Projet-Epsilon
Projet-Epsilon n'est pleinement accessible qu'à nos membres. Rejoignez-nous si l'aventure rôle-play dans un monde post apocalyptique vous tente et si vous avez 18 ans minimum.

L’univers dans lequel évoluent nos personnages n’est malheureusement pas adapté aux joueurs mineurs.

A bientôt dans ce monde fantastique.
Projet-Epsilon

Seattle 2220
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Votre compte doit impérativement être le nom, prénom ou surnom de votre personnage. Merci d'en tenir compte lors de votre inscription.

Partagez | 
 

 [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Pax

Abrités
avatar


MessageSujet: [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.   Mer 12 Juil - 22:36

Le lendemain matin, j'étais le premier levé. Mon sac était fait : un sac avec ce que j'avais, donc léger.

Je pris le temps d'un dernier café que je préparais cette fois, bien plus tassé que ceux à l'eau de Léo. Oh, je ne lui en faisais pas reproche : elle économisait ce qu'elle pouvait du café, qui était un bien qui s'échangeait quasiment plus cher qu'une arme.

Mais c'était notre dernière journée ici, et j'étais en partie le proprio.

J'espérais que Mathilda serait de meilleure humeur et que je pourrais savoir ce que lui avait dit la femme d'hier.

Cet endroit n'allait pas plus me manquer que les autres. Seul me manquait mon chalet. Et continuer ma vie avec elle, comme avant.

Les questions de Mathilda me laissaient à penser qu'elle savait quelque chose. Peut-être quelque chose de plus précis que ce simple tatouage qui me désignait des "Wilds".

Je me dis qu'il est temps que je rentre. Vraiment temps.

_________________

L'univers s'en fout
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda Swan

Abrités
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Imagination débordante
Points de Vie: 12
Defense: PHY13-17 MEN 15

MessageSujet: Re: [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.   Mar 18 Juil - 22:40

Le lendemain matin, un autre jour, un autre réveil dans cette pièce d’un sous-sol de Seattle. Mais pourquoi sont-ils encore là ? Matie s’est assise sur son lit et tâche de rassembler ses pensées. La veille, oui la veille ils étaient sensés se tirer de ces souterrains, sauf que Misse sauvelemonde est arrivée, qu’elle a fait ses histoires et que Gan du coup a préféré remettre le départ  au lendemain, question de prudence, vu l’agitation qu’elle a créée dans le refuge. Et il a disparu le reste de la journée.

Matie a fixé Rendez-vous à Judéo, pour le lendemain et ça y’est, ils y sont. Sauf que voilà, le moral n’y est pas. Ca fait un moment qu’elle attendait ça, cette occasion de quitter cet endroit mais là… elle songe à son parcours, elle songe à HC qui lui manque tant mais qui ne reviendra sans doute jamais ! …..A cette maudite théocratie qui semble la poursuivre jusqu’ici ! Quand donc les hommes sauront-ils se passer de cette foutue religion ? Elle songe à JP et à ses secrets, à tout ça, à toutes ces personnes qui ont des trucs à cacher et qui ne savent jamais jouer franc-jeu et là tout à coup ça la gave, ça la gave terriblement et ce nouveau départ qui devait être quelque chose de positif, quelque chose de meilleur, lui parait soudain bien plus sombre que dans son imagination un peu trop fantaisiste.

Sauf que voilà ! Matie ne va pas renoncer maintenant ! Ce nouveau départ, elle l’a voulu donc, elle va assumer et elle va y aller, peu importe où ça la mènera. Est-ce que ça pourrait être pire qu’ici ? Oui ? Et bien tant pis !

C’est une Matie déterminée et habillée de pied en cap, avec son nouvel équipement, son sac à dos et les quelques affaires qu’elle n’a pu se résoudre à abandonner qui se présente en bas face à une Léo amusée qui vient de se servir d’un café et qui du coup lui en prépare un  qu’elle glisse vers elle avec un sourire :


- Alors fin prête ?

- Oui ! Plutôt deux fois qu’une réplique Matie avec un sourire un peu tendu. Judéo doit venir ici ainsi que les potes qu’Hagen a recruté. Et du reste, il est où celui-là ?

Parce que c’est quand même lui qui va les guider jusqu’à ce fameux endroit.

_________________
......
Revenir en haut Aller en bas
Personnage

MJ/PNJ
avatar


MessageSujet: Re: [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.   Ven 4 Aoû - 20:13

Gan HagenFiche
dit Hagen - résistant mercer
Néant-  armurier, ex mercenaire
color=#666600


Hagen débarque presque avec une heure de retard. Il est seul, mais il a un large sac à dos, du genre qu’ils avaient avant à l’armée. Il le pose sur son établi qui d’ici quelques jours sera à un autre. Il espère pour les nanas qui vont rester qu’il ne sera pas trop chiant. Lui estime qu’il ne l’a jamais été. Pas le genre à se mêler des affaires des autres….sauf si c’est pour une mission.

A présent la sienne, celle qui l’a amené jusqu’ici est terminée. Il ne sait pas si Shane sera satisfait de ses recrues mais rien qu’à voir celui qu’a ramené Matie, ça valait la peine de l’embarquer avec la petite et puis il s’est renseigné sur elle et il sait à présent ce qu’elle vaut et surtout d’où elle vient. Ils devraient apprécier au camp.

L’autre par contre, celui qu’elle appelle JP, il lui fait beaucoup moins confiance. Surtout qu’il n’a pas réussi à avoir des infos sur lui. Mais bon, ils ne peuvent pas rester plus longtemps ici sous peine de se faire griller. Les gars de la sécurité deviennent de plus en plus nerveux et surveillent toutes les allées et venues. Ils ont tellement peur que ça part en couille leur petit secret sur l’existence des souterrains. Du reste, c’est bien parti pour merder depuis que l’autre gonzesse a débarqué de nulle part. C’est un peu pour ça aussi qu’il est en retard.  Il fallait qu’il sache qui elle est exactement et ce qu’elle veut…..

Quand il débarque au Raccoon, il trouve la rouquine en conversation avec celui que tous surnomment le colosse. Le gars fait plus de deux mètres. Il n’a jamais vu ça de sa vie, une véritable montagne de muscle. Un atout pour leur groupe, du moins il l’espère. Le mec est un peu long à la détente.


- Ça y’est, si vous êtes prêts, on est go ! Faut pas qu’on traîne dans l’coin !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda Swan

Abrités
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Imagination débordante
Points de Vie: 12
Defense: PHY13-17 MEN 15

MessageSujet: Re: [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.   Sam 5 Aoû - 23:42

Matie se détourne de Judéo à l’arrivée de Gan et hausse un sourcil en voyant qu’il est seul. Et c’est pour ça qu’il est en retard ?

- Ils sont où les autres ? Ceux que tu devais recruter ?
- On va les rejoindre, t’inquiète pas, les rdv sont pris à des endroits stratégiques.

Gan remplit son sac du matériel qu’il a laissé là, toutes les armes qui lui restent et charge le sac sur son dos. Il se tourne vers Hélène et Léo qui sont là. De même que Dom et Jackie. Sur les visages des gosses, c’est loin d’être le bonheur. Ils auraient préféré que Matie reste. Mais elle ne peut pas. Elle ne peut plus….

- Ok, dans ce cas, y’a plus qu’à y aller. Prêt Judéo ?
- Fin prêt ptite sœur !
- Sœur ? Ce mec est ton frère ?

Matie fait une moue et secoue la tête avant de conclure :

- C’est une longue histoire, je te la raconterai à l’occasion.

S’en suit l’inévitable séquence des adieux. C’est dur, mais elle ne doit pas s’inquiéter pour les filles et les garçons, les uns prendront soin des autres, elle en est sûre. Et puis ils se reverront tous un jour, c’est une promesse ! L’instant est aux larmes, à l’émotion très vite abrégée par un Gan impatient.

- Faut y aller à présent !
- Roh oui c’est bon, j’arrive. Après tout ce n’était pas moi qui étais en retard ce matin !

Un dernier signe et ça y’est, le trio quitte le Black Raccoon troisième du nom….. Matie lance un dernier regard au décor qu’elle a créé avec JP, un dernier signe de main à Léo, Hélène, Dominique et Jackie, et elle s’en détourne pour avancer dans les souterrains d’un pas résigné.

_________________
......
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda Swan

Abrités
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Imagination débordante
Points de Vie: 12
Defense: PHY13-17 MEN 15

MessageSujet: Re: [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.   Lun 7 Aoû - 12:16

Ils avancent d’un bon pas dans les galeries des souterrains, prenant peu à peu la direction du Sud. Gan a un plan, même s’il n’en parle pas vraiment avec Matie. Il leur donne des consignes en chemin, lui indiquant la sortie qu’il souhaite prendre, celle du Sud. Ce n’est que là-bas qu’ils rejoindront les autres.

- Mais la sortie à l’ouest est plus proche.
- Sauf que ça veut dire qu’on va devoir traverser le centre-ville, et qu’on va tomber sur tout un tas de Boyzs. Je ne pense pas que tu y tiennes !

Gan se tourne vers elle et Matie affiche une grimace des plus parlantes. Non c’est sûr, elle n’a pas envie de tomber sur eux. Son regard tombe alors sur une silhouette, une femme qui marche à une vingtaine de mètres derrière eux. C’est la seconde fois que Matie remarque sa présence. Elle l’observe en douce, avant de poursuivre son chemin.

Au bout de la dixième ou quinzième galerie traversée après avoir tourné à gauche ou à droite, apercevant une fois de plus la même bonne femme que tout à l’heure, Matie accroche la manche de la veste de Gan et se rapproche pour lui dire tout bas :

- Je crois qu’il y a une femme qui nous suit. Et ça fait déjà un bon ptit moment !

Gan se tourne à peine, jette un regard rapide, et affiche un sourire en coin.

- Pas très discrète ! mais bravo pour l’observation, la rouquine ! Une véritable petite espionne, se moque Gan.

Matie hausse les épaules et s’apprête à insister mais Gan met le holà.

- T’inquiète, elle est avec nous. Mais chut, et concentre toi sur ce qui se passe devant, faudrait pas que tu t’casse ton ptit nez en te rétamant parce que tu r’gardes pas où tu mets les pieds. Faut toujours regarder où on met les pieds.

Soudain on entend un bruit sourd accompagné d’un juron et tout le monde se tourne vers Judéo qui vient d’heurter avec sa tête, un tuyau qui traverse la voûte de la galerie.

- Pour certains ils doivent aussi regarder ce qui s’passe en haut ! ajoute Gan en se marrant.

Et le petit groupe continue d’avancer, croisant parfois des gars de la sécurité, mais ces derniers ne leur accordent qu’une attention distraite, les prenant sans doute pour des ravitailleurs.

[obsrv +22 Matie /+ 8 pour les hommes de la sécurité]

_________________
......
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda Swan

Abrités
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Imagination débordante
Points de Vie: 12
Defense: PHY13-17 MEN 15

MessageSujet: Re: [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.   Mer 9 Aoû - 9:36

Après avoir croisé un groupe de chauve-souris qui a manqué faire hurler Matie de frayeur, mais heureusement elle a su contenir sa peur face à ces horribles bestioles, ils sont finalement arrivés au passage permettant d’accéder dans les galeries souterraines de Nouvelle Seattle.

Et là il y a un garde à l’air pas commode du tout qui en garde l’accès, fusil en main. A l’arrivée de Matie et des autres, il leur lance un regard déjà méfiant. Gan s’approche :

- Salut l’ami ! On aimerai passer de l’autre côté.
- Vous avez un laisser-passer ?
Gan se marre :
- On va juste prospecter vers de nouvelles galeries qu’on nous a signalé, il y a peut-être de quoi approvisionner quelques uns des nôtres !
- Il vous faut un laisser passer ! insista l’autre.
- Depuis quand il en faut un ?
- Depuis que le gouverneur l’a décidé !

Matie intervient, avec un joli sourire, parée à lui servir quelques boniments.

- Oui bien sûr le gouverneur veut s’assurer que ses sujets soient en sécurité, c’est pour ça qu’on est là ! Je dois vérifier l’étanchéité du sol. On m’a parlé d’une fuite plutôt importante plus au sud. Vous imaginez si les galeries devaient être inondées ? Nous aurions de lourdes pertes !

L’homme la dévisage, puis fronce les sourcils :

- J’vous connais vous ! Vous servez au Black Raccoon !

Le visage de Matie se décompose. Et merde, ils sont grillés, mais elle n’a pas le temps d’en rajouter qu’une femme s’avance :

- Tenez, le voici votre laisser-passer.

Elle lui tend un bout de papier mais au moment où le gars s’apprête à le prendre de ses mains, la nana tout à coup lui saisit le bras, lui fait une sorte de prise de karaté sous les yeux ahuris de Matie, avant de lui appuyer un point sur le cou et l’homme brusquement se fige, émettant de drôles de borborygmes, les yeux écarquillés. Il ne bouge plus, après s’être effondré sur le sol.

- Mais qu’est-ce que vous lui avez fait ? S’exclame Matie.

La nana la dévisage et lui sourit, un sourire narquois :

- Rien de plus que l’empêcher de nous emmerder. T’inquiète la rouquine, il va juste rester tranquille quelques heures. Bon on y va Gan ?

Et elle prend les devants, se dirigeant vers l’embarcadère à canots, tandis que Judéo la pousse pour qu’elle avance.

- Viens, restons pas ici !

Ok…..ils ne sont même pas encore sortis que les plans de Gan font déjà des vagues. Ou pas, vu que lui il a pas l’air du tout inquiet !

[négociation échec Gan-Matie, mutation nana ok]

_________________
......
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda Swan

Abrités
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Imagination débordante
Points de Vie: 12
Defense: PHY13-17 MEN 15

MessageSujet: Re: [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.   Ven 11 Aoû - 8:04

Le canotier n’a pas posé de question, de toute façon, c’est pas son rôle. Il a par contre bougonné quand Judéo a embarqué. Et Matie s’est solidement accrochée aux bords du canot parce que ce dernier a sévèrement gité sur l’arrière, vu le poids du colosse. Mais tout va bien, ils ont fini par arriver à destination ou presque.

Il leur a fallu ensuite traverser les galeries de la Nouvelle Seattle, un endroit dans lequel Matie ne s’était encore jamais aventurée mais Hagen avance, sûr de lui. Il sait exactement où il doit aller. Et quand après avoir parcouru quelques kilomètres, ils parviennent enfin à la sortie sud, c’est pour trouver une femme qui les attend, assise sur les marches de l’escalier qui remonte à la surface.
Dès qu’elle les entend, elle se redresse sur le qui-vive, l’expression méfiante et Matie peut voir le poignard qu’elle tient en main. Ce n’est que quand elle reconnait Hagen que son bras retombe lentement.

- Bloody Karsi ?
- Du calme Vila, elle est avec nous.

La jeune femme se tourne vers Hagen avec une parfaite expression dubitative :

- Tu plaisantes ?
- Non pas du tout, elle fait partie de l’équipe que ça te plaise ou non !

Gan la jauge un instant avant de se tourner vers Karsi.

- Tout s’est bien passé ?

Elle répond d’un simple hochement de tête, tandis que Matie les regarde tour à tour. Elle a entendu les drôles d’histoires qu’on raconte sur Bloody Karsi, une folle qui aurait assassiné tout une patrouille de Boyzs, ce qui lui a valu à la fois l’admiration de certains et la crainte d’autre. Après tout elle serait apparue ici un beau jour, recouverte du sang de ses victimes et elle ne s’est pas laissée approcher pendant plusieurs semaines, vivant à l’écart. Alors si ce qu’on raconte sur elle est vrai, Matie est aussi étonnée que la dénommée Vila de la voir ici. Mais ça a l’air de faire marrer Gan qui entame la montée des escaliers.

Alors sans demander son reste, après un regard quelque peu inquiet en direction de la nouvelle recrue de Gan, Matie leur emboîte le pas.

_________________
......
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda Swan

Abrités
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Imagination débordante
Points de Vie: 12
Defense: PHY13-17 MEN 15

MessageSujet: Re: [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.   Dim 13 Aoû - 19:23

Matie monte les escaliers qui ne sont pas trop en mauvais état vu le temps où ils sont restés oubliés. Il y a même des endroits où elle peut nettement voir que les marches ont été remplacées. Et au bout d’un moment la question qui lui brûle les lèvres finit par être posée… à Gan :

- Comment ça se fait qu’il n’y avait pas de garde en bas ?

Ça lui semble impensable, une entrée, ou sortie ? non gardée ! Gan lui lance un bref regard avec cette lueur amusée qu’elle lui connait bien à présent :

- C’est pas en bas qu’ils gardent, mais en haut. Et ici c’est pas le refuge. Les gens de Nouvelle Seattle n’empêchent pas les gens de sortir s’ils le souhaitent, enfin à leurs risques et périls !

Son sourire s’étire un peu comme si tout ce qui pourrait se passer ensuite dehors l’amusait. Et Matie est très loin du compte.

- Par contre en haut il y a des sentinelles, mais je doute que tu les aperçoives. Ce sont des pros, camouflés dans l’environnement et qui surveillent tous les passages dans le coin et surtout qui empêchent ceux qui voudraient entrer de le faire, enfin quand ce n’est pas des abrités ou des nouveaux réfugiés.
- Des nouveaux réfugiés ? Il y en a encore ?

Gan secoue la tête négativement. Et ils finissent par atteindre un palier qui donne sur une lourde porte. Mais elle s’ouvre sans trop de problème. Ils se retrouvent ensuite au cœur d’un hangar ou des caisses ont été placées de façon stratégique pour dissimuler l’entrée vers les passages sous-terrain, ou tout du moins vers la cage d’escalier qu’ils viennent d’emprunter.

Gan leur fait signe de rester très silencieux, l’attitude aux aguets et Matie se dit que ce n’est pas le moment de faire un geste maladroit. Elle se concentre, regarde bien où elle met les pieds et quand un type surgit derrière elle pour pointer son flingue sur sa tempe, ou plutôt pour carrément l’y appuyer, Matie lâche un cri de frayeur, oubliant de faire silence. Enfin oui d’un côté l’effet de surprise, difficile à contrôler. Matie se fige telle une statue, les mains en l’air .

- Hey salut chérie ! Alors on a décidé d’aller faire un tour dehors ? Hep toi le géant, reste tranquille !

Judéo n’a pas manqué de vouloir intervenir, mais le type l’a vu venir. Gan se retourne et constatant ce qui se passe, soupire. A côté de lui Vila secoue la tête, l’air blasée et Karsi semble prête à mordre.

- Arrête ton numéro Youri, elle est avec nous. Et si tu veux pas te faire mettre en pièce par le colosse ou JP, tu devrais éviter de pointer ton flingue sur la rouquine. Désolé Matie. Je vous présente Youri Stanko, il va faire partie du groupe lui aussi.
- Hélas, gronde Vila qui n’aime visiblement pas le dénommé Youri.
- Et Werner, il est où ? Tu devais l’accompagner.
- Il est pas loin ! Il était impatient de partir à l’aventure, lâche Youri sur un ton ironique, son regard toujours sur Matie qui recommence seulement à respirer.

_________________
......
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda Swan

Abrités
avatar


Feuille de personnage
Signes particuliers: Imagination débordante
Points de Vie: 12
Defense: PHY13-17 MEN 15

MessageSujet: Re: [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.   Mer 16 Aoû - 13:24

Matie suit la conversation, regard allant de l’un à l’autre. Ce Youri a l’air d’un véritable con, séduisant, certes mais con ! Et à voir la tête que fait la dénommée Vila, elle a l’air de penser tout pareil ! Quant à Karsi, ou Bloody Karsi, difficile de se faire une opinion sur elle. La femme n’a pas prononcé un mot depuis qu’ils ont quitté les souterrains.
Et à présent, apparemment il manque un à l’appel. Ce dernier surgit justement à ce moment, le regard brillant et l’air nerveux :


- Par là, j’ai trouvé un passage, ce sera le plus rapide. Après on devra traverser une succession d’entrepôts désaffectés, on va rejoindre l’ancienne zone industrielle et…
- Werner, content de te revoir !

Gan s’en va pour lui serrer la main mais le gars regarde la main sans la prendre et dévisage Gan. Ce dernier ajoute encore dans un sourire.

- T’inquiète, on n’va pas tarder à y aller. Laisse-moi te présenter nos nouveaux amis :

Ce n’est qu’à ce moment que Werner regarde les autres que Gan lui présente. Matie, Jp, Judéo le colosse, Vila, Karsi et Youri. Mais Werner ne les regarde qu’à peine, ses yeux glissant sur chaque visage sans s’arrêter et il finit par sortir un carnet de sa besace pour y relire des notes.

- Bon et bien nous sommes parés à y aller ?

Les autres hochent la tête, se dévisagent d’un air méfiant ou hostile pour certains comme Vila, et Gan donne le signal de départ, non sans prévenir Matie de marcher derrière lui. Judéo lui emboîtant le pas. Werner marche devant précédé de Vila et Youri. C’est ainsi que le petit groupe se met en route, quittant définitivement la zone de l’entrée sud des souterrains.

Matie en marchant, regarde autour d’elle une fois dans la rue. Gan lui a dit que l’entrée était gardée, mais elle ne voit personne, enfin à présent elle sait. Ils sont là quelque part à surveiller sans doute. Mais comme eux s’en vont, ils ne représentent plus un danger pour les souterrains et personne ne tente de les retenir….

_________________
......
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[J+11] tous les chemins peuvent mener à la surface. Ou pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet-Epsilon :: RP - SEATTLE city :: Souterrains :: Raccoon3-