Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 [J4] Un petit tour et puis s'en va

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Pax

Abrités
avatar


MessageSujet: [J4] Un petit tour et puis s'en va   Mar 2 Mai - 16:54

AVANT

Me préparer ne prend pas beaucoup de temps. Après tout, c'est un déplacement "courant" et je ne vais pas prendre mon paquetage complet. Je glisse un couteau dans ma rangers, et je prends mon arme avec deux chargeurs.

Je n'ai pas changé : je refuse de tuer qui que ce soit, mais je sais que, dehors, il n'y a pas que des gens. Et pour les gens, quelques balles qui sifflent, cela peut toujours me donner le temps d'une solution alternative.

Je repasse par le Raccoon, mais je vois Mathilda en grande conversation. Ca doit être important, alors je ne vais pas la déranger.

Je m'enfonce dans les souterrains qui mènent vers le passage bien gardé vers Nouvelle Seattle. Passer par les canots me donnera un alibi, au cas où.

_________________

L'univers s'en fout
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pax

Abrités
avatar


MessageSujet: Re: [J4] Un petit tour et puis s'en va   Sam 6 Mai - 1:14

Il m'a fallu attendre une heure que les canotiers se décident. Ils m'ont donné quatre heures avant de me dénoncer aux forces de police du Refuge.

Ils savent qu'il faut deux heures aller-retour pour Nouvelle Seattle, et ils me laissent donc 2 heures sur place pour négocier.

Ce sera vraiment juste pour ce que je veux faire.

Je me mets à courir. J'éteins ma frontale quand je repère les planches. Je m'assure alors qu'il n'y a pas de bruit pendant une précieuse poignée de minutes. Puis je vérifie les trois planches que je connais : ma sonnette est toujours là, ce qui signifie que personne n'est passé par là. J'ignore ce qui m'a pris le jour où je suis allé voir derrière ces dernières. A première vue, quelqu'un qui ferait comme moi n'y verrait qu'un éboulis contenu. Il faut ramper jusqu'en haut de ce dernier pour trouver une cavité qui permet de passer de "l'autre côté" et entrer dans un tunnel aussi ancien que nos souterrains, mais inutilisé, inconnu.

Sitôt passé, non sans avoir remis en place planches et sonnettes, je courre de nouveau.

Je me souviens d'un temps où cela m'aurait été impossible. Mais ce gars, ce Soigneur, m'avait remis ma hanche en état.

Tant mieux.

Il me faut quarante minutes pour ressortir à l'air libre. Une heure pour venir ici. Une pour retourner. Le même temps que si j'étais allé à Nouvelle Seattle. Le plus absurde, c'est que ce bout de tunnel me fait en fait revenir vers le nord, au-delà de la zone inondée, sans avoir besoin de la franchir. J'ignore pourquoi, ou comment. Mais c'est un fait. Si seulement je pouvais trouver comment y venir directement depuis le Refuge, je pourrai échapper à la surveillance des canotiers.

Ce serait bien que j'en parle à Mathilda. Elle pourrait avoir une idée à ce sujet. Avec tous ces mômes qui lui tournent autour, autant qu'ils se rendent utiles.

Je finis par déboucher dans le quartier Magnolia, à moins de deux kilomètres à vol d'oiseau du port. Du temps de la Horde, c'était très risqué par ici. Ils occupaient cette partie de la ville. Aujourd'hui, le risque subsiste, car le port est gardé par les nouveaux "patrons" de la ville. Des anciens réfugiés à ce que j'ai cru comprendre, qui bossaient pour la Horde et maintenant bossent pour leur gueule.

Cependant, ils ne vont pas dans la partie détruite du port pendant les combats de la guerre civile. C'est là que j'ai le plus de chance de trouver des choses intéressantes, abandonnées pendant les combats, cachées par les combattants...

Allez, trêve de finesse. Je sors de la cave où débouche mon tunnel, et je cours de nouveau, mais cette fois à l'air libre, en direction du sud du port.

J'ai deux heures pour explorer.

La suite

_________________

L'univers s'en fout
Revenir en haut Aller en bas
 

[J4] Un petit tour et puis s'en va

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: RP - SEATTLE city :: Souterrains :: Raccoon3-