Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 [J4] Prisonniers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: [J4] Prisonniers    Mar 16 Mai - 20:21

J4- Nuit du 02 avril au 03 avril.

Il ouvre les yeux mais l’obscurité demeure et la douleur du coup qu’il a reçu sur l’arrière du crâne. Il veut y passer la main mais il est attaché, les deux poings liés dans son dos. Et pour l’instant il est étendu sur le sol, de la terre, poussière. L’endroit sent une odeur qu’il connait bien, le foin, et autre chose, une odeur familière.

Il râle parce qu’il s’est pris un sacré coup et que la douleur s’est réveillée en même temps que lui.

- Réno ? t’es là ?
t pas tout seul. Fergus est là, il a repris conscience avant lui et la voix est inquiète.

[color=#ff6600]- Tin, on s’est fait avoir comme des lapins. C’ptit enfoiré si j’lui mets la main dessus, il va déguster.


Ren fait la grimace.

- Pour le moment, j’crois bien que c’est nous qu’on va déguster.

Il ne sait pas pourquoi ils ont été capturés mais…. il a bien plusieurs idées sur la réponse possible à cette question. Et toutes lui disent la même chose : ils sont dans la merde !

- On aurait mieux fait d’passer not’chemin. La gonzesse, c’était un putain d’piège !


Ren fait la grimace. Il en doute quand même. Ils n’auraient pas envoyé un loup bouffer son frangin alors qu’elle avait un bébé avec elle, juste pour les piéger. C’est le simple hasard. Mouais, mauvais hasard ! Mais pas le temps d’y réfléchir. Faut juste trouver une solution pour se tirer de là. Ren se penche vers ses chaussures mais bien sûr on a retiré la lame qu’il y planque. Ok, ils ont été fouillés avant d’être balancés ici.

- Ta prothèse, frangin, t’as ta lame ?
- Que dalle ! Me l’ont enlevée ces enfoirés !

Mouais, ils devaient se douter du truc, ou alors ils savaient ? Rah non ne pas tomber dans la parano. Faut juste qu’il sorte d’ici. Ren tente de se redresser et se retrouve finalement debout, mais en équilibre précaire avec les chevilles ainsi ligotées. Il essaie de sonder l’obscurité, mais rien ne filtre absolument rien.

- Faut qu’on s’tire d’ici.

Voilà la première parole sensée de son frangin depuis qu’ils ont quitté le QG. Ren approuve. Et tous deux se mettent à fouiller, tâtonner comme ils peuvent cet endroit où ils sont.

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Jeu 18 Mai - 19:26

Ca ne fait pas très longtemps qu’ils sont revenus à eux. Ils n’ont eu qu’à peine le temps de fouiller cet endroit, à peine le temps de se rendre compte des dimensions de leur « cellule » que du bruit se fait entendre au-dessus de leur tête. Renan instinctivement se recule puis se protège les yeux de la lumière qui jaillit à l’intérieur de cet endroit où jusque là, ils étaient plongés dans l’obscurité.
Eblouit, il plisse les yeux, essayant de discerner à qui ils ont affaire, qui sont leurs ravisseurs, ceux qui pour l’instant ont décidé de les garder prisonnier. Mais il ne discerne qu’un seul visage, un homme, puis un second, et un troisième.

- Alors on s’amuse là-dedans ?

Le ton est parfaitement ironique. Le gars s’est mis à croupi devant la trappe tandis qu’un autre derrière lève une lampe tempête pour lui permettre de voir les prisonniers en bas. Ren ne répond rien, attend, observe, écoute. Ce qui n’est pas le cas de Fergus qui lance, ton grinçant :

- Qu’est-c’que vous nous voulez ? On n’pourrai pas discuter face à face hein ? Histoire qu’on voie à qui on cause ?
- Hélas non, vous allez rester là-dedans…. Pour le moment ! ajoute la voix du gars avec une certaine ironie, laissant planer le doute du sort qui leur est réservé. Oh et inutile de vous fatiguer à tenter de vous sortir de là, c’est sans espoir. Cet endroit a été étudié exprès pour que personne ne puisse en sortir, sauf si nous on le veut bien sûr. Et pour ça, ça va dépendre des réponses que vous donnerez à nos questions. Attention, vous n’avez droit à aucun joker, ajoute le gars avec un humour cynique encore.  
Ren se tient toujours en retrait, plus méfiant que jamais tandis que Fergus lui s’approche dans la lumière.

- Allez-y, posez les vos questions !
- Vos noms pour commencer.

Ren peut entendre le léger rire de Fergus, mais connaissant son frère par cœur, il sent la tension dans sa voix. Il sait que l’frangin a tout à fait capté qu’ils étaient vraiment dans la merde et que ce n’est pas l’moment de déconner.

- Fergus Gibson, et lui c’est mon ptit frère, Renan.

Un silence s’en suit que Fergus brise très vite.

- Et nous à qui on a l’honneur de causer ?
- C’est nous qui posons les questions, répond le type abrupt. Qu’est-ce que vous foutiez dans l’sud de la ville ?

Fergus hésite un instant avant de répondre.

- On est v’nu en aide à la ptite dame et son gosse, elle vous l’a pas dit ?
- Ce n’était pas la question !

Et la trappe se referme. Alors Renan s’avance et lance :

- La fille ? Elle va bien ?

Nul ne lui répond et Fergus s’énerve, et bien sûr comme à chaque fois, comme toujours, c’est contre Renan.

- La fille ? LA FILLE ? Putain Réno !! Nous deux on est prisonniers ici et toi tout c’qui t’inquiète c’est cette conne ?

Fergus grommelle en retombant au sol et d’ajouter :

- T’as d’la chance que j’aie les poings liés, sinon t’aurais ramassé.

Ren ne répond rien et se laisse retomber au sol à son tour, essayant de se défaire des liens qui maintiennent ses pieds attachés.

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Sam 20 Mai - 0:27

La trappe s’ouvre à nouveau et Ren se tient aussitôt sur la défensive, tandis que son frère peine à émerger du sommeil agité dans lequel il était plongé. Une lumière est balancée au-dessus de leurs visages.

- Bien dormi ? Bon on vous a préparé un petit comité d’accueil.

Ren échange un regard avec Fergus, inquiet, mais pas le temps d’aviser que deux types descendent dans cette sorte de cellule où ils se trouvent et les hissent en haut avec l’aide d’autres gars et sans aucun ménagement. On leur a mis un sac sur la tête et on les pousse pour les faire avancer.

- Hey doucement !  proteste Fergus qui l’instant d’après se retrouve étalé de tout son long sur le sol. Un faux pas ou on l’aura poussé un peu trop fort.

Ren retrouve soudain la vue, le sac retiré brusquement. Et il cligne des yeux. Il fait jour et une lumière vive filtre à travers les fenêtres sous le toit, trop hautes pour lui permettre de voir où ils sont. Cependant il peut voir qu’ils sont dans une sorte de vaste hangar. Son regard scrute autour de lui, glisse sur les nombreux visages, et avise les empreintes de sabots sur le sol sableux, tandis qu’il y a cette très légère odeur de cheval dans l’air qui trahit l’utilité de cet endroit, un manège couvert.

Son regard revient aux visages, hostiles pour la plupart, moqueurs pour certains, d’autres juste curieux. Puis le gars qui leur a déjà parlé.

- On va vous reposer la même question…. Pourquoi étiez-vous dans le sud ? Attention, vous n’aurez pas droit à un troisième essai.

Renan scrute autour de lui, encore, cherche à comprendre qui ils sont et ce que lui et Fergus font là. A ce propos, Fergus n’a vraiment pas l’air bien. Il transpire, et il est très pâle.

- On était à la recherche d’un groupe de nomades, balance soudain Renan, prudent.
- Des nomades ?
- Ceux qui se sont fait attaquer par des gars, soit disant des boyzs. Enfin c’est ce qu’on nous a dit.
- Et pourquoi vous vouliez les retrouver ?

Renan tourne la tête vers un autre type qui se tient debout au milieu d’hommes qui s’écartent pour le laisser passer.

- Pour faire un deal.


Il soutient le regard du type qui le jauge longuement, avant que ce dernier ne fasse un signe à celui qui leur a parlé depuis le départ. Ce dernier a un sourire narquois, mais pour Fergus, et s’en va un bref instant pour revenir, accompagné. Et là Renan fronce les sourcils, très surpris de reconnaître la fille, Jessica et son père. Ils sont tous les deux-là. Sauf qu’elle, ce n’est pas Renan qu’elle regarde mais son frangin qui réalise dans le même temps que Ren, ce qui est en train de se passer.
La fille le regarde avec une telle haine, avant de cracher :

- C’est lui !! C’est le Boyz qui m’a violée !


Ren n’a pas le temps de réagir qu’un autre type, plutôt balaize celui-là et au visage cicatrisé s’approche et balance un monumental coup de poing dans la figure de Fergus qui tombe aussitôt à genou. Mais l’autre n’en a pas fini et à présent il le roue de coups, coups de pieds, poing, dans le dos, dans les jambes, dans le visage. Et Ren finit par supplier, d’une voix rauque, tendue, le désespoir perçant dans sa voix.

- Arrêtez ! S’il vous plait, arrêtez ! faites pas ça !

Et le gars s’approche pour lui en coller une à son tour. Renan tombe à genou lui aussi, crachant du sang sur le sol, mais il lève alors les yeux vers le gars qui vient de le frapper et le défie.

- Vas-y ! Cogne , j’peux pas m’défendre. On verra si tu cognes aussi fort quand j’serai détaché connard !

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur

MJ/PNJ
avatar


MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Sam 20 Mai - 1:12

Les cris sont soudainement couverts par une voix suraiguë qui crie assez fort pour se faire entendre, avant d'être couverte par des hurlements d'un bébé que les cris de sa mère viennent de réveiller brusquement.

Arrêtez ! ARRETEZ ! J'ai perdu toute ma famille, et... Ils m'ont sauvée ! Ils nous ont SAUVES !

La voix baisse un peu tandis que l'émotion la submerge.

Lui, il est plus gentil que l'autre, c'est sûr... Ils nous ont sauvés... Sans rien demander... Elle tente de calmer l'enfant qui pleure plus fort. Là, tout doux... Tout doux... Je dois juste régler une dette.

Le silence se fait un instant, tandis que la jeune fille violée, elle, fusille l'intruse du regard. Mais la gamine ne se laisse pas démonter et la fixe de ses yeux bleus.

Mon père était un nomade, et il disait toujours : une vie pour une vie. C'est le code. Ils nous ont sauvés. Le code veut qu'ils soient sauvés en retour. Un coup de bite dans la chatte, j'en ai pris plus souvent qu'il n'aurait fallu. Mais on survit à ça. Plus facilement que quand on se fait bouffer par deux loups ! Maintenant, je ne suis pas assez forte pour imposer le code. Alors, vous ferez comme vous voulez.

A ce moment, son regard bleu glisse de la jeune fille courroucée à Renan.

J'aurais.... J'aurais essayé. J'aurais dit ce que j'en pense.

Alors, elle tourne les talons, s'éloignant avec l'enfant toujours en pleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Sam 20 Mai - 22:47

Fergus est au sol, à moitié assommé. Il a à peine la force de bouger et Ren se tourne vers la fille qui vient d’intervenir en leur faveur. C’est celle qu’ils ont sauvée des loups, elle et son bébé. Il lui reste donc un peu d’espoir, pas pour lui, mais pour Fergus. Parce que quand même, il sait que son frère a beaucoup à se reprocher, beaucoup trop. Ces coups étaient sans doute mérités mais pour lui, c’est insupportable. Il reste quand même sa seule famille, sa dernière famille. C’est son frère, quoiqu’il ait pu faire.

Il regarde la fille, avec reconnaissance, à travers les mèches des cheveux qui lui barrent le visage. Le type a cessé de frapper, et se tourne vers celui qui de toute évidence est leur chef. Ce dernier écoute ce qu’un autre homme lui murmure à l’oreille, beaucoup plus âgé. Et là c’est le père de Jessica qui intervient.

- Elle a raison Jessie. Tuer ces deux hommes ne nous rendra jamais ce qu’on a perdu ! Et ici, je le sais on a tous perdu quelqu’un ou quelque chose.  Vous ne devez pas agir comme eux, vous ne devez pas devenir les mêmes montres qu’ils sont devenus.

Puis il désigne Renan :

- Cet homme, il fait peut-être partie de leur groupe mais il n’est pas comme eux. C’est lui, c’est lui qui nous a aidé moi et ma fille à nous enfuir.
- Il s’est contenté de nous abandonner dans un coin, tu appelles ça nous aider ?
- Jessica…. Que se serait-il passé s’il ne nous avait pas emmené ? Tu crois qu’ils nous auraient tranquillement relâché ? Et ce que tu dois retenir ma fille, c’était son intention. Tout comme il a sauvé cette jeune mère et son enfant.

Il s’adresse ensuite aux autres hommes et femmes qui assistent à la petite séance.

- Nous avons tous subi la Horde, et certains de ces gens qu’ils ont forcé à travailler pour eux, ont subi eux aussi….. regardez votre ami.

Il désigne le type à la figure cicatrisée, des cicatrices de brûlure en fait. Chacun connait son histoire, il a été torturé par la horde qui a tenté d’en faire son esclave mais Ron n’avait pas plié jamais, alors on l’a défiguré, avant de l’enfermer en le laissant à moitié mort. Puis au départ de la horde, il a réussi à s’enfuir.

Leur chef s’avance regarde Jessica, puis son père.

- Qu’on l’aide à se relever.


Il désigne Renan, puis sort un long poignard de son fourreau à sa ceinture et s’approche. Renan soutient son regard sans bouger, jusqu’au moment où l’autre se penche. Renan tente de se libérer mais les deux hommes le tiennent fermement. Puis les liens de ses jambes sont tranchés. Les autres le lâchent et Renan peut à présent tenir seul debout. Il regarde son frère et à nouveau le type face à lui.

- C’est mon frère. Je sais qu’il a fait des choses pas nettes, mais il n’est pas lui-même, c’est cette merde qu’il prend qui lui embrouille les idées. Et on a pas vraiment eu le choix, on a tous fait des trucs pas net pour s’en sortir.
- On verra ça. Nous en reparlerons plus tard.

Il fait un geste de nouveau et les types emmènent un Fergus qui râle à moitié inconscient mais se laisse traîner sans résister. Et Renan croise alors le regard de Jessica qui semble toujours autant lui en vouloir malgré les paroles de son père. Elle fait alors demi-tour et s’en va.  Puis tout le monde s’en va, laissant Renan seul avec le type au visage brûlé.

- Alors ? j’suis libre ? Ou bien tu veux encore t’défouler un coup ?
- Tu restes ici et tu attends.

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Dim 21 Mai - 23:20

Il attend là, il lui semble une éternité, sous le regard acéré de l’autre qui le regarde comme s’il allait se remettre à le frapper, comme si ça le démangeait. Renan voit dans son regard des envies de meurtre qu’il aurait pu comprendre s’il avait connu son histoire, mais là il voit juste un chien de garde, un peu enragé sans doute paré à le mordre s’il tente un geste. De toute façon, il ne tentera rien. Pas tout de suite, pas pour autant que Fergus semble épargné. Même si la situation lui parait très provisoire. Après tout il s’est rendu coupable d’un tas de trucs vraiment pas très beaux, et la fille Jessica est bien là pour témoigner.

Ok, il y a l’autre fille qu’il a sauvé lui et son frère et qui est intervenue en leur faveur. Il se dit que ça doit être grâce à elle qu’il est encore là, debout à attendre qu’on décide de son sort. On dirait que c’est devenu un cycle sans fin, l’empêchant de décider seul de son avenir, on dirait qu’il est voué à obéir à d’autre, à se soumettre encore. Mais rien que l’idée lui donne envie de vomir. A vrai dire, il se donne envie de vomir, même s’il ne l’avouera jamais à personne…..
Le gars, celui qui leur a parlé en premier revient .

- Ok, Ron, amène le, le chef veut lui parler.

Ron entraîne alors Renan sur ses pas, en tirant sans ménagement sur les liens de ses mains, menaçant plusieurs fois de le faire tomber. C’est sûr que Ren va devoir se méfier de lui. Il se retrouve bientôt en plein soleil, complètement ébloui, cligne des yeux, et n’a pas le temps de s’habituer que déjà il se retrouve dans un autre endroit, une grande maison ? un bâtiment. Il n’a pas eu le temps de voir. Mais dès qu’il se retrouve à l’ombre, il peut voir une véranda qui s’étire sur tout le tour du bâtiment, puis l’autre le pousse à l’intérieur. Un vaste hall d’entrée, aux parois en bois, décoré avec tout le tralala, on s’croirait dans une de ces demeures coloniales des anciens siècles, si seulement il avait su à quoi ça ressemblait.

Puis on le pousse dans une sorte de salon, ou une salle à manger. Autour d’une table ronde, il y a le chef de ces gars et l’autre le plus vieux. Ron le tire en avant pour le forcer à s’asseoir. Renan se retrouve assis sur une des chaises et l’homme face à lui fait un signe à Ron qui recule mais ne quitte pas la pièce.

- Pour l’instant, je te garde encore attaché. J’ai besoin d’en savoir plus sur toi et sur ton frère avant de pouvoir me faire un avis sur ce qu’on doit faire de vous deux. A vrai dire, j’ai besoin de savoir tout ce que tu sais. Si tu te montres coopératif, j’étudierai alors une solution pour vous épargner. Mais pour cela, il va falloir jouer carte sur table, répondre à toutes mes questions, et surtout ne pas essayer de me mentir. Je l’saurai si tu tentes ne serait-ce qu’une seule seconde de me tromper.

Renan le jauge d’un regard méfiant, hostile. Il sait qu’il n’a que très peu de choix, mais ce n’est pas pour autant qu’il va fermer sa gueule.

- Quelle garantie j’aurai ? Si j’vous dis tout c’que j’sais ? Quelle garantie j’aurai que vous n’ferez rien à mon frangin ?

Les deux hommes face à lui échangent un regard. C’est le vieux qui prend la parole.

- Tu auras seulement notre parole. Et venant de nous, c’est déjà plus que suffisant. Personne n’oublie ce que vous êtes, toutefois, nous savons reconnaître la valeur d’un homme et plus encore la valeur de ses actes. Si tu tiens vraiment à t’en sortir, il te faut faire le bon choix, maintenant. Je ne te promets pas qu’ici, on te pardonnera pour ce que tu es, ou as été ? mais tu as une chance de te racheter, alors ne la rate pas.

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Mar 23 Mai - 14:47

- Bien  à présent que les choses sont claires, si on commençait par le début ? Parles-nous de toi, de ce que tu faisais avant la Horde. Dis-nous ce que tu as fait pendant ces deux dernières années. Et aussi…. Si tu as tué des gens, qui, en quelles circonstances ? Et après tu nous parleras de votre chef, de votre QG, je veux tout savoir, combien vous êtes, qui vous êtes, où vous êtes, etc, etc…

Ren affiche un air fermé, voir hostile. Ca ne lui plait pas d’avoir à tout déballer. Pas tant qu’il ait envie de couvrir les autres, les Boyzs, non loin de là, de ça il n’en a rien à foutre. Il l’a toujours dit à Fergus qu’un jour où l’autre, les Boyzs auraient des comptes à rendre, surtout quand on pense que pour beaucoup d’entre eux, ils étaient là, à Seattle, avant l’arrivée de la Horde. Ceux-là, Ren se dit qu’ils vont avoir plus chaud aux fesses que les autres. Même si lui-même ne se sent pas vraiment innocent non plus, n’est-ce que du fait qu’il a regardé les autres sans rien faire… Ouais de ça il n’en est pas fier, même s’il a toujours fonctionné ainsi….du moins jusqu’à cet incident au marché quand il a chopé ces deux jeunes pseudos résistants…

Non ce qui lui déplait, c’est de parler de lui. Il n’est jamais très loquace Ren, surtout si c’est pour déballer sa vie privée.

- En quoi ça vous concerne c’que j’faisais avant ? demande-t-il ton agressif.
- Ça nous permet de savoir un peu à quel genre de personne on a affaire, tout simplement, répond le vieux sans se démonter.

Même si pour Will au fond, ça lui permet de calibrer les déclarations de cet homme avec ce qu’il sait déjà de lui, grâce à ses visions et s’ils peuvent se fier à ce qu’il dit ou non. Donc ils attendent, tous deux face à un Ren qui finit par demander :

- J’pourrais récupérer mes clopes ? Si j’dois causer, j’aimerai au moins pouvoir m’en fumer une !

L’homme, leur chef, fait un signe à Ron qui quitte la pièce pour revenir cinq minutes plus tard. Ren n’a pas ouvert la bouche tout ce temps, impassible devant les deux autres. Quand enfin il a sa clope, c’est le chef qui la lui allume pour la lui passer, vu qu’il a toujours les poings liés.

- Ok, mon nom, c’est Renan Gibson, mon frère lui c’est Fergus.

Et le voilà à leur raconter leur histoire, dans les grandes lignes. De toute façon Ren ne s’est jamais attaché aux détails. La mort de leur mère d’une longue maladie et dont il garde peu de souvenirs, le père, un putain d’ivrogne qui les battait tous les deux. Et donc le grand frère qui prend le petit sous son aile, même s’il suit le modèle du père. Ren passe les détails des nombreux raclées du frère. Mais ça n’est pas nécessaire face à William.

- Si j’ai tué des mecs ? un peu plus d’un ouais c’est sûr.

Il leur raconte son enrôlement contre SF lors de la guerre de Bakersfield. Parce que se battre, il sait faire et que le mercenariat ça paie bien. Puis les années d’errance en tant que nomade avec Fergie après avoir fui cette belle connerie d’inquisition au nord, vivant de la chasse, le seul héritage que le vieux leur a laissé. Jusqu’à tomber sur la Horde dans les environs de Seattle.

- Le reste, m’ont pas bien laissé le choix. Heureusement pour moi, mes capacités de chasseur leur ont été plus utile que de devoir me salir les mains à leur place. J’m’en suis bien mieux sorti que l’frangin.

Ren passe sous silence le fait que c’est Fergus qui les a entraînés à se mettre en avant, après avoir passé un certain temps enfermé dans des cachots qui puaient la merde et la mort. Il n’a pas eu à faire grand-chose pour le convaincre de leur raconter aux autres qu’ils pourraient leur être utile. Ren ça a été le ravitaillement. Fergus lui il voulait plus,… il leur raconte que Fergus était plus malin que lui et a su se montrer plus utile.

- Moi, je n’tue que le gibier.
- Pourtant tu nous as dit que tu avais participé à la guerre de Bakersfield….
- C’était le job, on était en guerre et les types sur qui j’ai tiré, ils n’étaient pas là pour nous faire des cadeaux ! Je n’tire pas sur des gens qui n'sont pas armé et qui m'ont rien fait.
- Mais tu n’hésiterais pas à le faire si c’était le cas !
- Ouais, t’as tout compris !

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Mer 24 Mai - 22:06

L’entretien est terminé. Renan a dit tout ce qu’il savait et il lui semble n’avoir jamais autant causé de sa vie. L’autre là, le William comme il a dit qu’il s’appelait, s’est assuré qu’il racontait pas d’conneries. De toute façon Ren n’y avait aucun intérêt. Comme ils l’ont compris, lui tout ce qu’il veut, c’est ne plus être le larbin de personne et même pas de ces clowns.

Alors ils ont conclu un deal. S’il veut qu’ils laissent la vie sauve à son frangin, il va devoir coopérer et bien plus encore. Renan va devoir bosser pour eux. L’autre, Shane, lui a assuré qu’ensuite ils seraient libres, lui et son frère. Il n’a qu’à considérer ça comme une sorte de contrat de mercenariat, puisqu’il a déjà fait. Ca ne sera donc pas la première fois qu’il se bat pour d’autres. Pas de rémunération non, mais à bouffer et un toit pour dormir et surtout la garantie de pouvoir rester libre de ses faits et gestes, enfin ici à Mercer. Pour l’instant, pas question qu’il quitte cette île. Ron y veillera personnellement.

Ouais, du coup il va devoir se coltiner le limier comme ils l’appellent ici, perspective guère réjouissante mais il a obtenu un sursis pour Fergus c’est tout ce qu’il voulait. A présent le type dénommé Stevan le guide jusqu’à un endroit où il pourra s’installer en attendant de prendre ses marques. Ici comme Ren l’avait déjà compris, ils sont dans un gros complexe agricole, une sorte de big ferme avec plusieurs bâtiments pouvant accueillir pas mal de monde.
Et l’autre là, Stevan lui fait justement remarquer :

- C’était le quartier des employés ici avant. C’est pas le grand luxe, mais ça nous permet de pas crever d’froid l’hiver. Bon j’te laisse t’installer, j’ai à faire.
- Attend une seconde. Et mon frère ?
- Ah ben lui il va rester dans son trou pour le moment hein ? Estime-toi chanceux d’pouvoir loger ici. Mais c’est parce que tu vas nous être utile, sinon …..

Le mec lui fait un sourire façon foutage de gueule et le plante là. Tant mieux, Ren l’a assez vu, et il aime pas sa tête et cet air d’avoir l’air perpétuellement de se foutre des gens. Renan s’en va s’assoir sur la couchette, un lit en métal, sommaire, mais il a vu bien pire et en effet, c’est plus qu’il n’aurait pu espérer, lui qui pensait qu’on l’renverrait dans son trou… ou du reste Fergus y est toujours.

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Personnage

MJ/PNJ
avatar


MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Mer 24 Mai - 22:13

Il ne reste pas longtemps seul.

Une ombre déjà se dessine sur le pas de la porte.

Quand il lève la tête, c'est pour voir Jessica.

- Tu crois t'en sortir. Mais t'inquiète pas. Je suis du nord de Seattle. Et toujours le nord se souvient...

Et elle fait déjà mine de repartir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Mer 24 Mai - 22:49

Renan lui lance un regard à travers ses mèches, l'expression ironique.

- ah ouais ? Et quoi? Tu vas m'planter un couteau dans l'dos pour t'avoir sorti de la merde dans laquelle t'étais? T'aurais peut-être préféré que j'laisse un autre Boyz prendre le relais de Fergus ? Allez casse-toi, et va taper sur d'autres boyzs si ça t'chante. Parait que c'est c'qu'ils font ici, ça tombe bien non?

Il récupère ses clopes et s'en allume une, avant de se lever pour aller fermer la porte.

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Personnage

MJ/PNJ
avatar


MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Mer 24 Mai - 23:56

Elle attend, et alors qu'il esquive le geste de fermer la porte, elle lui crache au visage.

Et elle s'en va.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Jeu 25 Mai - 18:58

Renan s’est essuyé le visage, puis il est passé à autre chose. Il a d’autres truc à s’inquiéter que de cette gonzesse en rage pour un truc dont il n’est pas responsable.  Mais c’est sûr, il fera attention à ses arrières.

J5. 04 avril.

Au lendemain, il va faire un tour sur le site. C’est un bel endroit, pratique pour un groupe comme ces …. Quoi ? des résistants ? Ouais tout ce qu’il sait c’est que ces types veulent récupérer leur ville et pour ça ils vont devoir se débarrasser des Boyzs. Pour lui ça se résume à un choix simple : soit il les aide, soit ils se débarrasseront de lui….et de son frère. Oui en fin de compte, quel que soit le camp qu’il choisisse, il aura les mêmes emmerdes. Le Big Boyz leur a donné un ultimatum, résoudre cette affaire avec les nomades, conclure un deal, sinon il lui a bien fait comprendre qu’il lui ferait vivre l’enfer. Et ici ? S’il refuse de les aider, la conclusion est quasiment la même !

Alors des deux, quel est le pire ?

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Mer 31 Mai - 13:49

Renan explore l’endroit, toujours avec son cerbère dans les pattes. Ce dernier, Ron c’est donc son nom, le surveille comme s’il allait tenter de tuer la première personne qu’il croise. C’est qu’il est au taquet ce type ! Sans doute un truc qu’il digère pas en lien avec la cicatrice qu’il porte à la gueule. Ca a tendance à rendre les gens hargneux ce genre de blessure, une brûlure apparemment.
Au bout d’un moment il parvient à l’arrière d’un bâtiment, dans une sorte de cour fermée. Contre le mur des cibles, dans un coin des mannequins de paille et de bois, et partout des gars et des nanas en train de s’entraîner, à tirer, à se battre entre eux au corps à corps, et y’a même deux qui se battent avec une sorte d’épée.

Renan s’arrête pour les observer, avisant alors son arbalète dans un coin.

- Hey c’est à moi ça !!

Mais aussitôt l’autre type lui barre le chemin.

- Pas pour toi.
- Quoi ? mais c’est mon arbalète !!

L’autre se contente de secouer la tête négativement, lentement, imperturbable.

- Ok, ok j’ai compris j’suis votre prisonnier et j’ai tout juste le droit d’regarder c’est ça ? Vous m’emmerdez avec vos conneries !

Font chier ! il va vite péter un câble à ce rythme. Il n’aime pas rester à rien faire et puis il n’aime pas être constamment surveiller et encore moins qu’on lui pique ses affaires. Ren regarde un moment les autres se battre puis fait demi-tour, défiant l’autre au passage du regard.

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Renan Gibson

avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: sauvage
Points de Vie: 13
Defense: Phy15-Men13

MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    Dim 4 Juin - 14:44

j5.

L’après-midi il réclame au chien qui le suit partout et qui du reste se surnomme le Limier de voir son frangin. Ren est inquiet pour lui. La dernière fois qu’il l’a vu il n’était pas au mieux de sa forme, et il ne parle pas des coups que le limier lui a mis, mais de sa dépendance à la drogue. Parce que niveau coup, lui-même porte encore les traces de ceux que lui a donné son frère avant qu’ils ne soient envoyés en mission dans le sud, plus le coup que lui a mis ce sale con de limier toujours à surveiller ses moindres faits et gestes. Putain tu parles d’un job.

- Je veux l’voir. Et il insiste tant et si bien qu’on finit par accéder à sa demande, non sans que l’autre n’ai concerté le type qui l’a cueilli dans le sud.

Fergus est avachi sur lui-même, assis au fond de son trou, là où se trouvait Ren avant qu’on ne l’en fasse sortir. Et ça le rend fou de voir son frangin dans cet état :

- Fergie ?

Pas de réaction, et il s’énerve en s’adressant à celui qui le suit partout comme son ombre.

- Est-ce que vous lui donnez au moins à boire ? A bouffer ? Vous voyez pas qu’il va mal ??

Son regard dévie sur l’autre, Stevan qui rétorque tranquillement.

- T’inquiète, on lui file ce qu’il faut, mais pas la merde qu’il a pris et qui l’a mis dans cet état. Pour ça, y’a rien à faire de plus qu’à attendre. Bon allez, tu l’as vu, c’est bon.
- Fergus !!! lance encore Ren et enfin il obtient une réaction de son frère qui en l’apercevant se dresse soudain et se met à brailler.
- Reno putain !! lâcheur, tu m’as laissé tomber !! Tu m’as abandonné comme un rat dans c’trou !! T’aurais mieux fait d’m’achever Putain d’merde !!  Mais quand j’vais sortir d’ici, tu vas l’regretter ! Vous allez tous l’regretter, j’vais vous faire bouffer votre merde, vous faire regretter, vous verrez !! Vous VERREZ !!!!! Enculés !!!

Et il les invective de plus belle avant de s’écrouler et de geindre complètement replié sur lui-même.

- Et bien sympa l’frangin !
ironise Stevan.

Alors Ren lui fonce dessus mais pas le temps de lui en allonger une qu’il reçoit un coup au milieu du dos qui le met à genou. Le limier n’est jamais très loin. Stevan secoue la tête et soupire :

- J’vois, c’est d’famille la cogne chez vous.


Et il tourne les talons, ne voyant pas Renan serrer ses poings, serrer jusqu’à s’en faire mal.

_________________

Sing with us !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [J4] Prisonniers    

Revenir en haut Aller en bas
 

[J4] Prisonniers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: Archives SA S2-