Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Violet

Habitant
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie: 9
Defense:

MessageSujet: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Mer 4 Mai - 22:46

JOUR 121

Finley a le bon goût de freiner et de se garer sur le côté, sans piler.

Violet, tu visualises ?

Violet regarda le bâtiment que l’inconnue lui désignait. Elle le fixait attentivement et opina.

C’est bon. Avec les peintures.

Finley reprit la route et déposa les deux femmes devant le Manoir des Casey-Worden. Il sortit et les accompagna jusqu’à l’intérieur, où Mia ouvrit la porte, parfaitement inquiète d’avoir aperçu la voiture de Violet se garer devant la maison à une heure pareille. Elle devrait être à la guilde, préparer le vote pour prendre la tête de la corporation.
Quand elle la vit avec le Dr McAlister – qui avait survécu à Grand Maman et avait donc le titre de miraculé – elle s’inquiéta. Mais pire encore en voyant une femme inconnue et dans un état… piètre.


Mais qu’est ce que…
On a besoin d’une chambre d’amis et d’une collation Mia.

Finley entra à la suite des deux femmes, jusqu’au salon où il avait mis les pieds une fois. Grand Maman n’était pas là et, s’essuyant le front, il soupira de soulagement.

Ecoutez, je sais que vous êtes terriblement frustrée de ne pas vous souvenir. Mais pas de balade aujourd’hui. Du repos. Vous chercherez la bâtisse demain, pas avant. D’accord ?

Violet haussa des épaules. Finley avait parlé. Il était médecin, il savait mieux qu’elle. Le chirurgien partit dès que Mia arriva avec un plateau où il y avait du thé, du café et ce qu’elle appelait une collation et qu’il aurait qualifié de festin. Il prit un sandwich et partit en disant qu’il passerait quand il pourrait.
Mais en passant la porte, il avait déjà oublié sa promesse, cette aventure et retournait sombrer dans cet état d’hébétude qui allait lui durer une semaine.

Violet, pendant ce temps là, faisait les cents pas, avant d’avoir un sourire victorieux. Elle n'avait touché à rien, ce qui contrariait la Gouvernante qui se tenait dans un coin de la pièce, craignant sans doute que Violet prenne le Manoir pour un refuge où elle pouvait ramener tous ses copains clodos (genre Samuel ou Laszlo). 


J’ai un accès à la base de données de l’Université d’ici.

Elle se dirigea vers son ordinateur et l’alluma. Elle commença des recherches sur le bâtiment que l’inconnue lui avait décrit. Et il lui fallut peu de temps pour trouver une photo dans les archives.  (20 au lancé de dés, rat de bibliothèque Cool )

TANDAAAAAAAM. ET VOILAAAA !!!

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

MJ/PNJ
avatar


MessageSujet: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Jeu 5 Mai - 11:34

L'image était une photo d'un article de l'Independant Seattle.

On voyait bien en effet un transformateur électrique dont un mur avait été tagé et montrait bien des chèvres, ou des moutons (c'était tellement mal fait) qui dansaient autour d'un loup accroché à un piquet.

L'article datait d'un mois, faisait environs 1000 mots, ce qui était plutôt réduit et racontait que le chef de la Guilde de l’Énergie, Mark Hurber, avait été trouvé mort dans ce transformateur, électrocuté au cours d'une intervention. L'article soulignait l'abnégation de cet homme qui avait trouvé la mort en essayant de dépanner un quartier entier de Seattle.

(récompense du succès critique).
Violet eut l'intuition de continuer de chercher autour du thème, plus que de l'image et réunit une collection de trois articles, relégués pour la plupart en pages intérieures, celles des potins sans réelles conséquences. On pouvait y lire un entrefilet sur les obsèques de Mark Hurber auxquelles assistèrent tous les représentants de la Guilde. Une phrase attira son attention, quand un des employés, Cérim, déclara au journaliste : "On comprend pas. Bien sûr, Marc était un électricien, mais il n'intervenait plus sur le terrain. On sait pas ce qu'il lui a pris d'aller là-bas au lieu de nous appeler.".

L'autre article qui sortait du lot était la nomination à la tête de la Guilde d'une certaine Audrey, orpheline de Bainbridge Island, inconnue de tous, le journaliste étant visiblement à la peine pour sortir une bio de la jeune femme.

Enfin le dernier article, toujours dans les "potins", faisait part de tensions au sein de la Guilde de l’Énergie, une semaine après l'arrivée d'Audrey. En effet, elle venait de virer la moitié des équipes d'électricien pour les remplacer par des gens qu'elle connaissait. Elle s'était même entourée d'un certain Géronimo Saindou, plus connu, selon le journaliste, pour son passé délinquant que pour ses connaissances électriques, afin de diriger ses équipes sur le terrain. Au premier rang des virés, il y avait un certain Cérim, qui avait déclaré : "Tous ceux qui ont été virés l'ont été non pas pour des motifs professionnels, mais parce qu'on ouvrait notre gueule. Quinze ans que je bossais dans le secteur de l'énergie ! Et maintenant, je suis foutu dehors comme un malpropre ! On est remplacé par des gars qu'on connaît même pas, tous de Bainbridge, comme elle. C'est pas juste !"
Revenir en haut Aller en bas
Violet

Habitant
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie: 9
Defense:

MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Mer 11 Mai - 19:17

Violet lut les articles et finalement, les imprima. Pas pour elle. Elle avait déjà enregistré les informations et avec sa mutation, elle était relativement tranquille. Elle hésita un instant, gardant les feuilles pour elle.

Il faut vous trouver un prénom. Le temps que vous vous rappeliez. Des idées ? Une envie particulière ? C’est maintenant ou jamais.

Violet eut un sourire encourageant. Elle la plaignait vraiment. Elle qui se souvenait de tout trouvait ça déjà infiniment perturbant quand, en présence de Casey, elle avait la fâcheuse tendance à oublier les choses - comme le lieu où elle posait ses clefs ou bien devoir lui faire répéter deux fois quelque chose !. Finalement, elle tendit les pages d’articles à la jeune femme.

Tenez. Mais n’y courrez pas maintenant. Vous avez entendu ce qu’a dit Finley non ?
Allez vous reposer. Mia va vous conduire à l’une des chambres d’amis.
Quant à moi, je dormirai exceptionnellement ici pour m’assurer que vous allez bien. Je vais vous laisser un moment, si vous le permettez.


Violet s’éclipsa, filant à l’Université pour aller au poste des MW les plus proches. Elle laissa un message pour Casey, l’avertissant qu’elle dormait chez Grand Maman ce soir, rien de grave, juste pour être plus proche de l’université demain matin, alors que le vote devait avoir lieu pour le chef de corporation. Le stress, tout ça quoi et qu’elle devait finaliser son discours, ce qui était tout à fait vrai d’ailleurs.
Une fois le message envoyé, elle rentra au manoir, avec ce sentiment de malaise qu’elle avait depuis qu’elle n’y vivait plus. Sa prison dorée. Voilà comment elle voyait désormais l’antique maison qui l’avait vu naitre et grandir.


Mia ? Où en est notre invitée ? Elle est partie se reposer ?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Mer 11 Mai - 19:35

Non, je suis ici.

Brunette était assise sur une chaise, devant les double fenêtres, regardant simplement derrière. Mia glissa à Violet que cela faisait presque quatre heures qu'elle était comme ça.

Quand Violet s'approcha d'elle, l'inconnue tourna son visage.

Je n'ai pas réussi à trouver un nom. J'essaie de me rappeler, mais je n'y arrive pas. J'espère que quelqu'un m'en a donné un, un jour. Pour l'instant, quoique je pense, ou fasse, aucun prénom ne me satisfait. J'ai décidé finalement de prendre Brunette. C'est... C'est comme ça que j'ai surpris votre employée, Mia, parler de ma présence. Pour me désigner, elle a dit "la brunette". Je me suis dit que cela faisait un prénom comme un autre, non ?


Elle montre alors les photos sur ses genoux.

Je connais cet endroit, j'en suis sûr. Mais depuis quatre heures, j'essaie de me souvenir. J'essaie de savoir pourquoi je le connais, mais... Je suis désolée, je n'y arrive pas.



HRP : il faut voir Brunette pour l'instant comme celle à gauche de ma bannière. Un peu éteinte, les cheveux plats.
Revenir en haut Aller en bas
Violet

Habitant
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie: 9
Defense:

MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Mar 17 Mai - 19:43

Je crois qu’il ne faut pas vous forcer. Mais vous reposer.

Violet avait cet air à la fois concerné et un peu buté qui laissait entendre qu’elle ne comptait pas la voir faire autre chose. C’était surtout un air parce qu’elle était ce genre de bout de femme à se laisser convaincre de tout pour peu qu’elle ne soit pas détestée. Et comme elle s’en voulait terriblement de l’accident de la pauvre amnésique, dont elle avait tellement pitié, elle aurait pu lui demander n’importe quoi qu’elle se serait mis en quatre.
Elle prit gentiment les photos et les posa sur un meuble à côté d’elle et attrapa la main de la pauvre… Brunette.


Brunette ?

elle ne connaissait pas grand-chose aux gens mais un tel « nom » était réellement étrange. Mais si ça rassurait Brunette, soit !

On va aller diner d’accord ?
Ensuite je vous montrerai votre chambre.
Mia. Apportez nous à souper.


La gouvernante fit comme on lui demandait. Elle souffla simplement à Violet que Grand Maman Casey-Worden allait rentrer tard et heureusement, la rouquine, trop occupée avec son accidentée, ne s’interrogea pas plus sur l’absence de la redoutable doyenne.

Mia avait préparé un potage, quelques mouillettes, pas d’alcool et une tarte fine. Pas un repas gastronomique mais de quoi remplir l’estomac de quelqu’un dont on ne savait à quand remontait le dernier repas.
Violet, qui n’était pas tellement à l’aise avec les étrangers, ne disait mot, se contentant, non sans être gênante à force, de lancer des regards inquiets à son invitée du moment.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Mar 17 Mai - 21:30

Brunette regarda longuement la photo avant de se laisser convaincre.

Quand elle se leva, c'était pour enserrer dans ses bras Violet. C'était étrange comme la chaleur de cette femme lui faisait du bien, tout comme la couleur de ses cheveux agitait quelque chose en elle. Elle fut même surprise de ressentir, quelques instants, quelque chose de mieux que du bien, et elle s'écarta un peu vivement, gênée.

Une immense tristesse l'envahit et elle se retourna pour laisser couler des larmes.

Je...

Quand Violet voulut poser une main sur son épaule, pour marquer... quoi... enfin, quelque chose sûrement, Brunette jeta la photo, puis entra dans une colère noire et aveugle. Elle s'empara de tout ce qui tombait sur sa main et les détruisit avec une violence mécanique et aveugle, mais maîtrisée.

Perception DD12:
 

Aussi soudainement que la colère s'était emparée d'elle, Brunette s'enfuit en courant vers la chambre qu'on lui avait affecté.



Pour autant, elle se présenta au dîner, sans un mot quant à son attitude. Elle posa à côté d'elle une boîte métallique argentée, dont elle tira quelque chose, avant de la remettre dans sa poche. Elle mit ce qu'elle avait prit dans sa bouche avant de l'avaler avec un verre d'eau.

Perception DD16:
 

Ce n'est qu'une minute après qu'elle eut un sourire timide vers Violet.

Pour tout-à-l'heure, Kate, je suis désolée. Je ne l'ai pas fait exprès. Je... Je ne sais pas pourquoi je me suis fâchée...
Revenir en haut Aller en bas
Violet

Habitant
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie: 9
Defense:

MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Ven 20 Mai - 14:30

Le comportement de Brunette était passé complètement par-dessus la tête à la rouquine. Franchement, les gens, elle ne les comprenait pas et malgré une curiosité vivace, elle était facilement dépassée. La preuve, elle n’avait absolument rien compris aux réactions de Samuel qui avait voulu partir mais était resté. Elle croyait à une (mauvaise) blague.
Alors le coup de colère de la jeune femme, s’il lui avait quand même fichu une jolie frousse, n’était pour elle que le symptôme de sa frustration. A sa place, elle aurait fait la même. Enfin non. A sa place, avec son don, elle serait devenue folle. Ou alors elle ne s’en serait peut-être pas souvenu non plus ? Comble de l’angoisse.

à table, Violet s’installa comme à son habitude au manoir. Sur la table ronde, elle faisait face à la fenêtre et dos à la porte d’entrée, profitant des derniers traits de lumière pour apprécier le jardin. Elle était plongée dans ses pensées – élections, Casey, accident, élections, expédition, Samuel, élections – et ne faisait pas réellement à attention à Brunette.
Ses bonnes manières lui permettaient de donner l’illusion qu’elle écoutait alors que pas du tout.
Cependant, elle sortit de ses pensées quand Brunette l’appela, une nouvelle fois, Kate.


Violet.

Elle but un peu de vin et après avoir reposé son verre, lui fit un sourire encourageant.

J’ignore qui est cette Kate mais elle doit vous être importante si vous vous souvenez de son nom.

L’Illuminati se demanda même si elle ne lui ressemblait pas pour qu’elle l’appelle ainsi. Peut-être qu’elle avait les yeux bleus elle aussi ?
Elle lui tendit la main par-dessus la table, toujours en souriant, pleine de compassion.


ça va aller Brunette.

Non mais quel nom quand même !

Ne vous inquiétez pas. Je ne peux qu’imaginer combien c’est difficile et frustrant. Mais vous pouvez me faire confiance vous savez. On va vous aider à aller mieux. Un peu de soupe ?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Ven 20 Mai - 16:36

Brunette resta un instant comme hors du temps, ses yeux s'étrécissant. Puis elle soupira et sourit.

Non, cela ne me dit rien de rien. Je ne sais vraiment pas comment vous remercier. Après tout, je suis une inconnue autant pour vous que pour moi-même et vous m’accueillez sous votre toit. C'est vraiment très gentil, et plutôt inattendu en ce monde plutôt... violent et individualiste.

Elle accepta pour la soupe et tandis qu'elles mangeaient, elle arrêta son mouvement.

Ma première rencontre avec des habitants de chez vous ne fut pas très bonne. Ces gens me courraient après et me voulaient du mal. Quelque chose qui, il me semble, m'était habituel. Mais j'avoue que vous, votre docteur, l'homme qui vous accompagnait et votre délicieuse Mia semblent être d'un tout autre genre. Comment c'est, vivre à Seattle ?
Revenir en haut Aller en bas
Violet

Habitant
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie: 9
Defense:

MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Ven 20 Mai - 17:36

Me remercier ? Mais voyons ! Pourquoi donc ? Je ne fais que ce que n’importe qui ferait à ma place.
Il est important, dans un monde comme le nôtre, de se… comment dit-on ? Serrer les coudes ?


Violet et sa douce naïveté auraient fait rouler des yeux à Casey. Mais personne ne pouvait stopper l’optimisme de la rouquine ni son discours. Elle avait les yeux brillants de ravissement. ENFIN ! ENFIN quelqu’un allait écouter ses aspirations à une vie pleine de paix, de joie et d’entraide.

Seattle est une petite ville mais magnifique. Nous vivons isolés du reste du monde parce qu’ils se méfient des mutants. Or ici, nous servons de refuge à ceux qui en ont besoin. Nous survivons par l’entraide. Nous n’avons guère le choix. Pour s’intégrer il faut rejoindre une guilde, et ça sert de seconde famille.
Malheureusement, il nous est difficile de faire face à l’afflux d’immigrés. Ils ont fui une vie de misère bien souvent, et de rejet. Ça me fait tellement de peine de les voir attendre une vie meilleure aux portes de notre ville.


Et voilà Violet, des larmes dans les yeux, émue du sort de tant de gens.

Je suis moi-même mutante, comme tous les membres de ma famille. Mais nous intégrons tous les gens de bonne volonté. Dans ma guilde, il y a des résiduels et des humains. Nous employons ceux qui sont capables d’accepter les différences. Mon bras droit est même Sâaride. C’est dire ! Une vraie famille. Avec ses défauts, mais ses liens indéfectibles.

Bon, Violet ne connaissait que sa guilde en fait. Et des autres, elle n’en voyait pas assez pour perdre ses illusions. Elle aurait vu d’autres guildes, elles auraient peut-être changé d’avis.

Je suis cheffe de la Guilde des Illuminati. Nous conservons le savoir. Mon but est même d’améliorer nos connaissances et donc les compétences des autres guildes. Je reviens de San Francisco et de West Epsilon d’où j’ai pu rapporter des savoirs sur des technologies que nous n’avons pas ici. Enfin pas encore. On doit s’ouvrir intelligemment au monde. Continuer à nous protéger, évidemment. Mais trop d’ostracisme a fait naitre trop de méfiance envers les autres. Je n’aime pas ça du tout.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Ven 20 Mai - 19:21

Brunette écouta avec attention. A l'énoncé de San Francisco, elle fronça les sourcils.

J'aime bien votre approche. C'est juste que je ne comprends pas bien. Mutants ? Humains ? Résiduels ? Saârides ? Enfin, je comprends qu'il y a une idée de différences derrière et que vous avez pour but non pas de gommer ces différences, mais de les prendre comme elles sont, de leur apprendre à vivre ensembles. C'est juste que je ne sais pas... plus... ce que recouvre chacun de ces mots. Mais je tiens à dire que j'aime l'idée où chacun puisse vivre sa différence en paix avec les autres.

Elle fait une moue.

Juste que le nom de la ville, San Francisco... Je n'aime pas bien ce nom. Je... je ne sais pas pourquoi. Mais je l'associe à... (elle réfléchit longuement) ... de la souffrance.

Et elle poursuit, d'un air un peu farouche.
Ce ne sont pas des gens qui partagent votre idéal. Des gens de métal et de méchanceté, des gens de science sans conscience. Voilà ce que cela m'inspire. Vous ne devriez pas fricoter avec des gens de là-bas.

Elle conclut, l'air apaisé cependant, avec un léger sourire.
C'est étrange. Je ne me souviens même pas de qui je suis, et je vous donne des conseils sur ce que vous ne devriez pas faire. Excusez-moi pour cela. Disons que je suis en confiance avec vous, alors je n'hésite pas à vous dire ce qui me passe par la tête. Cela ne vous blesse pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Violet

Habitant
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie: 9
Defense:

MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Ven 20 Mai - 20:17

Les mutants ont des dons. Des… Pouvoirs même si je n’aime pas ce terme. Ça fait trop magique. Or là, rien de magique. Juste une mutation de l’ADN. Par exemple, le médecin est pyrokynésiste. Il a encore du mal avec son don mais il joue avec le feu.

Une voix ressemblant étrangement à celle de Casey résonna dans sa tête pour dire que Finley jouait avec le feu dans tous les sens du terme.

Moi, j’ai une mémoire eidétique. Tout ce que je vois et que j’entends, je le retiens.

Bon, sauf quand Caz était dans les parages. Il avait tendance à la rendre agréablement amnésique. Ce qui fit sourire Violet à cette simple idée.

Mon… Petit ami, le frère du médecin, est hydrokinésiste. Et ainsi de suite. Cette ville protège les gens qui ont ces prédispositions, quelles qu’elles soient. Physiques, cognitives, peu importe. A l’extérieur de Seattle, les humains, ceux qui sont sans ces spécificités, ont tendance à vouloir notre mort. La… méconnaissance entraine souvent la peur. Et la peur…

Violet arrêta là sa phrase.

Les Sâarides sont des mutants pour la plus part, voire quelques résiduels – ceux qui ont le gêne mutant mais sans don particulier – à détester les humains. Qu’ils appellent Néants, comme s’ils ne valaient rien. Mais je désapprouve totalement vous savez. On ne va pas faire subir aux humains ce que certains d’entre eux font subir à nos congénères. Il ne faut pas généraliser. Et dans un monde comme le nôtre, nous n’avons pas besoin de plus de violence, de morts ou de choses horribles.

La jeune femme secoua la tête, avec un léger tremblement qui indiquait un début d’envie de pleurer. Cette incompréhension entre les gens la blessait, sans qu’elle sache pourquoi. Après avoir passé 26 ans dans ce manoir, à espérer en sortir pour aller ailleurs qu’à l’université, elle voulait connaître les gens, peu importe qui ils étaient. Elle croyait l’homme fondamentalement bon, ce qui lui valait, elle le savait bien, moult regards apitoyés ou méprisants. Qu’importait. Sa classe sociale, son éducation et son rang de mutante la mettaient si souvent à l’abri des critiques qu’elle ne se rendait pas compte du fossé grandissant entre les gens.

J’ai été à San Francisco et West Epsilon pour échanger, pour connaitre et comprendre. Je ne dis pas que ça a été facile ou concluant. Mais je n’ai pas été menacée. Et s’ils apprennent à nous connaitre, je suis sûre que ça ne pourra que s’améliorer.

Violet se redressa avec un grand sourire pour Brunette. Elle avait la sensation d’avoir une amie, une personne qui l’écoutait et qui était prête à partager ses idées (*ricanement personnel fort sonore*).

Je suis à l’écoute Brunette. Je comprends les réticences, d’un côté comme de l’autre. Ça ne me blesse absolument pas. Mon petit ami est Sâaride. Ça ne m’empêche pas de tenir à lui malgré des idées contraires aux miennes vous savez. Le plus important est de respecter l’avis de l’autre, tant qu’il ne tombe pas dans la violence.

Après avoir fini sa soupe, Violet regarda Brunette.

Il faudrait qu’on sache si vous êtes mutante. Ça expliquerait votre présence à Seattle d’une certaine façon.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Ven 20 Mai - 21:19

Brunette haussa les épaules.

Pourquoi pas ?

Elle se mit à rire doucement toute seule.

Si ça se trouve, je suis une mutante psycho-amnésique... j'oublie tout ce que je fais ou dis. Demain, je ne me souviendrais même pas de cette conversation...

Alors que Mia passait, elle se tourna vers elle.

Merci Mia, c'était vraiment très bon. Je ne me souviens même pas de mon dernier repas, même si je sais bien ne pas sembler affamée, ou en train de mourir de faim. Je suppose donc que j'ai quand même mangé récemment. Mais je suis sûre que ce n'était rien d'aussi bon !

Puis Brunette se leva.

Ne m'en voulez pas, Kat... euh Violet. Je suis fatiguée. Je vais aller dormir maintenant. On se voit demain et vous me raconterez comment on fait pour savoir si on est mutante ?
Revenir en haut Aller en bas
Violet

Habitant
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers:
Points de Vie: 9
Defense:

MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Ven 20 Mai - 21:48

Oh mais, oui bien sûr. Je parle, je parle et j’oublie les consignes de Finley. Venez.

Violet se leva précipitamment et monta au deuxième étage. Elle ouvrit une porte donnant accès à une jolie chambre, classique, avec un lit à baldaquin, une fenêtre qui donnait sur l’université, même si elle était pour l’instant occultée par les volets. Sur la courtepointe parme, une chemise de nuit classique, blanche et brodée.

Violet ouvrit une autre porte, donnant accès à une salle de bain.

La salle de bain est pour vous. Ça donne sur une autre chambre mais innocupée. N’hésitez pas à prendre un bain si vous le souhaitez. Vous devriez trouver tous les produits nécessaires.

Elle désigna un long cordon de soie qui pendait à côté du mur.

Vous pouvez sonner Mia si jamais vous avez besoin de quoique ce soit. Sa chambre est au premier. Ma chambre est au bout du couloir sinon. N’hésitez absolument pas. Sachez que quoiqu’il arrive, vous ne me dérangerez pas. D’accord ?

Violet vérifia la chambre et sortit, non sans avoir salué 20 fois avec chaleur sa nouvelle amie.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Jeu 16 Juin - 9:13

C'est au petit-déjeuner [J132] que Mia lui annonce le départ de Violet pour le Conseil. Brunette hausse les épaules : d'abord parce qu'elle ne sait pas ce qu'est le Conseil, et ensuite parce qu'elle ne sait pas ce qu'elle devrait en penser. En fait, si : elle n'en pense rien.

Je peux quand même sortir ? sera sa seule réponse, qui fera sourire Mia.

Vous n'êtes pas prisonnière, vous savez.

Ce qui plonge Brunette dans une intense réflexion.

Il me semble... Il me semble que je n'ai pas le droit de sortir sans autorisation. Enfin... Je ne sais pas vraiment. Une impression. Mais si vous me dites que je le peux, alors je vais aller faire un tour.

Soudain, Brunette sort une boîte métallique ronde, sans marque aucune, et l'ouvre.

Je cherche à me procurer ce médicament. Je dois en prendre une pillule par jour. j'ai commencé à les espacer, voyant bien que je n'en avais pas assez, mais il faut que ce soit une par jour. Vous savez où je pourrais trouver cela ?


Au fond de la boîte, il y avait deux pillules violettes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Ven 24 Juin - 21:48

Mais Mia ne savait pas.

Brunette referma la boîte.

Je vais voir si je peux en trouver.

Elle prit le temps de se doucher, de se vêtir, choisissant une petite robe légère beige, avec ce croisé un peu rose qui lui soutenait la poitrine.

Après un petit geste de la main à Mia, elle quitta la maison, partant au hasard dans la ville.


Dernière édition par Brunette le Lun 27 Juin - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   Lun 27 Juin - 23:45

Pour Brunette, la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des loups, des chèvres, une grand-mère et un pot de beurre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives SA S1-