Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 [j170] Un retour pas comme on l'imaginait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mathilda Swan

Abrités
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Imagination débordante
Points de Vie: 12
Defense: PHY13-17 MEN 15

MessageSujet: [j170] Un retour pas comme on l'imaginait   Dim 4 Sep - 11:18

<< avant

La femme s’est présentée une fois qu’ils ont repris la route vers Seattle. Sans doute pour essayer de combler le silence que Matie laisse planer. Ou pour la consoler, allez savoir. Elle s’appelle donc Claire Mille .
Une fois qu’ils ont quitté le bateau et salué le capitaine, ils rejoignent le véhicule de la fille à l’embarcadère de la Génom. Une fois installées à l’intérieur, Claire lui explique qu’il y a eu un souci avec Sam lors d’un voyage à Vancouver… il s’est fait arrêter par l’inquisition.

Matie a cessé aussitôt de faire la tête, en écarquillant les yeux d’inquiétude. L’inquisition !!! Sam est donc retombé dans leurs mains alors qu’il faisait tout pour les éviter.


- Pourquoi ? Pourquoi être restés là-bas si vous saviez qu’il y avait l’inquisition ? Ces gens là sont….


Elle secoue la tête. Il n’y a pas de mot, ou trop, trop qui ne définiraient pas correctement ce qu’ils sont, des envoyés du diable, des fous, des gens qui ne connaissent ni compassion, ni pitié, qui ne connaissent que la cruauté. Et qui disent œuvrer au nom de dieu.
Claire semble empruntée pour répondre, avant de lâcher un :


- Parce qu’il le fallait.

Elle lui parle d’Audrey et de son complot contre cet Alexander Sullivan….. mais Matie s’en moque, elle est très inquiète pour Sam.

- Il faut qu’on aille le chercher, déclare-t-elle tandis que le véhicule trace à travers le sud, prudemment.

Elle lance alors un regard à Claire et comprend avant même qu’elle ne lui réponde qu’elle ne fera rien pour Sam.


- Vous ne pouvez pas l’abandonner là-bas !!

Elle, elle ne peut pas. Elle trouvera un moyen, elle leur expliquera, elle……Matie baisse le nez sur ses mains. Elle est terrifiée rien qu’à l’idée de se retrouver à nouveau devant un membre de la théocratie, et si elle y retourne, ils ne la laisseront plus repartir. Claire finit par rompre le silence :

- Je l’aurai fait si j’en avais eu les moyens, je vous l’assure. J’ai demandé à celui pour qui je travaille, d’envoyer une équipe, des spécialistes, des militaires, pour aller l’extraire de cette situation. Mais Seattle est plongée dans le chaos et on ne peut rien faire pour le moment, mais je vous promets que dès que les choses se calmeront, je ferai le nécessaire.

Elle croise à nouveau son regard puis se détourne le regard brillant pour regarder par la fenêtre, sans vraiment voir le paysage qui défile sous ses yeux. Quelques minutes plus tard, Claire la dépose devant l’immeuble où habite Léo et sa petite amie, là où elle aurait dû aller, si elle n’était pas partie avec HC. Peut-être qu’elle n’aurait pas dû partir ? Ca n’aurait rien changé, c’est idiot. Et elle ne regrette pas son voyage

Matie marmonne un merci et s’éloigne avant de monter les escaliers jusqu’à l’appartement en question. Elle frappe et attend non sans ressentir une grande nervosité. Quand la porte s’ouvre, c’est la petite amie de Léo qui appelle aussitôt cette dernière après avoir salué Matie.  Quand Léo apparaît, Matie murmure :


- Hey! Me voilà de retour,

Puis après un sourire un peu piteux, elle s’avance pour serrer Léo dans ses bras dans une étreinte qui lui met les larmes aux yeux. Son retour ne se passe pas vraiment comme elle l’avait imaginé mais au moins a-t-elle retrouvé son amie.

- Tu m’as manqué !


>> suite

_________________
......
Revenir en haut Aller en bas
 

[j170] Un retour pas comme on l'imaginait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives SA S1-