Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 Un pavillon en briques rouges et un jardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
James Marshall

MJ/PNJ



Feuille de personnage
Signes particuliers: habillement old school
Points de Vie: 21
Defense: 16

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Sam 19 Déc - 10:23

James serra franchement la main de Fiona, souriant à son histoire de cheval familial têtu. Il la rassura sur le transport

Le départ de la navette est à la sortie de la ville. Nous n'aurons qu'à prendre un pousseur jusque là.
Prévoyez juste un peu d'argent pour le transport.
A demain

Le chasseur s'éclipsa de son pas silencieux toujours si surprenant pour quelqu'un de sa corpulence. James rentra chez lui, c'est à dire dans la jardin de Gris Cendre, là où se trouvait son tipi. Ce soir là il eut du mal à trouver le sommeil, entre la nouveauté du diner chez Ruby et le fait que le lendemain il allait renouer avec son passé si les gens de son père étaient là.

Le lendemain, James arriva chez Fiona à l'heure convenue, munie de sa besace, un peu plus chargée qu'à l'ordinaire. A sa taille, sous la longue veste, ses colts étaient logés dans leurs étuis de cuir. James frappa à la porte et attendit patiemment qu'elle vienne lui ouvrir.

après >>


Dernière édition par James Marshall le Sam 19 Déc - 14:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Sam 19 Déc - 11:57

Fiona donna un dernier coup de nettoyage après le départ de James et monta très vite se coucher. Si elle voulait être efficace (si tant est qu’elle puisse l’être dans une histoire de négociation), il lui fallait récupérer quelques heures de sommeil !

Au lendemain, elle se leva aux aurores comme à son habitude et se prépara pour ce voyage, à commencer par un message qu’elle ferait porter à la guilde Kampos à l’attention d’Anita et Jake, leur promettant d’aller les voir dès son retour.  Elle demanderait à James d’arrêter le pousseur à un « relais NW » pour le dit message, même si elle n’était pas encore habituée à ce système de messagerie.
Enfin prête, équipée en fait comme si elle partait à la chasse, pantalon à poches cargo, débardeur et chemisier kaki, ainsi que son éternelle veste à multi-poches, elle n’oublia pas son sac à dos qu’elle délesta en partie. Elle ne partait que pour un jour à un jour et demi. Aussi pas besoin de toutes ces rations de survie, ni de vêtements de rechange, ni de sa tente rapide, conservant toutefois la couverture et un kit de soin au cas où. Pour les armes, elle conserva son couteau, et son fusil, laissant son arc planqué dans un coin de la maison.

Et quand James frappa c’est une Finn pimpante et fraîche qui lui ouvrit. Elle avait pris soin de se nourrir d’un solide porridge avant de partir, ainsi elle pourrait tenir toute la journée sans manger s’il le fallait.  Ouais, Finn était du genre prévoyante, même si à Ellensburg, il y aurait sans doute de quoi se nourrir, mais elle préférait limiter ses dépenses. Ah oui ça aussi, il ne fallait pas l’oublier, l’argent offert par les Parker et un peu plus, pour payer le transport.


- bonjour James ! Bien dormi ?
lança-t-elle avec entrain.

Elle s’avança, et ferma alors la porte avec le cadenas qu’ils avaient acheté avec Alan, puis après avoir planqué la clef dans une de ses poches, se tourna vers James.


- parée à vous suivre, mon capitaine !
conclut-elle en faisant un geste de salut façon militaire. C'est toi le guide sur ce coup. Au fait, pourrions nous faire un arrêt par un de ces relais NW ? Il faut que je fasse passer un message à ma guilde avant de partir.



après >>

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Dim 27 Déc - 21:01

<< avant à Ellensburg

Fiona regarda le loup s’éloigner puis reprit la direction de sa maison, parlant une fois de plus à sa monture :

- Voilà Plume de Nuage, tu es arrivée chez toi. Il manque encore quelques détails pour que tout soit parfait, mais tu y seras à l’abri.

La jeune femme descendit de cheval, et l’entraîna ensuite par la bride pour la guider au-delà du portail, vers ce qui autrefois avait été un garage pour une voiture familiale sans doute. Aujourd’hui, c’était devenu un box pour cheval, grâce aux bons soins de Finn qui ouvrit la porte pour faire pénétrer à l’intérieur la jument qui renâcla légèrement, peu rassurée par ce nouvel environnement.


- Ne t’inquiète pas, tu vas très vite t’y habituer !

Finn l’installa donc dans le box à l’intérieur du garage, la dessella sans précipitation et la laissa prendre ses repères tandis qu’elle accrochait la selle par-dessus une poutre transversale. Puis elle la bouchonna à l’aide d’un vieux torchon, en attendant d’avoir les ustensiles adéquats. Il lui fallait encore se procurer foin, et céréales pour compléter sa nourriture.
Elle était tellement concentrée qu’elle n’entendit pas James arriver, ce qui vu sa mutation n’était pas non plus très surprenant, et sursauta en entendant le son de sa voix. A sa question elle sourit :


- Oui, je crois, enfin j’espère.


Elle caressa la large encolure puis recula pour fermer la porte qu’elle avait bricolé de façon à pouvoir en laisser le haut se fermer séparément. De fait pour le moment, elle laissa la partie supérieure ouverte, puis soupira.


- C’est une bonne chose de faite,
dit-elle avant de se tourner vers James qu’elle regarda de la tête aux pieds.
- Tu t’es changé ?......ha…..oui bien sûr, j’avais gardé tes affaires.

Elle eut un sourire malicieux, et récupéra les sacs et couvertures qu’elle avait laissées devant le garage. Puis après un dernier regard pour Plume, elle se tourna vers la maison.


- Tu veux entrer un instant ?

Il devait être fourbu après avoir tant couru, enfin, c’est ce qu’elle se dit, sans en être persuadée…..entre organise humain et loup, c’était difficile à dire lequel prenait le pas sur toute cette histoire.
...

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James Marshall

MJ/PNJ
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: habillement old school
Points de Vie: 21
Defense: 16

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Dim 27 Déc - 21:46

<< avant

James eut un regard pour la jument, bien installée dans son box

Oui, elle devrait se plaire ici
Si tu as besoin d'aide pour le foin ou lui faire un enclos, je suis là.


James acquiesça à la proposition de la jeune femme et suivit Fiona à l'intérieur de cette démarche tranquille et souple qui était la sienne. Il récupéra les affaires qu'elle lui tendit et les posa sur un coin de la table avant de s'asseoir sur une des chaise qu'elle avait réparée sans doute elle même.

merci.

James eut un de ses rires silencieux, les yeux plissés en deux fentes sombres et rieuses.

Je ne me "change" pas avec mes vêtements. Je resterais coincé dedans, ce serait ennuyeux.
Tu as du thé ou une infusion ?


Il n'avait pas l'air spécialement fatigué mais la course avait tout de même entamé ses réserves et à dire vrai, il avait une faim de loup ! Mais un thé ferait l'affaire parce que il voulait surtout un peu de temps pour parler avec la jeune femme. Avec un certain amusement, il repensa à la question de la jeune femme plus tôt dans la journée. Il la dévisagea, s'attendant à d'autres questions qu'il laissa venir dand une attitude ouverte et amicale.

_________________

We're most who we are. Unrestrained. Ourselves


Dernière édition par James Marshall le Mar 1 Mar - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Dim 27 Déc - 22:44

Elle lui jeta un drôle de regard à son offre, se contentant d’acquiescer et le précéda ensuite à l’intérieur, lui rendant en même temps ses affaires qu’elle avait sorties de son sac.
A sa plaisanterie, elle eut un petit rire un peu gêné.


- Oui, bien sûr.

Et à sa demande elle hocha la tête à nouveau :

- Du thé oui.

Elle prépara l’eau à bouillir et deux tasses et peu après s’installa à table à son tour après avoir servi le tout sur la table, ajoutant à tout ça des biscuits secs énergétiques.


- Désolée, je n’ai pas grand-chose à te proposer. Mais je t’inviterai une autre fois pour un repas chaud cette fois. Je ne me débrouille pas trop mal grâce aux leçons de Mère…

Elle regarda alors la pile de vêtement et remarqua avec malice.


- Ça ne doit pas être …pratique, avoir un coin où garder tes vêtements.


Elle eut un sourire amusé.


- Tu ne t’es jamais retrouvé tout nu sans possibilité de te rhabiller ?


Finn finit par rire, un rire qu’elle étouffa avant de s’excuser.

- Désolée, c’est plutôt indiscret. Mais je me souviens quand je t’ai vu pied nu dans le jardin de Gris Cendre, tu venais je suppose de redevenir….humain ? ou d’abandonner ta peau de loup…. Hm…encore désolée, je ne sais pas quel terme serait le plus approprié.
 
Elle prit sa tasse entre ses deux mains.

- Je ne veux pas te paraitre trop curieuse ou ….passer pour ces gens qui vous jugent toi et tes amis parce que votre mutation a fait de vous des êtres un peu…. À part.  pfff…..c’est nul ce que je raconte. Je ne sais pas comment te dire ça mais……pour moi ça ne fait pas de différence, même si je suis plutôt maladroite sur le sujet. Ce n’est pas pour ça que ….que je vais vous … je ne sais pas, faire du mal. Ca n’est pas dans mes intentions. Et…


Finn termina plus gravement.


- Et si j’avais seulement deviné combien je représentais une menace pour tous ces gens, je me serai installée ailleurs. Je…. Je ne veux pas les déranger, vous déranger, ni devenir un problème pour vous… bien au contraire.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James Marshall

MJ/PNJ
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: habillement old school
Points de Vie: 21
Defense: 16

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Lun 28 Déc - 9:19

James attira la tasse brûlante entre ses grandes mains 

Merci, ça ira très bien. 

Il repoussa le souvenir de Nuit Sans Lune contrainte de se transformer sous la douleur, dévoilant ainsi son état de métamorphe et son enveloppe humaine nue à la vue des trappeurs. Il se raccrocha à cette fois où encore adolescent il avait eut une mésaventure moins tragique et confirma avec un sourire en coin.

ça m'est arrivé quand j'étais plus jeune.
C'est très embarrassant.
Maintenant j'ai le tipi chez Gris Cendre et quelques affaires dans des tanières là dans les endroits que je fréquente de préférence.


James but une gorgée de thé et rassura Fiona

Il n'y a pas de mal à la curiosité si elle est bienveillante. Je sais que notre "état" suscite des interrogations. Les tiennes sont encore sympathiques. La plus courante c'est sommes nous encore humains ou des monstres hybrides. 

James eut un sourire de loup qui laissait planer le doute. Il n'avait pas été loin d'être plus loup qu'humain, peut-être l'était-il encore mais il s'était nettement amélioré sous l'influence de l'indien ces derniers mois. Gris Cendre n'était pas aussi énigmatique, ayant renoncé depuis de nombreuse année à utiliser son pouvoir. 

J'ai croisé Gris Cendre en rentrant. 
Il sait que tu sais.


Nouveau rire silencieux suivi d'un silence où James hocha la tête. Il reprit lentement, d'un ton calme, serein.

C'est bien. Il faut que tu leur parles et que tu leur répètes ce que tu viens de me dire. Bella a peur. Mais si tu leur assures de leur garder l'anonymat et de ne pas faire de Lost District le prochain quartier à la mode où s'installer, il n'y a pas de raison qu'ils ne t'acceptent pas. Gris Cendre n'est pas si têtu qu'il y parait. Et je lui rappellerais ce qu'il me serine depuis des mois, que se mélanger aux autres c'est une bonne chose.

James ajouta, balayant les doutes qu'elle pourrait encore avoir avec une simple phrase.

J'ai confiance en toi.

_________________

We're most who we are. Unrestrained. Ourselves
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Lun 28 Déc - 10:27

Elle hocha la tête à sa réponse. Elle-même n’était pas sûre de vouloir lui poser d’autres questions. C’était …personnel, et elle estimait qu’elle n’avait pas à lui demander quelque chose qui ne la regardait pas. Un peu comme si elle lui avait demandé s’il était plus boxer ou short pour ses sous-vêtements…..Finn sourit.
Mais son sourire cilla tandis que James lui apprenait que Gris cendre était au courant.


- Ah…..

Il trouvait ça bien ? Elle le dévisagea avec un mélange de doute et d’espoir. Puis finit par rougir quand il lui dit qu’il avait confiance.

- Je garderai le secret oui. J’espère juste ne pas faire de gaffe…. Par exemple avec ma guilde qui veut que j’étudie les mutations chez les animaux et que j’observe les différences entre les espèces…..mais je ne leur parlerai pas de vous autres, les trolls de Lost District.


Elle lui sourit avec une pointe de malice.

- Des trolls…..tss il aurait pu trouver mieux.


Finn rit finalement, juste un peu, puis soupira après avoir avalé quelques gorgées de son thé.

- Et cet endroit…. Je l’aime beaucoup, justement pour son côté un peu sauvage et fantôme. Hum, et je ne suis pas spécialement quelqu’un de …..

Elle fit une grimace.


- Sociable.


En tout cas ces derniers temps, elle semblait avoir perdu toute capacité à se lier, effet conjoint de son histoire ratée avec Alan qui l’avait larguée, de cette expédition à Tacoma où elle s’était sentie comme un cheveux sur la soupe et de son incarcération à Seward. Ce n’était pas vraiment le genre de chose qui aidait à devenir plus sociable.


- Mis à part la visite de ma famille, je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de monde qui vienne me voir ici…


A nouveau son regard s’ombra de ce voile de tristesse, parce qu’elle se rappelait avoir souhaité s’installer ici avec Alan. Qu’elle croyait qu’elle partagerait cette maison avec lui. Qu’est-ce qu’elle avait été stupide ! Plus encore que ses jeunes sœurs et Beckie avec son cœur d’artichaut. Bon sang ouais, elle s’était montrée encore plus déraisonnable qu’elles. Mais on ne l’y reprendrait plus. La détermination froide effaça la peine. Finn conclut en débarrassant sa tasse.


- Tu m’as proposé ton aide tout à l’heure…. Je te retourne l’offre, ne serait-ce que pour planquer tes vêtements quelque part, si tu le veux.

Elle lui sourit en se retournant vers lui.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James Marshall

MJ/PNJ
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: habillement old school
Points de Vie: 21
Defense: 16

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Lun 28 Déc - 13:34

D'après Ron, Roger ressemble à un troll celtique ou norvégien, quelque chose comme ça. C'est lui qui a eut l'idée du nom.

James sourit avec indulgence et amusement au stratagème de ses amis, ce n'était pas si stupide d'ailleurs puisque jusqu'ici ça avait bien fonctionné. En quatre ans ils avaient découragés sans coup férir plusieurs familles de s'installer. Les familles avec enfants, intéressées par ce genre de pavillon étaient plus facilement impressionnable. Le chasseur parut surpris à sa remarque sur sa sociabilité.

 Toi ? Pas sociable ? Je pensais le contraire.

Dès qu'elle s'était installée, elle n'avait pas hésité à aller se présenter à Gris Cendre, plusieurs fois, pour vaincre l'air bourru de celui-ci. Et à la soirée nomade, elle lui avait également paru aller vers les autres, ne serait-ce qu'avec lui, elle s'était montré amicale. C'est vrai qu'elle lui eu bien des déboires qu'elle lui avait en partie racontés. 

James réfléchit. Il n'avait pas vu le chasseur de prime dans les parages depuis qu'elle était rentrée et elle lui avait dit s'être sentie seule là bas bien que le Bob's y soit. Une conclusion s'imposait mais James préférait en avoir la certitude. Assis sur sa chaise, immobile, les mains posées sur sa tasse devant lui, il demanda avec douceur comme pour faire pardonner l'indiscrétion de sa question.

 Ton ami ne va pas revenir ?

_________________

We're most who we are. Unrestrained. Ourselves
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Lun 28 Déc - 14:11

- Ron ?

Elle ne les connaissait pas encore tous. Elle avait d’abord rencontré Gris Cendre, sans doute celui qui était chargé de décourager les nouveaux arrivants, avait aperçu Roger, et Bella, ma foi ça avait été une rencontre fortuite, quoiqu’elle avait plutôt forcé sa porte qu’autre chose. Le souvenir la fit grimacer. Elle comprenait que Bella n’avait pas apprécié même si c’était parti d’un bon sentiment.
La remarque de James sur sa sociabilité lui arracha un sourire piteux. Peut-être qu’avant, elle avait de la facilité pour ça mais désormais elle se méfiait, et préférerait sans doute rester seule plutôt que de chercher à rencontrer qui que ce soit. Pour ça que les habitants de Lost District n’avaient pas à s’inquiéter…..

La question de James la prit de court et elle hésita un instant avant de répondre en secouant la tête.

- Non, il a quitté Seattle….

Il devait prendre du recul qu’il lui avait dit. Mais elle doutait de le revoir jamais…. C’était un prétexte de pouvoir aller voir ailleurs sans doute. Le visage amère, Finn fit mine de faire de l’ordre sur la table.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James Marshall

MJ/PNJ
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: habillement old school
Points de Vie: 21
Defense: 16

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Lun 28 Déc - 15:14

Je suis navré.

C'était sincère parce que si James n'avait pas aimé Alan au premier regard, l'instinct du dominant parlait, il était désolé de la tristesse la jeune femme. Il n'en fit pas la remarque mais au moins cela rassurerait les autres membres du clan de voir qu'ils n'allaient pas être envahis comme ils l'avaient craint, par une famille en devenir. Ils auraient ainsi le temps de s'habituer à la jeune femme. 

Tu as déjà rencontré Ron.
C'est le renard qui accompagnait Roger.


James termina son thé d'une lampée et  donna la tasse à la jeune femme avant de se lever.

Tu devrais aller parler à Gris Cendre qu'il te présente officiellement aux autres.

James jeta sa besace sur son épaule et pris ses vêtements sous un bras avant de tendre la main vers Fiona pour une poignée de main amicale

Bienvenue à Lost District.
Si tu veux aller chasser en compagnie un de ces quatre, ce serait avec plaisir.


James aimait bien la compagnie de la chasseuse mais il n'était pas très grégaire, ni du genre à s'imposer. Et puis elle avait un travail pour une guilde. Ce qui lui fit penser à son propre job et à Addison. Demain il irait chasser pour le restaurant mais pour l'instant, il allait dormir, fourbu par la route. Il avait forcé avec cette folle course pour rentrer et il devait admettre qu'il avait un peu mal à la jambe où il avait été récemment blessée. Il adressa un dernier sourire amical à la jeune femme.

Bonne nuit Fiona.

après >>

_________________

We're most who we are. Unrestrained. Ourselves


Dernière édition par James Marshall le Mar 1 Mar - 18:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Lun 28 Déc - 16:15

Mouais, elle aussi elle était désolée, juste des désillusions de plus qu’il lui fallait laisser derrière elle. Finn haussa les épaules, et prit note de ce que lui disait James. Pas sûr qu’elle irait parler à  Gris Cendre, partagée entre la colère qu’elle ressentait encore et la crainte de se voir de toute façon rejetée…. Autant rester ici, se dit-elle.

Elle regarda alors la main tendue de James, et la serra après un instant d’hésitation, sans rien ajouter. Quand il se leva pour partir, elle se contenta de répéter :


- Bonne nuit James.

Mais dès demain, elle irait se renseigner en ville pour la prime afin de rembourser en partie du moins James. Elle ne voulait pas avoir de dette, envers quiconque.

En attendant, même si elle, elle n’avait pas couru, se contentant de monter sa jument, elle était tout de même fatiguée. Et puis elle devrait se lever demain pour aller travailler, sa première journée de travail, enfin…..
Finn éteignit les lampes à pétrole de la cuisine, en emportant une avec elle, et remonta pour aller se coucher, non sans avoir fait une rapide toilette dans la cuisine même, grâce à l’eau de pluie qu’elle récoltait chaque jour.


>> suite

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Lun 4 Jan - 22:36

<< avant

J40, fin de journée.

Vingt secondes, c’est le temps qu’il fallut à Jake pour enlever ce son de déclic à chaque fois qu’on voulait utiliser la tablette en mode appareil photo. Dépitée, elle avait récupéré la machine maudite et l’avait glissé dans sa besace. Et s’était encore excusée. Elle aurait voulu leur ramener un cliché de cette incroyable créature mais le bruit aurait révélé sa présence. Bien sûr elle dut en faire la description détaillée, essayant même de dessiner ce qu’elle avait vu. Mais devant le regard qu’échangèrent Jake et Anita, elle renonça vite au croquis.

Bon ils étaient quand même contents, et impatients aussi. Ils voulaient qu’elle retourne sur place au lendemain. Ce qu’elle promit, sachant que cette fois, elle devrait prendre toutes les précautions qui s’imposaient.
Quant au laisser-passer pour explorer les territoires de la Génom, Jake s’en occupa en l’histoire de quelques coups de fil. Elle aurait un pass le lendemain-même. Et elle comprit la facilité pour avoir le laisser passer quand Jake lui expliqua non sans amusement que Kampos était une guilde affiliée à la Genom. Forcément puisqu’ils étudiaient eux aussi le gêne Mutant, sauf qu’ils en étudiaient les effets sur les animaux, non sur les humains.

Puis elle put rentrer « chez elle » à Lost District, non sans ramener un sac d’avoine pour Plume, cadeau de Paco qu’elle avait croisé en quittant l’institut. Paco était indien lui aussi, mais il était beaucoup plus sympathique que Gris Cendre, assurément !
Aussi quand arrivant à Lost District, fièrement dressée sur le dos de Plume, en voyant l’indien dans son jardin, décida-t-elle de l’ignorer. Elle n’avait pas envie de lui parler, ignorant donc les conseils de James. Si ses voisins voulaient lui parler, ils n’avaient qu’à venir la voir. Zut….

Finn s’occupa donc dans un premier temps de sa monture qu’elle laissa dans son box avec son sac d’avoine, puis après les soins à la jument, elle se dirigea vers la maison, dans l’intention de faire une toilette après cette première journée de travail. Il ne lui resterait ensuite plus qu’à se faire un truc à manger, simple et sans chichi puisqu’elle mangerait seule.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Mer 6 Jan - 19:35

J43 (Samedi)

Voilà une semaine riche en émotions et en évènements qui venait de se terminer, ou presque puisqu’il restait encore deux jours. Mais aujourd’hui, samedi était jour de repos pour notre nouvelle observatrice, et elle en avait bien besoin après ses aventures de la veille.

Le Jeudi, elle était donc retournée au même endroit que la veille, et avait prospecté les environs, en espérant trouver des traces de son copain l’animal mutant. En vain ![71% vs 95%] Elle avait donc laissé tomber et comme elle avait son passe pour le territoire Génom, elle l’avait exploré, avançant un peu plus dans ses observations. Sauf qu’elle n’avait rien observé d’autre qu’une famille de lièvres dont le père lui servit de repas le soir même ! [15, grille zone 2-4]

Ainsi quasiment bredouille le jeudi, elle avait repris ses explorations au lendemain, dernier jour de la semaine et là Ho surprise, elle avait découvert non loin de la Génom, un animal totalement inhabituel à ces latitudes. [5, grille zone2-4] Après les premiers instants de surprise, elle l’avait reconnu[29vs19] bien que l’animal n’était pas sensé vivre en ces contrées. Il s’agissait d’un Lycaon, animal entre la hyène et le chien, un prédateur avant tout.

Aussi s’était-elle tenue sagement à distance, jusqu’au moment où comme le lui avaient demandé Anita et Jake, elle avait sorti sa tablette de son sac pour prendre une photo. A cet instant précis, une voix robotisée avait annoncé : « Localisation en cours »…. « Localisation effectuée ! » [1 en furtivité !]

Finn s’était faite grillée par une foutue tablette. Le Lycaon l’avait en effet bien localisée ! et avait décidé de l’attaquer. A pied, Finn s’était donc enfuie plutôt que de tirer, grand mal lui en avait pris. Elle avait ainsi découvert que les Lycaons couraient très vite. Alors elle avait tiré, une fois, puis une seconde fois, et enfin l’animal s’était écroulé…..

Quand elle avait raconté ça ensuite aux Parkers, s’ils étaient contrariés d’apprendre qu’elle avait été obligée d’abattre une créature qui n’était pas sensée vivre en ces lieux et qui autrefois avait été en voie de disparition, ils n’osèrent cependant pas lui en faire le reproche. Même que Jake s’excusa et modifia les paramètres de la tablette, chose qu’il aurait du faire dès le départ. Il prit ensuite le temps de lui apprendre à mieux la manipuler pour éviter de nouveaux incidents du même genre. Ouais, il valait mieux éviter des petits messages affectueux tandis qu’elle était en pleine planque ! Ahhh la technologie !

Mais ce n’était pas tout, Finn s’était mise en danger lors de cette mission. Certes, ce genre de risque faisait partie de son job, mais Jake avait une idée en tête pour éviter que ça se reproduise, une idée qui si elle fonctionnait leur permettrait de faire de nouvelles recherches.

En attendant, elle avait donc droit à une pause, et à une première partie de salaire, ce qui tombait plutôt bien parce qu’elle en avait besoin pour Plume.

C’est donc dans l’intention de faire quelques « emplettes » que Finn se leva ce samedi matin et se prépara pour sortir, s’habillant une fois n’était pas coutume de cette petite robe qu’elle avait dégotée à son arrivée à Seattle et qui la changeait un peu de ses allures de baroudeuse.


>> suite

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Sam 23 Jan - 11:36

<< avant


J43- Samedi midi


En arrivant à Lost District, l’étrange cortège attira bien des regards qui pour une fois, ne se dissimulèrent pas derrière les rideaux de leurs maisons. Quand elle aperçut Belle à la porte de sa maison, Finn la salua d’un signe de tête, la dévisageant un instant, avant de se détourner. Derrière Belle se tenait Roger son époux qu’elle vit se pencher vers sa femme pour lui murmurer quelque chose. Enfin puisqu’il était son plus proche voisin, elle vit Gris Cendre occupé dans le jardin devant sa maison. Il se redressa en la voyant arriver, elle, la jument qu’elle tenait toujours par la bride, ainsi que le chien qui suivait à la traîne en boitant et tête basse. Le pauvre n’en pouvait plus, mais il allait pouvoir se reposer tout son soul tout à l’heure. Gris Cendre s’approcha et la héla, sans prendre la peine de la saluer :


- Qu’est-ce que tu nous ramènes là ?

Le ton était moqueur, et elle répondit du tac au tac.

- Un chien !
- Un chien oui, enfin ce qui y ressemble. Cette bête est couverte de gale. Tu aurais mieux fait de la laisser où elle était.

Finn s’arrêta à peine pour lui répondre :

- En effet, il a la gale, il est malade, sans doute couvert de parasites, il est blessé et il a été victime de très mauvais traitements. C’est bien pourquoi je le ramène, parce que je compte bien en prendre soin.

Gris Cendre resta silencieux un instant, les mains appuyées sur son râteau, l’air songeur, puis il secoua la tête.

- Cause perdue marmonna-t-il avant de reprendre sa tâche.
- Pour beaucoup oui ! s’énerva Finn, mais tout le monde mérite une seconde chance ! Et je suis décidée à la lui donner. Un vétérinaire va passer sous peu, au cas où. Soyez sympa et ne le chassez pas tout de suite.

Et Finn vira pour entrer dans son propre jardin, attachant un instant le chien après la barrière qui entourait le perron de sa maison,  pour aller desseller Plume, lui donner à boire et à manger. Elle reviendrait ensuite l’étriller. Le cas du chien était plus urgent.
Ce dernier s’était aussitôt couché quand il avait vu que Finn s’était arrêtée. Il avait jaugé un instant la façade de la maison, et était prêt à s’endormir quand sa nouvelle maîtresse réapparut devant lui.


- Encore un dernier effort. Je ne vais pas te laisser dehors à la merci de mes voisins si sympathiques. Qui sait s’ils pourraient décider eux aussi de te lancer des pierres ?


Bon elle exagérait, et puis le chien n’en avait que faire sans doute de son discours, mais c’était pour apaiser l’animal par le son de sa voix, et puis c’était une façon aussi pour elle de rendre la monnaie de leur pièce à ses voisins qui s’étaient payés sa poire. Le chien leva sa tête, l’observa un instant, puis se leva avec une prudente lenteur due sans doute à la douleur qui devait être la sienne, douleur et fatigue.

- Mon pauvre ami…. Je te promets que tu vas bientôt aller mieux.

Peut-être était-ce une promesse en l’air, mais Finn espérait de tout cœur qu’elle se réaliserait et que le chien surmonterait tout ça. Il la suivit finalement à l’intérieur pour se coucher à nouveau au milieu du salon. Alors Fiona se mit au travail pour lui apporter les premiers soins, ignorant désormais le risque de morsure. Ou peut-être qu’elle avait vu dans le regard de l’animal, autre chose que la peur et la colère.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Mar 26 Jan - 18:31

Elle lui avait d’abord apporté à boire, puis des restes du repas de la veille, et tandis qu’il mangeait, elle s’était penchée pour l’observer. Lui retirer sa muselière ne pourrait se faire sans une assistance médicale. La partie « grille » s’était détachée et pendait sur le côté gauche de la tête de l’animal en plusieurs morceaux, réduisant à néant son « utilité ». Quant à la seconde partie, les sangles qui maintenaient encore le reste en place, étaient si étroites qu’elles avaient fini par se souder à la chaire. Du reste à plusieurs endroits, la plaie était infectée comme le collier en chaîne qu’il portait autour du cou. Pour ce dernier, il faudrait une pince. Il lui semblait en avoir vu une dans la cave, mais elle ne pouvait imaginer lui retirer tout ça, avec un chien conscient et qui semblait encore sur ses gardes.

Toutefois, malgré toutes ses blessures et son mauvais état, malgré les mauvais traitements qu’il avait dû subir, il lui autorisa une première vague caresse. Suivie d’une autre, et d’une autre encore, le chien paraissait avoir compris que Finn n’était pas son ennemie. Et au final il cessa d’émettre un grondement sourd pour geindre doucement. C’était à vous fendre le cœur…..
Finn était occupée à faire chauffer de l’eau quand on frappât à la porte.  Ca devait faire bien deux heures qu’elle était rentrée du camp nomade et qu’elle n’avait depuis pratiquement pas quitté le chevet de l’animal. Au son, le chien releva aussitôt la tête et se mit à gronder, tout en se tassant un peu plus sur lui-même. Alors Fiona lui parla de ce ton doux et tranquille afin de le rassurer :


- Ça va le chien, reste tranquille. C’est sans doute mon ami qui est venu pour te voir. C’est un ami d’accord ?


Elle avait quelques doutes sur la réponse à cette question, cependant le chien cessa de gronder et posa son museau entre ses deux pattes, tout en gardant un œil sur la porte. Finn se redressa alors et alla ouvrir, découvrant effectivement devant sa porte, la stature imposante de Paco Wakanda, indien de son état. Elle lui sourit aussitôt.


- Monsieur Wakanda, merci d’être venu ! Je ne savais pas trop comment faire à vrai dire. J’ai découvert cette pauvre bête au camp nomade et….


Elle soupira :

- Enfin plutôt que de vous l’expliquer, voyez par vous-même.

Finn se recula pour le laisser entrer, ce que le docteur fit, portant aussitôt son regard sur le chien qui le dévisageait de même.


- Je croyais que c’était pour Plume de Nuage. Ho, je vois qu’il ne s’agit donc pas d’elle.

L’indien resta quelques longues secondes debout face au chien, à l’observer regard plissé, avec du mépris dans le regard. Pas du mépris pour l’animal, au contraire, mais pour ceux qui lui avaient fait subir ça. Alors il se mit à parler d’une voix lente aux étranges accents, dans sa langue natale. Et en lui parlant il s’approcha du chien, après avoir déposé un sac qu’il avait emporté dans l’entrée. Il lui offrit d’abord ses mains à renifler, lui parlant toujours doucement et se tourna enfin vers Finn qui était restée debout à côté d’eux. Il était apparemment inutile de lui préciser que le chien pouvait éventuellement l’attaquer.


- Vous avez bien fait, Fiona, de m’appeler. Nous allons tâcher de le remettre sur pied, d’accord ?


Il lui sourit alors, un sourire chaleureux et amical auquel Finn répondit.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Ven 29 Jan - 16:55

Le docteur s’occupa d’abord de lui faire une injection et quelques minutes après le chien s’endormait.

- On va pouvoir mieux s’occuper de lui ainsi. Y’a pas mal à faire, fit-il après avoir secoué la tête. Alors racontez-moi. Que s’est-il passé ?

Et tandis qu’il prenait des pinces et des ciseaux dans son sac, Finn lui raconta l’histoire du jeune chien. C’était un mâle qui devait avoir dans les huit mois d’après le vétérinaire.


- Il va encore grandir, enfin s’il surmonte toutes ses épreuves. Mais mon petit doigt me dit qu’il a assez de courage pour le faire.


A cet instant, il fit une pause pour dévisager Fiona :

- Ce chien est spécial, commença-t-il.

Il hésita avant de s’étendre plus en avant sur la question, ne sachant pas si c’était une bonne idée ou non d’en parler avec la jeune femme.


- C’est un animal très intelligent, je l’ai vu dans son regard.

Finn sourit.

- Oui c’est vrai, il a l’air très intelligent. Il n’a posé aucun problème pour me suivre comme s’il avait compris qu’il ne risquait plus rien avec moi.

Mais elle n’avait pas le don de Paco pour comprendre que ça allait au-delà d’une impression. Aussi l’indien n’insista-t-il pas.


- Vous allez le garder ?

Finn s’indigna en riant :

- Bien sûr ! Je n’ai pas payé 155. -  pour l’abandonner ensuite. Et puis même si je n'avais rien du payer, je n'aurai pas le coeur à m'en séparer. Termina-t-elle avec un doux sourire.
- Naturellement s’excusa Paco en lui retournant son sourire. Mais pour votre travail….
- Et bien le temps qu’il se remette, il restera ici et ensuite il pourra m’accompagner. Après tout je suis toute la journée en balade, c’est l’idéal ! Je lui apprendrai à se tenir tranquille quand il s’agira d’observer les autres animaux. Sinon il pourra toujours rester avec Plume.

Paco approuva. Il ne doutait pas de la patience et des capacités de la jeune femme pour apprendre au chien à s’adapter à sa nouvelle vie. Alors il se remit au travail et reprit ses outils pour retirer les lanières incrustées dans la chair. Finn lui apporta ensuite une pince pour défaire le collier en maillons épais qui lui entamait les chairs. Puis après avoir fait bouillir de l’eau, elle l’aida à faire prendre un bain avec produit désinfectant au chien qui reprenait peu à peu ses esprits. Enfin Paco mit une attelle et un bandage à la patte blessée du chien, et enfin ils passèrent un onguent sur les plaies et peau atteinte par la galle qui faisait que le chien n’avait plus de poil sur presque tout son dos, une partie de ses flancs, le poitrail et les pattes. Au final, il fut propre, pansé, soigné, mais gardait une allure misérable malgré tout à cause de la galle. Le vétérinaire lui fit d’autres injections à base d’antibiotique et de vitamine, et annonça :

- Voilà, nous avons fait tout ce qui convenait de faire. Continuez de veiller sur lui, de lui passer cet onguent chaque jour sur la peau malade et sur ses plaies et il devrait très vite s’en remettre. Pour l’instant, il a juste besoin de repos.

Fiona hocha vivement la tête. Elle ferait le nécessaire.

- Merci encore Docteur Wakanda, merci pour tout !
- Mais je vous en prie.
- Combien vous dois-je pour tous ces soins ?

Elle chercha son sac du regard mais Paco posa sa main sur les siennes.


- Rien du tout ! Surtout pas. Je suis heureux d’avoir pu aider, et surtout heureux de voir que cette pauvre bête a croisé votre route. Il sera entre de bonnes mains.

Nouveau sourire puis Paco lui demanda :

- Vous lui avez trouvé un nom ?

Finn hésita en regardant le chien qui dormait profondément désormais, niché sur dans une vieille couverture.


- Non je n’y ai pas encore réfléchi. J’ignore même à quelle race il appartient.

Paco sourit en regardant l’animal.

- Ah là je peux vous aider. C’est un Shiloh sheperd, un grand cousin du berger allemand.
- Shiloh ?

Le docteur hocha la tête et Finn sourit.

- C’est très joli, va pour Shiloh !

Il rit à l’idée et approuva. Puis il prit congé, laissant la jeune femme avec son nouveau compagnon.

>> suite

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Mer 9 Mar - 11:07

<< avant

Quand Finn sentit une délicieuse odeur venir de la cuisine, elle appela depuis le salon.


- Mais qu’est-ce que tu fais ?

La voix  de Gris Cendre lui parvint de sa cuisine, visiblement de bonne humeur.

- Je te réchauffe quelques restes que j’ai ramené. J’suis sûr que t’as rien mangé de la journée. Alors si tu veux pouvoir te remettre plus rapidement, va falloir que tu prennes des forces.


Pour le coup elle en fut si surprise qu’elle resta muette quelques instants. Elle entendit alors la voix de l’indien, une voix amusée par le silence de Fiona :

- Quoi ? Tu croyais que je ne saurai pas vraiment veiller sur toi ? Je sais ce que tu te dis fillette. Que le vieil indien que je suis ne peut pas s’occuper de toi, parce que je suis un vieux con hein ? Que j’ai tout fait pour te faire déguerpir, mais qu’au final, t’es toujours là.

Il apparut dans le cadre de la porte, tenant une assiette dans ses mains. Finn le dévisagea avec toujours de la méfiance, puis elle concéda d’un ton grognon.

- Y’a de ça ouais. Je n’aurai jamais pensé que tu acceptes de veiller sur l’étrangère qui s’est introduite sur votre territoire !

Gris cendre vint poser l’assiette dans les mains de Finn et lui fila les couverts.


- Ouais, c’est pas faux.

Il la dévisagea, lui adressa un regard aigu qui semblait sonder ses pensées puis repartit dans la cuisine où elle l’entendit s’affairer encore. Et il poursuivit leur conversation à distance :

- On va dire que tu as gagné cette bataille et que tu as acquis le droit de rester sur ce territoire. A présent c’est un peu comme si tu fais partie de la meute hein ?

Finn s’exclama, ton sarcastique:

- C’est trop d’honneur ! Non vraiment je ne peux pas !

Elle entendit un petit rire lui répondre qui la laissa perplexe.

- James m’a dit que tu ne nous créerais pas d’ennui.
- Et tu l’as cru ?

Le ton à elle était ironique et elle l’entendit rire à nouveau avant qu’il ne reparaisse dans le salon avec ce vieux plateau qu’elle avait récupéré et deux tasses fumantes. Il avait préparé du thé qu’il posa sur la table basse avant de s’installer sur le fauteuil en face de Fiona, non sans la dévisager franchement :

- Ouais, je l’ai cru. Et surtout je crois ce que je vois. Bon alors tu manges ? ça va refroidir ! Et t’inquiète, j’ai pas mis de poison. Nous avons enterré la hache de guerre n’est-ce pas ?

Elle le dévisagea à son tour, concéda un tout petit sourire, puis s’empara de l’assiette. Il était vrai qu’elle mourait de faim.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Lun 14 Mar - 13:50

J46.


Gris Cendre avait tenu sa promesse, et non seulement il avait pris soin de Finn, la chassant du salon après son repas pour qu’elle aille se reposer dans sa chambre mais il s’était occupé de Shiloh, étalant sur les blessures et les plaques de peau malade, son onguent qui aidait les blessures à cicatriser très vite. Et le chien s’était laissé faire sans broncher.

Au final, il s’installa sur le canapé, et s’endormi là tandis que le chien était monté veiller sur sa maîtresse. Fiona ne fit pas de fièvre, ni ne montra de signes inquiétant. Elle dormit tout son saoul et au matin, au petit matin, elle se réveilla aux premières lueurs du jour, comme elle l’avait toujours fait.

Après s’être revêtue d’un pantalon et d’un tee shirt, elle regagna le salon, s’arrêtant un instant devant l’indien qui ronflait dans son canapé, sourit, puis doucement gagna la porte de la cuisine qui donnait sur l’arrière de la maison pour laisser sortir le chien.
Enfin elle prépara du café, et attendit que Gris Cendre se réveillât pour lui en offrir. Puisque là c’était tout ce qu’elle avait à offrir ce matin.

Naturellement l’odeur du café eut tôt fait de réveiller Gris Cendre qui se leva de son canapé pour rejoindre Fiona à la cuisine.


- Déjà debout hm ?
- Je me lève toujours tôt. Une habitude que j’ai depuis petite.
- Ouais, habitude de chasseur. Je sais.

Finn hocha la tête et avalant une gorgée de café chaud, précisa :

- J’ai commencé toute petite avec mon père. Il m’a appris tout ce qu’il savait sur le métier, ce que lui-même avait appris des indiens.
Gris cendre haussa un sourcil surpris, mais la laissa poursuivre. Sauf que Fiona n’ajouta rien de plus.

- Et ça ne te manque pas trop, pour le boulot ? Celui que tu fais à présent.
- Ce n’est pas très différent, sauf que je ne suis pas obligée d’abattre les bêtes. De toute façon j’ai appris à ne jamais tuer plus que le nécessaire. Et désormais je ne chasse plus que ce dont j’ai besoin pour moi-même.
- Alors ce n’est pas juste le plaisir de la chasse qui t’a motivée à faire comme ton père ?
- Non…pas vraiment. Ce que j’ai toujours aimé dans la chasse, ce n’est pas la traque elle-même, mais c’est d’être au plus près de la nature, en contact directe avec elle, et je ne connais pas de meilleur moyen, les observer, les suivre, les regarder vivre, tous ces animaux, c’est ce qu’il y a de plus gratifiant.
- Je vois.

Et Gris cendre hacha la tête, le regard songeur, avant que la conversation ne soit interrompue par le retour de Shiloh qui grattait à la porte. Fiona se leva pour aller lui ouvrir, salua le chien de quelques caresses et gentils mots avant de se tourner vers Gris Cendre.

- Je suis désolée. Pour un déjeuner, ce n’est pas fameux. Surtout après avoir joué les infirmiers cette nuit avec moi.
- T’inquiète pas pour ça fillette.
- Tu as rempli ta part du marché, alors… si tu veux t’en aller à présent, fit-elle avec un sourire un peu moqueur. Elle ne voulait pas qu’il se sente obligé de rester.
Gris cendre se leva  à son tour, récupéra son chapeau et ses affaires.


- D’accord. T’as l’air d’aller mieux, c’est bien. Alors si t’as plus besoin de moi, j’m’en retourne donc chez moi ! Bonne journée fillette et tâche de pas trop en faire avec ton bras.

 
Finn hocha la tête et tandis qu’il sortait, elle murmura un « merci », avant de refermer la porte.  Bon elle allait devoir se tenir tranquille pendant trois jours…. Ce n’était pas sûr qu’elle y parvienne. Et puis elle devait récupérer Plume. Mouais, ça lui ferait un prétexte pour bouger un peu.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James Marshall

MJ/PNJ
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: habillement old school
Points de Vie: 21
Defense: 16

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Mer 23 Mar - 21:43

Jour 48

<< avant

Le surlendemain en fin de matinée, James passa le soir voir Fiona avec un repas préparé par Gris Cendre et des potions concoctés par Ruby.  Encombré par ses paquets, il se tourna de coté et frappa à la porte du coude comme il put. Il entendit la jument s'ébrouer dans le box et les griffes du chien sur le sol.
Ha oui le chien, il avait oublié mais Gris lui en avait parlé ainsi qu'aux autres de Lost District. Il ne faudrait pas que Roger se fasse mordre une fesse en allant trainer sous les fenêtres de la miss. Mais bon, ils avaient conclu une sorte d'accord tacite avec elle malgré l'avis de Bella qui était celle qui répugnait le plus à cette intrusion. Elle avait toujours été extrêmement farouche. Ron quant à lui se fait toujours si discret que ça amusait James.
James attendit gauchement avec ses paquets que Fiona vienne lui ouvrir.

_________________

We're most who we are. Unrestrained. Ourselves


Dernière édition par James Marshall le Sam 7 Mai - 22:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Mer 23 Mar - 22:57

Fiona avait bien du mal à rester tranquille. Au matin, elle était sortie, allant se ballader pas trop loin dans le quartier, et avec son fusil. Même si l’utiliser tenait de l’exploit avec un seul bras. Au moins avait-elle Shiloh pour veiller sur elle. A son retour, elle avait fait l’inventaire de ce qu’elle avait encore dans ses réserves et de ce qu’il lui faudrait aller acheter. Point positif, le gars était venu livrer le fourrage pour Plume et elle avait encore quelques conserves pour tenir jusqu’au lendemain. Mais au-delà, il lui faudrait se fournir un peu de nourritures à défaut de pouvoir la chasser.

Quand on frappât à la porte, elle pensa que c’était Gris Cendre qui venait aux nouvelles et malgré la curiosité méfiante de Shiloh, elle lui ordonna de rester à sa place, dans un coin qu’elle avait aménagé pour lui dans l’entrée. Vêtue d’un simple jean et tee-shirt sombre, le bras en écharpe, elle ouvrit alors la porte et découvrit non sans surprise, James qui attendait sagement, les bras lestés de paquets.


- James ?… bonjour! Je croyais que c’était Gris Cendre qui s’inquiétait pour moi.

C’était dit non sans un sourire un peu moqueur. Bon ce n’était pas très gentil de se moquer parce qu’après tout il était bel et bien resté veiller sur elle.

- Entre je t’en prie ! Ne me dis pas que c’est lui qui t’envoie m’apporter tout ça ?

Elle sourit, sans moquerie cette fois. Il semblait que l’indien était devenu plus tolérant avec elle et elle en ressentait un vrai soulagement. Du coin de l’œil elle surveilla Shiloh et le rassura à nouveau.

- Ne t’inquiète pas, James est un ami. Hum….

Elle faillit ajouter quelque chose concernant le fait que chien et loups étaient cousins, mais s’abstint. Elle ne tenait pas à froisser James qui s’était toujours montré agréable avec elle.


- Comme tu peux le voir,
dit-elle pour James cette fois. J’ai un nouvel ange-gardien.

Elle le délesta d’un des paquets de son bras libre et le précéda dans la cuisine, suivis par le chien qui surveillait quand même l’inconnu, au cas où.

- Bon d’accord, il n’est pas encore très vaillant, mais il devrait vite se remettre.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James Marshall

MJ/PNJ
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: habillement old school
Points de Vie: 21
Defense: 16

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Jeu 24 Mar - 14:56

Chien et loup s'observèrent un moment et voyant que le chien ne bougeait, James entra, allant jusqu'à la table pour se débarrasser maladroitement de tous ces paquets. James regarda plus attentivement le nouveau compagnon de Fiona, qui était en piteux état, il comprenait mieux à présent les onguents donnés par Ruby.

Si, Gris Cendre m'a dit de m'assurer que tu étais restée tranquille avec ton bras. Je lui ai dis que si ce n'était pas le cas c'était un peu tard de s'en inquiéter.

James eu un sourire en coin, la réponse de Gris Cendre avait été ... fleurie !

Mais il m'a demander également de t'apporter ça.
Il y a à manger, et des onguents que Ruby a fabriqués pour toi.
Pour ton bras et aussi contre la gale.


James désigna le chien

Je comprends mieux maintenant

Il se tourna vers la jeune femme, la dévisageant comme pour jauger par lui même la réponse à la question qu'il posa

Comment ça va ?

_________________

We're most who we are. Unrestrained. Ourselves
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Jeu 24 Mar - 17:00

Fiona sourit, et le regarda déposer tous ses paquets sur la table.

- C’est gentil de sa part de s’être inquiété quand même. Après tout il m’a permise de rester ici, en veillant sur moi la première nuit. Je ne m’attendais à vrai dire pas du tout à ce qu’il se propose.

En fait même quand elle était allée demander l’aide de James, elle ne s’était pas attendue à ce que ce dernier accepte. Elle ne l’avait fait que contrainte et par dépit, ne se voyant pas aller chez ses employeurs, et ne souhaitant pas non plus qu’ils s’installent chez elle. Ok elle les aimait bien, mais ici, c’était son territoire. Et du coup à cet instant, James avait été celui qui lui avait paru le plus approprié pour cette mission de garde-chiourme, même s’ils ne se connaissaient que depuis peu, et malgré tout ce qu’il lui en coûtait de demander l’aide d’autrui.

Aussi en voyant tous les paquets, elle se sentit empruntée, et se passa une main derrière la nuque.


- Ha je vois. C’est vraiment très gentil à lui, et , et tu remercieras cette Ruby de ma part aussi.
L’onguent a déjà fait des merveilles sur Shiloh.


Elle regarda l’animal avec un sourire affectueux, puis revint à James à nouveau empruntée.

- Moi et bien….ça peut aller, je me sens un peu comme un loup en cage ?

Finn fit un sourire crispé pour excuser cet humour douteux, mais l’image était on ne pouvait plus adaptée.

- Je n’aime pas être …. Obligée de rester sans rien faire. Et devoir se débrouiller avec un seul bras, c’est galère. Je ne peux même pas aller chasser. Mais demain, terminé tout ça ! déclara-t-elle avec un sourire victorieux.
Tout à coup elle se souvint d’un détail.


- Ho tant que tu es là, j’ai quelque chose pour toi.

Finn se dirigea vers un angle de la cuisine et se hissa sur la pointe des pieds pour attraper une boîte tout en haut des étagères. Ne pouvant pas utiliser son second bras pour s’aider dans cet exercice, elle fit tomber la boîte au sol, ce qui lui arracha un beau juron. A l’intérieur il y avait une enveloppe. Fiona récupéra le tout et tendit l’enveloppe à James.

- Les 350.- que je te dois toujours pour Plume.

Et elle lui offrit un sourire engageant, main tendue, après avoir posé la boîte sur le plan de travail. Quand il les prit, elle lui demanda alors, l’observant avec attention :

- Et toi ? Comment tu vas ? demanda-t-elle sur un ton prudent.

Elle ne voulait pas avoir l’air de jouer les indiscrètes mais elle pouvait quand même se montrer polie, chose qu’elle avait tendance à oublier ces temps-ci à force de vivre en ermite, enfin.. quasiment en ermite si on tenait compte de ses voisins qui n’étaient au fond pas non plus du genre très sociables.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James Marshall

MJ/PNJ
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: habillement old school
Points de Vie: 21
Defense: 16

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Jeu 24 Mar - 19:04

James hocha la tête comprenant parfaitement le sentiment d'impuissance de Fiona. C'était très frustrant de devoir rester tranquille, il avait expérimenté le fait quelques semaines auparavant quant il avait été blessé à la cuisse. Mais ça ne servait à rien de s'enrager

ça devrait se remettre vite

dit-il d'un ton apaisant. Vu comme elle bondit pour rattraper sa bourde, il ne chercha pas à l'aider ne voulant pas la vexer ou mettre en avant son handicap momentané. Il prit l'enveloppe qu'elle lui tendait et la mis dans la poche intérieure de sa veste en daim.

Merci

James répondit avec un sourire détendu, parce que ces derniers jours ça allait vraiment bien et que pour une fois il n'était pas obligé d'enjoliver pour satisfaire aux convenances sociales ou tout simplement pour ne pas qu'on l'interroge.

Bien merci.
J'ai en projet de refaire la toiture du la maison, alors ça m'aidera pour le matériel.

Il proposa même, prouvant bien qu'il était de bonne composition.

Si ta jument s'ennuie, en attendant que tu puisses la monter de nouveau, je peux la sortir.


_________________

We're most who we are. Unrestrained. Ourselves
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Jeu 24 Mar - 19:41

Fiona hocha la tête.

- Ho c’est certain, demain je retire ce truc. Et je reprends le travail. Enfin.. ça aussi, ça va devoir attendre lundi.

Et à voir la tête qu’elle faisait, on voyait bien que ça l’ennuyait. Oui ok, Finn n’était pas du genre patiente. Mais elle se reprit très vite, se composant un sourire de circonstance. Elle n’allait pas faire sa tête de lard à toujours rouspéter n’est-ce pas ? Son père du reste lui aurait dit qu’elle devait s’estimer contente de ne pas avoir été blessée plus gravement. Alors voilà….

Elle sourit cette fois plus franchement.


- Contente pour le toit alors et pour Gris Cendre qui sera à l’abri cette hiver.

C’est alors qu’il lui fit la plus étrange des propositions qui lui valut de la part de Fiona un regard d’abord stupéfait avant d’éclater de rire. C’était vraiment…..particulier. Et confondant en même temps. Pourtant elle riait tant c’était insolite.


- Tu veux sortir ma jument qui s’ennuie hm ?

Elle rit encore avant de parvenir à se reprendre.

- Pardon, je ne m'y attendais pas... Hum on pourrait faire le contraire ? Lança-t-elle avec un faux entrain, masquant son dépit.
Tu m’emmènes en balade pour me distraire de cet ennui mortel qui me guette à rester plantée ici à devoir éviter de faire quoique ce soit, et on laisse Plume se reposer ?

Alors elle ajouta beaucoup plus bas, retrouvant un sourire composé.

- C’est très gentil de ta part James, et aussi pour m’avoir porté tout ça. En fait j’ai récupéré Plume hier soir. J’avais ….. j’avais besoin de sortir un peu, alors ouais je me suis dit que m'occuper de la jument me changerait les idées….Comme quoi on a eu presque la même idée !

Fiona sourit pour donner le change.

- Donc elle pourra attendre un peu avant de repartir en balade.
Est-ce que je peux te proposer quelque chose à boire ? Ou tu es pressé ? Remarque, je n’ai pas grand-chose sauf du café et de l’eau.


Elle eut un sourire d’excuse. Elle faisait une bien piètre hôtesse. Sa mère lui aurait fait la morale….

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James Marshall

MJ/PNJ
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: habillement old school
Points de Vie: 21
Defense: 16

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Jeu 24 Mar - 20:35

James cilla, étonné, ne comprenant pas bien l'hilarité de Fiona à sa proposition avant de comprendre et de se sentir un peu bête. Il ne pouvait pas se douter que la jument n'était confinée dans son box depuis deux jours et il avait cherché simplement à rendre service. Mais c'était très bien. James avait été elevé dans un ranch jusqu'à seize ans et il aimait les chevaux même si sa relation avec ces animaux s'étaient compliqué depuis sa mutation. Depuis qu'il était allé au marché avec Fiona, il effleurait parfois l'idée d'acheter lui aussi un cheval. Idée qu'il ne mettrait surement pas en application vu qu'il passait la moitié de son temps si ce n'ets plus sous forme de loup.

James hocha la tête à la proposition et tout en acceptant, se coula sur le banc avec une grâce inattendue pour un homme de sa taille.

Un café, c'est très bien.

En guise de conversation, il l'interrogea sur son accident

Gris Cendre ne m'a pas vraiment expliqué ce qui t'es arrivée


_________________

We're most who we are. Unrestrained. Ourselves
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Flanagan

Surfaciens
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: originaire de Kougar M.
Points de Vie: 14
Defense: DEFPHY 15-16 DEFMEN 13

MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   Jeu 24 Mar - 21:12

Fiona sortit alors une casserole, par gestes prudents parce que ces derniers jours, elle avait envoyé un nombre incalculable de trucs par terre, dans sa précipitation, et handicapée par son bras immobilisé.
Donc elle fit bien attention de disposer le lait, le sucre, sans rien renverser, puis attendit, appuyée contre la cuisinière que l’eau se mit à bouillir.


- C’était idiot…. Je suis tombée sur deux types lors de mes explorations. Des pilleurs. Je pensais passer mon chemin tout simplement, mais ils ont repéré mes sacoches et ont exigé que je leur file ce que j’avais.

Elle soupira, agacée.

- J’ai refusé naturellement ! La guilde Kampos m’a prêté pour une fortune de matériels. Ce n’était pas question qu’ils me volent. J’ai donc pris mon fusil pour leur faire comprendre que je ne comptais pas leur donner quoique ce soit…. Ils ne m’ont pas prise au sérieux. Alors j’ai tiré un coup au sol, juste dans les pattes de ces abrutis pour leur faire comprendre que je ne plaisantais pas. Sauf que l’un des deux a répliqué, mais lui n’a pas fait semblant de me viser. …. Puis ils se sont enfuis….

Elle servit l’eau dans la tasse avec le café, et s’installa à son tour avec une autre tasse.

- Voilà ! Au final, c’est un homme qui m’a blessée et pas tous les animaux sauvages que je peux croiser. Ironique non ?  Avec ça, je me suis retrouvée en arrêt de travail et les Parkers m’ont parlé d’engager une autre personne. Ils étaient plutôt pas contents de ce qui m’est arrivé, finit-elle d’un ton dépité.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un pavillon en briques rouges et un jardin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un pavillon en briques rouges et un jardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives SA S1-