies qu’elle avait mises de côté dans son coffre personnel, par souci de ne jamais manquer de rien. L’argent où qu’ils iraient, serait une assurance de pouvoir s’en sortir d’une manière ou d’une autre. Elle n’avait pas fait tout ça pour rien….
Et le plus difficile, elle prépara sa tenue pour le voyage. Un tailleur classique, blanc crème, sobre, sauf que sur elle, rien ne restait vraiment sobre. Elle laissa ses cheveux librement boucler sur ses épaules, se coiffa d’un chapeau à la Casablanca, soigna particulièrement son maquillage, enfila ses escarpins assortis, saisit son sac à main (assorti !) et la laisse du chien…(et oui..assorti !) puis quitta son appartement, Rookie sur ses talons.

Puis vint le moment de quitter le cabaret. Elle embrassa tous ses amis, tout son personnel, tous ces gens qui avaient gravité autour d’elle, faisant du cabaret, sa réussite, leur réussite. Ils leur adressèrent tous de chaudes félicitations, croyant qu’elle partait simplement en voyage de noce, ayant appris la nouvelle de son prochain mariage dans la plus grande joie. Elle ne leur avait pas dit que son départ était définitif. Seul le visage pour une fois bouleversé d’El Bucho aurait pu trahir éventuellement autre chose.

Dans la voiture, conduite par El Bucho lui-même, elle adressa par la vitre arrière, un dernier signe à ses amis, et ne put retenir des larmes d’émotion tandis que la limousine s’éloignait. Ce n’était jamais facile les adieux….

- Adieu West Epsilon….

>> suite et fin

_________________


Spoiler:
 

Enregistrer
Revenir en haut Aller en bas
http://www.apirateslife-alviants.com/portal.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'attente   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'attente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives WE S2-